Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Lakers écrasent Detroit pour la première réussie d’Evan Fournier

NBA – Avec un Anthony Davis ultra-dominateur, les Lakers n’ont fait qu’une bouchée des Pistons (125-111) et gardent le rythme des équipes en lice pour le play-in.

Anthony Davis lors de la victoire des Lakers contre les PistonsAvec les bonnes séries des Mavericks et des Warriors depuis deux semaines, les Lakers ne devaient pas laisser passer l’occasion de soigner leur bilan contre Detroit, la lanterne rouge de la NBA. Le très bon premier quart-temps des Angelinos, placé sous le signe du collectif, les a mis dans les meilleures conditions. Le scoring de Rui Hachimura, l’altruisme d’Austin Reeves, et un duo LeBron James – Anthony Davis déjà bien réglé… L’entame de Los Angeles est quasi idéale. Elle l’est d’autant plus étant donné la faillite des « guards » des Pistons Cade Cunningham – Jaden Ivey à 1/9 au tir après 12 minutes. Irrémédiablement, l’écart s’est creusé jusqu’à +16 dès le premier acte.

Sur les bons rails et en réussite, les Lakers ont pu compter sur un Anthony Davis absolument monstrueux en première mi-temps. Après le bon passage de James Wiseman hyperactif au rebond offensif, le retour aux affaires d’AD a remis à lui seul les pendules à l’heure. L’intérieur All-Star pointait déjà en double-double au repos, avec des chiffres XXL : 18 points, 12 rebonds et 4 contres ! Bien secondé au scoring par D’Angelo Russell, les joueurs de Darvin Ham se plaçaient en contrôle dès le repos (71-48).

Soir de premières

Les Pistons ont toutefois confirmé leur regain d’activité au retour des vestiaires avec un 16-4 synonyme de début d’espoir de retour (83-71). Un espoir tué dans l’œuf dès l’entrée en jeu des remplaçants de Detroit, malgré les débuts d’Evan Fournier. L’autre grande première du soir, celle de Spencer Dinwiddie redonnait un peu d’air aux locaux.

En contrôle, les Lakers ont pu soigner les chiffres des uns et des autres, LeBron James en tête. Le « garbage time » a permis aux Pistons de réduire l’écart, sans vraiment laisser imaginer un renversement de situation, malgré les 24 tirs supplémentaires tentés par les visiteurs ! Les Lakers n’avaient plus compté trois matchs au-dessus des 50% de victoires depuis un mois et demi.

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Les Lakers ont bien trouvé la formule. 60% au tir, dont 7/14 de loin à la pause. Le cinq de départ à 15 points minimum. Los Angeles va mieux, même si l’opposition des Pistons reste limitée. Quand LeBron et consorts font tourner le ballon de la sorte, ils restent un vrai danger qu’aucune équipe ne voudra croiser en playoffs.

– Première satisfaisante pour Evan Fournier. 472 jours qu’il attendait ça. Evan Fournier a joué son premier match avec sa nouvelle franchise. Et contrairement à ce que pouvait laisser entendre Monty Williams, le Français a eu des minutes (près de 25), comme il n’en avait plus eu depuis le 30 octobre 2022. Avec 13 points, 4 rebonds et 2 interceptions, l’ancien Knick a fait le boulot, avec le plus gros temps de jeu des Pistons en sortie de banc.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités