Summer
league
Summer
league
MIL73
CLE95
LAC44
BRO33
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2024 | Présentation de Isaiah Collier (USC)

Draft 2024 – Croisement entre un tank et un dragster sur le poste de meneur, Isaiah Collier a toutefois laissé passer sa chance d’être drafté très haut cette année.

Isaiah Collier avec USC

Rares sont les joueurs – hors blessures ou circonstances extra-sportives – à pointer un temps durant une saison en tête des mock drafts pour finalement ne même pas rester parmi les joueurs retenus à la « lottery ». C’est pourtant le cas d’Isaiah Collier, joueur qui laisse difficilement indifférent, en bien comme en mal. Poste 1 rapide et puissant, il peut dans un bon soir mettre une défense en pièces par son activité incessante vers le cercle. Mais aussi se montrer terriblement frustrant, ce des deux côtés du terrain. Collier n’a pas non plus été aidé par le contexte d’une équipe de USC – où il cotoyait Bronny James – très décevante cette saison, et qui tournait bien mieux avec son meneur sur le parquet que sans. Un contexte NBA avec davantage d’espaces et des coéquipiers de meilleure facture pourrait lui être grandement profitable.

Profil

Poste : meneur
Taille : 1m89
Poids : 93kg
Equipe : USC Trojans (NCAA)
Stats 2023/24 : 16,3 points (à 49%), 2,9 rebonds, 4,3 passes en 29,8 minutes

Point fort

– La vitesse. Isaiah Collier n’a peut-être pas remporté les ateliers de course du Draft Combine. En impression visuelle, il est pourtant le joueur le plus rapide que ce soit sur contre-attaque en sprint pur, ou ballon en main pour déborder son défenseur sur demi-terrain. Véloce, le Trojan possède un premier pas dévastateur et une vitesse de pied impressionnante pour accélérer. Rien d’étonnant à le voir parmi les tous meilleurs de NCAA en transition, ou en points inscrits dans la raquette par match (respectivement 99e et 98e centile).

Points faibles

– Le QI à la création. Collier est un des rares joueurs de cette Draft à pouvoir créer aussi régulièrement pour les autres, avec une qualité de passe très correcte, après l’écran comme pour trouver les shooteurs à l’opposé. Mais son côté « accélérateur de particules » vire parfois au « poulet sans tête », avec des balles perdues à la pelle (3,3 par match, six à 5 balles perdues ou plus). L’Américain cherche parfois trop le geste spectaculaire ou joue sur un tempo tellement plus élevé que le monde autour de lui qu’il se voit siffler de nombreux passages en force ou envoie ses passes dans le mauvais timing à ses coéquipiers.

– Le tir extérieur. Pour devenir un vrai danger, Isaiah Collier aurait tout intérêt à se doter d’un shoot à trois-points au moins correct pour éviter que les défenses ne l’attendent systématiquement dans l’attaque du cercle. A 33,8% de loin, la marge de progression est là, d’autant qu’il ne parviendra pas à prendre le dessus physiquement et athlétiquement en NBA autant qu’en NCAA ou au lycée. Il devra aussi faire mieux que son médiocre 67,3% aux lancers-francs, alors qu’il tentait près de six lancers par match

Comparaison

Son style de petit tank athlétique en NCAA laisse entrevoir un joueur dans le registre d’un Jaden Ivey, un Russell Westbrook de début de carrière sans la capacité à être au-dessus du cercle, ou Ty Lawson.

Pronostic

Autour de la 20e place, ce qui pourrait s’avérer être un « steal » magnifique si Collier parvient à mettre un peu de contrôle dans son jeu, et d’efforts en défense.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités