Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Michael Malone n’est pas encore capable de regarder les Finals

NBA – Encore marqué par l’élimination de son équipe, le coach des Nuggets regardera la finale en temps voulu.

Michael MaloneTandis que Nikola Jokic est parti en session rafting dans les montagnes serbes, Michael Malone n’a pas davantage les yeux rivés sur sa télévision. Le premier match de cette finale NBA entre Celtics et Mavs ? « Je vais être honnête, je ne l’ai pas regardé », confie le coach des Nuggets.

Celui-ci assure qu’il finira par regarder ces rencontres, « à un moment donné », pour apprendre. « C’est un défi que je me lance. Je l’ai appris grâce à mon père, toutes ces années où il a eu un énorme impact sur moi, c’est que tu es toujours en train de regarder et d’apprendre. Et le moment où tu arrêtes d’apprendre, tu ne vas plus t’améliorer. Je ne serais pas cette personne », promet-il.

On rappelle que son père, Brendan, est décédé l’an dernier. Ancien coach des Raptors, pour leur première saison en NBA (1995/96), puis des Cavaliers, quand il avait assuré l’intérim lors de la deuxième saison de LeBron James (2004/05), il était davantage connu pour son influence comme qu’assistant, avec notamment deux titres remportés avec les Pistons de Chuck Daly (1989, 1990).

S’il n’est pas en mesure de suivre les Finals aujourd’hui, c’est que Michael Malone a encore du mal à digérer l’élimination de sa formation dès le second tour des playoffs, face aux Wolves.

« J’ai toujours du mal à m’asseoir et à regarder parce que je veux y être. Je veux être l’entraîneur des Nuggets en finales NBA comme on l’a fait l’an dernier, en gagnant le premier titre dans l’histoire des Nuggets. Quelque chose qu’on espère refaire dans un avenir très proche », poursuit le coach, champion en titre pour encore quelques jours.

Celui-ci ajoute : « Mais c’est encore un peu trop dur pour moi de m’asseoir et de regarder ces matchs. » Son positionnement ne l’empêche pas de saluer le travail des deux protagonistes qui ont réussi à s’inviter jusqu’au dernier stade de la compétition. Deux équipes qui « méritent d’être là ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités