"Portrait"

Micheal Ray Richardson, Blood Sugar Drugs Magik

Micheal Ray Richardson


C’est une histoire somme toute classique, celle d’un surdoué qui se brûle les ailes en tutoyant la gloire et qui explore le côté obscur de la célébrité.

Au début des années 80, on dit la cocaïne répandue dans le milieu NBA. Micheal Ray Richardson, prodige des Knicks présenté comme le nouveau Walt Frazier, devient un « drug addict ». Il avait tout pour se faire une place au soleil. Ce sera le premier joueur banni à vie de la Ligue.

Sa carrière se poursuit sur le Vieux Continent, où il jouera toujours à plus de 40 ans. En 1995, « Sugar » offrit le titre de champion de France à Antibes sur un shoot au buzzer. Lire la suite »

Terry Porter, le chauve vous salue bien !

Terry Porter

Formé dans une fac de Division III, Terry Porter a dû, comme Dennis Rodman et Scottie Pippen, s’arracher pour gagner sa place en NBA.

Milwaukee, sa ville natale, l’ignora le soir de la draft 1985. Il mit le cap sur Portland et se révéla le parfait complément de Clyde Drexler.

Le meilleur passeur de l’histoire des Trail Blazers a disputé deux All-Star Games et deux Finales. Sa carrière de coach, elle, tarde à décoller… Lire la suite »

Shawn Bradley, chair à posters

shawn-bradley-poster-dunk

Postérizer un pivot, c’est jouissif. Quand il approche des 2,30 m, ça l’est encore plus.

Durant sa carrière NBA, Shawn Bradley (42 ans ce 22 mars) fut une cible de choix pour tous les dunkeurs de la Ligue. Faute de muscles et de vitesse, le pivot mormon des Sixers, des Nets et des Mavericks collectionna les « In your face ». « Size does matter », oui. Mais la taille ne fait pas tout… Lire la suite »

Mookie Blaylock, mi-aigle, mi-cobra

mookie-blaylock

Personne n’a oublié son nickname rigolo. Le groupe de musique Pearl Jam voulait faire carrière sous son nom.

Poison en défense, venin à 3 points, l’ex-meneur d’Atlanta Mookie Blaylock (47 ans ce 20 mars) a laissé un souvenir indélébile en NBA. Lire la suite »

Mahmoud Abdul-Rauf, il était une foi

Mahmoud Abdul-Rauf

Alors que les Nuggets vont prochainement rendre hommage aux Nuggets de la saison 1993/94, Mahmoud Abdul-Rauf (45 ans ce 9 mars) demeure encore aujourd’hui l’une des personnalités les plus complexes de l’histoire de la NBA. Celui que l’on connut d’abord sous le nom de Chris Jackson suivit une trajectoire particulièrement singulière. Formidable attaquant, Rauf n’est pas seulement l’homme qui refusait d’écouter l’hymne américain avant les matches. Il dut aussi combattre un syndrome très handicapant. Lire la suite »

Alonzo Mourning, le guerrier miraculé

Alonzo Mourning - heat.com

C’est l’un des plus grands guerriers des années 90-00 et un homme qui s’est relevé d’une terrible maladie…

Ancien pivot du Heat, champion 2006, Alonzo Mourning (44 ans ce 8 février) est l’un des plus grands intimidateurs de l’histoire de la NBA. Deux fois meilleur défenseur de la ligue, Mourning était un combattant à la manière de ses grands adversaires, Patrick Ewing et Dikembe Mutombo, sortis comme lui de Georgetown.

Un combattant dans la vie aussi puisqu’il retrouvera les terrains après une greffe d’un rein ! Lire la suite »

Steve Nash a 40 ans – Eloge de l’altruisme

Steve Nash

Au milieu des années 2000, le meneur canadien des Lakers est entré dans l’histoire en réussissant un doublé au titre de MVP.

Une façon de récompenser un joueur qui rend ses partenaires meilleurs avant de soigner ses stats personnelles. Avec Steve Nash, c’est une mini-révolution des mentalités qui fut en marche avec la mise en valeur du collectif sur l’individu. Alors qu’il souffle ce 7 février ses 40 bougies, retour sur ces deux trophées d’affilée remportés avec Phoenix.

Lire la suite »

Brent Barry, white man can jump

brent-barry

Personne n’ignore que Brent Barry est issu d’une illustre famille de basketteurs. Rick, le papa, devint Hall of Famer en 1987. Scooter, son frère, fut champion NCAA. Jon et Drew, les deux autres frangins, jouèrent eux aussi en NBA. Mais aucun n’eut son talent.

Longtemps, Brent (42 ans ce 31 décembre) souffrit de la séparation de ses parents. A la fac, il devint un garçon égoïste et cynique. Il reprit sa vie en main en foulant les parquets pros. Le retour de Rick fit le reste.

Le troisième des fils Barry était un joueur protéiforme, excellent shooteur à 3 points. C’est aussi le seul Blanc vainqueur du concours de dunks. Lire la suite »

Tom Gugliotta, le Larry Bird du pauvre

tom-gugliotta

Grâce au transfert de « Googs » conclu par Phoenix et Utah en février 2004, le Jazz récupérera le premier choix de draft de New York en juin 2010 (reliquat du transfert de Marbury chez les Knicks).

Tom Gugliotta (44 ans ce 19 décembre) s’imposa comme un scoreur solide chez les Timberwolves mais une cohabitation difficile avec « Starbury » et le pactole offert à Kevin Garnett le poussèrent vers la sortie. A Phoenix, ce sont ses genoux qui flinguèrent sa carrière. Lire la suite »

Charles Oakley, solide comme un chêne

charles-oakley

C’est un joueur comme on n’en fait plus. Un chêne que rien ne peut déraciner. Un guerrier des raquettes qui ne lâche rien et pourrit la vie de tous ses adversaires directs, soir après soir. Cinquante ans ce 18 décembre, Charles Oakley fut le symbole du New York défensif des années 90. Lire la suite »