Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Même maladroit, Jayson Tatum a posé son empreinte sur le Game 2

NBA – Après les deux premiers matchs des Finals, Jayson Tatum tourne à 17 points par match à 32% de réussite mais son impact dans le jeu va bien au-delà de ses points.

Jayson Tatum16 points à 6/16 aux tirs lors du Game 1. 18 points à 6/22 aux tirs lors du Game 2. Comme face à Golden State il y a deux ans (21.5 points à 37% de réussite), Jayson Tatum est en délicatesse avec son tir dans ces Finals. Alors que Jason Kidd avait habilement relancé le débat entre Jaylen Brown et Jayson Tatum à la veille du Game 2, ce dernier reste concentré sur l’objectif principal de son équipe : remporter le titre, peu importe la manière.

« J’aurais aimé marquer les lay-ups que j’ai manqués ce soir et mes tirs ouverts à 3-points, mais ça va bien finir par tourner » disait-il avec confiance après la rencontre. « Pour l’instant, je me concentre sur les autres façons dont je peux dominer le match. C’est à dire ma défense, ma lecture du jeu, mes rebonds. C’est mon objectif principal. »

Des gros progrès pour punir les aides

Après avoir pris 11 rebonds et délivré 5 passes décisives lors du Game 1, Jayson Tatum a fait encore mieux cette nuit, terminant aux portes du triple-double avec 9 rebonds et 12 passes décisives. Cette dernière statistique est particulièrement importante car elle souligne un progrès notable chez Jayson Tatum par rapport aux Finals 2022.

L’ailier des Celtics est agressif vers le cercle mais plus précis et rapide dans ses prises de décision. À chaque fois qu’il a le ballon, la défense de Dallas amène un ou deux joueurs supplémentaires en aide pour lui boucher l’accès au cercle. Et lors des deux premiers matchs de cette finale, Jayson Tatum a su lire cette défense pour prendre les bonnes décisions, par ses drives et par ses passes, plutôt que de se focaliser uniquement sur le scoring.

« À chaque fois que je posais un ou deux dribbles, il y avait trois joueurs sur moi » confirmait l’intéressé après la rencontre. « On a beaucoup de shooteurs dans notre équipe. Jrue était souvent libre, je n’ai rien fait de spectaculaire. J’ai juste essayé de trouver le coéquipier qui était ouvert. »

« Lors des deux dernières saisons, Jayson a progressé dans sa manière de prendre ce que la défense lui donne et d’apprendre à influencer le match de différentes manières. Avec le type d’équipe que nous avons cette année, il a vu tout un tas de stratégies défensives, de « matchups » différents parce que nos adversaires doivent trouver un moyen de le ralentir, » expliquait Joe Mazzulla, l’entraineur des Celtics après la victoire de son équipe. « Ce soir, il a entamé le match en essayant de résoudre le puzzle que lui a présenté Dallas. Ce soir, avec leur façon de défendre et leurs rotations, la chose la plus importante pour nous était de prendre les bonnes décisions près du cercle. Et je pense que Jayson a su comprendre ce que le match demandait de lui. »

Al Horford mettait lui aussi l’accent sur la justesse de la performance de son coéquipier. Même si il a été maladroit, les tirs qu’il a pris étaient dans le « flow » de l’attaque de Boston.

Jrue Holiday le remercie

« Il a été incroyable ce soir. On lui en demande beaucoup et il continue de relever le défi, » décrivait ainsi le vétéran. « Il s’est assuré que tout le monde soit impliqué, il a pris les tirs quand il fallait, il a été solide défensivement, il a été précieux au rebond. JT (Jayson Tatum) était omniprésent. »

Jrue Holiday, qui a été le Celtic le plus efficace et le meilleur marqueur celte lors du Game 2, tenait lui aussi à souligner qu’il n’aurait pas pu livrer une telle performance sans l’attention que la défense adverse donne à Jayson Tatum. « JT a constamment réussi à attaquer la raquette, ils ont fait beaucoup de prises à deux sur lui et il a pris les bonnes décisions et m’a souvent trouvé dans le corner ou dans le « dunker spot ». C’est vraiment sa vision du jeu qui a permis de disséquer leur défense. J’en ai simplement été le bénéficiaire. »

Cette nuit, Jayson Tatum est d’ailleurs devenu le premier Celtic depuis Larry Bird à finir un match de NBA Finals avec au moins 18 points, 12 passes décisives, et 9 rebonds.

« Nous sommes tellement proches d’accomplir notre objectif, pourquoi est-ce que je laisserais mon ego ou mon besoin de scorer tous les points se mettre en travers de cet objectif ? » demandait-il avant de quitter le podium de sa conférence de presse. « On se dit toujours qu’il faut faire tout ce qu’il faut, aussi longtemps qu’il le faut, pour essayer de gagner un match. Et si je dois avoir 16 passes décisives potentielles tous les soirs et que c’est ça qui va nous donner la meilleure chance de gagner, je signe tout de suite ! »

Propos recueillis à Boston.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →