Summer
league
Summer
league
MIA102
OKC73
HOU73
DET87
MEM108
DAL88
PHI79
POR77
SAC
UTH4:00
LAL
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Devenir père à son arrivée en NBA a responsabilisé Jayson Tatum

NBA – Le leader des Celtics admet qu’il n’était initialement pas emballé à l’idée de devenir père au moment de démarrer sa carrière professionnelle.

Jayson TatumPrintemps 2017. Jayson Tatum est sur le point d’en terminer avec son unique saison à Duke. Les portes de la NBA vont s’ouvrir à lui dans les semaines à venir, ainsi qu’à Markelle Fultz, Lonzo Ball, Josh Jackson ou De’Aaron Fox, tous attendus au sommet de la Draft. C’est dans ce contexte que le futur joueur des Celtics, alors âgé de 19 ans, apprend une nouvelle amenée à bouleverser sa vie : il va devenir papa.

Sa réaction ? « Je n’étais pas fou de joie. J’étais un peu égoïste à ce moment-là parce que je savais que j’étais sur le point de poursuivre mon rêve et d’entrer en NBA. J’avais l’impression que cela allait avoir une incidence sur ce que les gens pensaient de moi, sur où j’irai à la Draft », confie-t-il aujourd’hui.

Une idée reçue car l’ailier sera sélectionné un peu plus haut qu’imaginé, à la troisième place par les Celtics qui l’ont finalement préféré à Josh Jackson. « Je serais donc le premier à dire que je n’étais pas super emballé d’apprendre que j’allais être père, mais j’ai vite réalisé que c’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Il n’y a rien de mieux que d’être père », poursuit Jayson Tatum, interrogé hier, jour de fête des pères.

« Un mini-moi de six ans regarde tout ce que je fais »

Arriver en NBA alors que son fils, Jayson « Deuce » Christopher Tatum Jr, vient au monde, le 6 décembre 2017, va lui permettre d’apprendre « le sens des responsabilités » plus tôt que les autres. « Parce que c’est difficile d’avoir 19 ans, d’accéder à la célébrité et à cette nouvelle fortune. Personne ne peut, je pense, vous aider ou vous préparer à ce que c’est que d’avoir 19 ans et des millions de dollars. »

En l’occurrence, 5.6 millions de dollars dès sa saison rookie, soit un 1/6e de ce qu’il touche aujourd’hui (32.6 millions). « Le fait d’avoir Deuce à cet âge m’a nourri. Parce que quelle que soit la décision que je voulais prendre, je devais m’assurer qu’on s’occupait de lui. Je ne pouvais pas faire tout ce que certains de mes pairs faisaient parce que je devais rentrer à la maison et le mettre au lit », décrit-il.

« Ou pour le week-end de la fête des pères, je devais quitter la ville ou renoncer à ce voyage avec mes amis parce que c’était mon week-end avec lui », poursuit Jayson Tatum sans donner de détails sur sa relation avec la mère de son fils, Toriah Mimms.

Alors non, avoir un enfant si jeune n’a pas été un « sacrifice ». « Cela m’a appris le sens des responsabilités, ainsi qu’à prendre les bonnes décisions. Savoir qu’il y a un mini-moi de six ans qui regarde tout ce que je fais et savoir que je dois être la meilleure version de moi-même : je dois prendre les bonnes décisions parce qu’il me regarde toujours », termine-t-il.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →