Summer
league
Summer
league
MIL
CLE21:30
LAC
BRO22:00
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Washington Mystics remportent enfin un match !

WNBA – Les joueuses des Washington Mystics ont mis fin à une série de 12 matchs sans victoire en s’imposant face au Atlanta Dream (87-68).

Les Washington MysticsAprès quasiment un mois de compétition, les Washington Mystics, plombés par les blessures de Shakira Austin et Brittney Sykes, ont enfin débloqué leur compteur de victoires face au Atlanta Dream.

Les Mystics avaient atteint les playoffs la saison dernière en s’inclinant au premier tour face au New York Liberty de Marine Johannès. Mais les absences et le manque d’expérience pour finir les matchs ont clairement fait défaut aux joueuses de Washington, tout comme le départ de Natasha Cloud vers Phoenix.

Face à Atlanta, c’est l’ensemble de l’équipe qui a été adroite (17/31 à 3-points), avec huit joueuses ayant inscrit au moins un tir derrière l’arc. Les Mystics terminent même la rencontre à un 3-points du record WNBA.

« On avait l’impression que ça allait venir« , souffle de soulagement l’entraîneur, Eric Thibault. « J’ai dit l’autre soir que nous étions en train de devenir une bonne équipe de basketball et que nous n’avions tout simplement pas encore remporté de victoires pour le démontrer. Nous jouons mieux au basketball maintenant, depuis un moment. Nous tirons bien, mais je pense que la qualité des tirs que nous obtenons est surtout très bonne. »

Un précieux retour

Un soulagement partagé par Julie Vanloo, la meneuse belge des Mystics, qui a inscrit 11 points et ajouté 4 passes décisives en sortie de banc. À plusieurs reprises, les joueuses de Washington ont perdu les matchs serrés et en voyant revenir l’Atlanta Dream à cinq points à la mi-temps, il y avait de quoi douter. Mais les efforts fournis au retour des vestiaires n’ont cette fois pas laissé de place au suspense dans le « money time ».

« Nous avions très bien joué » juge Julie Vanloo. « Nous avons été si proches tant de fois. Nous avons joué très dur contre de très grandes équipes. Et j’ai le sentiment que nous avons travaillé si dur, et qu’il faut faire preuve de patience parce que le travail acharné porte toujours ses fruits. »

Le retour de Brittney Sykes, après dix matchs d’absence à cause d’une entorse de la cheville, a joué un grand rôle pour mettre fin à la série de 12 défaites. La meilleure défenseure de l’année en 2022 a terminé en tête au scoring avec 18 points à 7/12 aux tirs et 4/6 de loin, le tout en 14 minutes de jeu seulement.

« Elle impacte le jeu des deux côtés du terrain. Vous le voyez lorsque le jeu est ouvert », assure l’entraineur. « Ce n’est pas quelque chose que vous voyez beaucoup dans la ligue. Nous avons pu lui donner la balle plusieurs fois et la laisser attaquer. Il y a juste une agressivité dans son jeu qui est un trait formidable à avoir. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités