Summer
league
Summer
league
MIL73
CLE95
LAC44
BRO33
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2024 | Présentation de Johnny Furphy (Kansas)

Draft 2024 – Australien mais issu de NCAA, Johnny Furphy s’est imposé tardivement comme un candidat au premier tour.

Johnny Furphy avec KansasMieux vaut tard que jamais pour Johnny Furphy. Cantonné à un rôle de rotation avec Kansas en début de saison, l’Australien a dû attendre début janvier pour s’imposer dans le cinq de départ de Bill Self. De la patience, c’est aussi ce dont il a fait preuve pour confirmer son nom dans cette Draft, validant son inscription dans les ultimes heures après avoir hésité à retrouver les Jayhawks une saison de plus pour se développer. Johnny Furphy est ainsi un produit non fini, voire sur certains aspects franchement loin d’être poli. Mais sa production en 2024 malgré des responsabilités plutôt limitées laissent entrevoir un « role player » très utile dans la NBA actuelle.

Profil

Poste : ailier
Taille : 2m02
Poids : 86 kgs
Equipe : Kansas Jayhawks (NCAA)
Stats 2023/24 : 9 points à 47% dont 35% de loin, 4.9 rebonds, 1 passe

Points forts

– Le potentiel. De 5.6 points, 2.6 rebonds en 13 minutes à 11.6 points à 45.9% (34.9% à 3-points), 6.6 rebonds en 32 minutes. Voilà la saison en deux actes de Johnny Furphy entre son premier et son 14e match, puis entre le 15e et le 33e match de la saison NCAA. C’est sur ce court échantillon que l’Australien a pu étaler son shoot de loin, son intelligence situationnelle sans ballon et en défense loin de la gonfle. De quoi intriguer les « scouts ».

– Le sens du rebond. Joueur entre les postes 3 et 2, il possède un timing et un placement peu fréquent pour récupérer les tirs manqués de ses adversaires comme de ses coéquipiers. Pourtant pas très épais, il sait comment avoir le dixième de seconde d’avance sur des adversaires pourtant plus costauds.

Points faibles

– Les qualités physiques. Longiligne, Johnny Furphy pêche clairement en puissance comme en vitesse d’appui. Cela lui coûte cher en défense, où il a souvent été dominé en NCAA contre des attaquants doués ballon en main. Son envergure, à peine plus grande que sa taille, laisse à désirer pour un ailier en NBA.

– Le bagage offensif. Le tir de Johnny Furphy est la parfaite illustration du travail qui lui reste à accomplir. Très bon en « catch-and-shoot » de loin avec des fondamentaux très solides, il est pourtant jusque-là incapable de faire parler son poignet par lui-même : un seul de ses 44 tirs primés réussis n’était pas consécutif à une passe décisive. Intéressant en contre-attaque ou pour surprendre la défense par ses mouvements sans ballon, il n’apporte pas grand-chose d’autre sur jeu placé.

Comparaison

Quelque part entre un Trey Murphy III version universitaire à Virginia et Christian Braun pour ses capacités sans ballon.

Pronostic

Entre Top 20 et la fin du premier tour. Le voir plus haut n’est pas impossible en fonction des besoins des franchises sur les ailes et au shoot (Magic en 18, Raptors en 19, Cavaliers en 20).

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités