Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.23BOS4.35Pariez
  • TOR3.45IND1.33Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers dansent avec les Loups

Défendu par Ricky Rubio la veille, Pau Gasol a justifié le plaidoyer de son pote en étant au commencement et à la finition de la première victoire à l’extérieur des Lakers en 2013 (100-111). Sans Dwight Howard, rentré à Los Angeles soigner son épaule droite en porcelaine, LA a régné dans la peinture (57 rbds dont 17 offensifs) avec trois joueurs en double figure dont le Catalan, de retour dans le cinq majeur et auteur de 22 pts et 12 rbds.

« Il n’y a rien d’anormal ou d’inattendu dans sa performance. C’est le Pau qui nous a aidés à remporter deux titres », commente Kobe.

Impérial en premier quart temps (13 pts), le quadruple All Star a instigué le massacre des Loups, désossés 32-61 en plein cœur du deuxième quart temps.

« Nous avons commencé le match sans énergie. C’est notre faute, la mienne en particulier. Nous ne pouvons pas débuter une rencontre comme ça », regrette après coup Rubio.

Quand les Lakers mettent huit de leurs dix premiers shoots primés et affichent 71% dans les quinze premières minutes, ils n’ont besoin ni du Superman ni de leur Ibère pour poser les bases d’un succès finalement contrarié. Dans son nouveau rôle, Kobe Bryant (12 rbds, 8 assists et 17 pts) s’est même permis, comme Gasol, de rester muet dans les deuxième et troisième quarts, pour finalement assener le coup de grâce aux revenants de Ricky Rubio.

 Les Lakers ne savent pas tuer un match

Avec seulement quatre arrières disponibles et un Andrei Kirilenko incapable de gober le moindre rebond, Minnesota a manqué d’armes mais pas de cœur. Humiliés par les salves de tirs lointains des Lakers, les combattants de Rick Adelman n’ont jamais lâché le morceau, même à -29. Sous l’instigation de maître Rubio (9 pts,7 assists) et dans le sillage d’une zone, les Wolves infligent un 21-7 pour terminer la première mi-temps, avec Shved et Barea en soutien. Après avoir fait filoche 22 fois sur leurs 30 premiers tirs, les Lakers sont en panne : 19 echecs sur les 24 tentatives suivantes. Minnesota revient à -8 dans le troisième quart temps après un lay up de Luke Ridnour.

20e victoire de suite des Lakers sur les Wolves

Le fantôme de Phoenix rode dans un Target Center revenu à la vie lorsque Shved fait mouche à 7 m23 et ramène les locaux à -4. LA va-t-il refaire le coup de l’Arizona et laisser filer un succès jusque là tellement prévisible et logique ? Muets depuis la 12e minute, Kobe et Gasol, sur un and one, refusent cette fois le gâchis. Steve Nash (17 pts, 7 assists, 7 rbds et aucune balle perdue) peut serrer le poing pour ce 20e succès de suite face à Minnesota.

Pour l’un de ses meilleurs matches de la saison, le double MVP savoure ce premier succès de l’année à l’extérieur. Plus que Pau Gasol ? Sûrement pas.

« C’était le Pau de la bonne époque… Il faut jouer son jeu à chaque match sans se poser de questions, même si c’est difficile. Et ça l’a été pour nous depuis le début de la saison. Mais on ne sait jamais quand le vent peut tourner », assure le Barcelonais.

Girouette ou vrai tournant ? Une interrogation de plus autour des Lakers. Pour les Wolves, cette 6e défaite de suite enterre encore un peu plus les espoirs de playoffs.

[box boxscore_010213_min-lal]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires