Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Derrick Jones Jr. de retour en Finals ? C’était écrit !

NBA – L’ailier, qui a déjà joué les Finals avec Miami en 2020, a rejoint tardivement Dallas l’été dernier. Après avoir failli signer avec… Boston !

Derrick Jones Jr.Sur le simple plan comptable, l’été dernier fut un petit échec pour Derrick Jones Jr. En effet, il avait refusé d’activer sa dernière année de contrat à Chicago, pour 3.3 millions de dollars. Avant de signer à Dallas, en août, pour une saison à 2.7 millions. Il a donc perdu 600 000 dollars dans cette opération.

Mais sportivement, il a tout gagné. « J’ai perdu de l’argent pour venir ici, mais l’argent n’était pas un problème. Je voulais seulement une chance d’être sur le terrain, pour montrer ce dont je suis capable. C’est ce qui s’est produit », explique-t-il. « J’aurais pu activer mon option avec les Bulls et être dans une équipe qui n’est pas en playoffs. J’ai décidé de parier sur moi-même. »

Derrick Jones Jr. a pris un petit risque puisque le 17 août, plus d’un mois après l’ouverture du marché, il n’avait toujours pas d’équipe… « C’était stressant. Je ne savais ce qui allait arriver », se souvient-il. « Le transfert de Damian Lillard avait fermé des portes à beaucoup de joueurs. »

« On est vraiment chanceux de l’avoir, peu importe si on l’a signé le premier ou le dernier jour »

Puis Dallas se présente et il signe le 18 août. « Le coach m’a dit que si je venais ici, j’allais devoir travailler pour obtenir les choses. Ce que j’ai fait. » Pourtant, il aurait pu aussi rejoindre l’autre équipe finaliste cette saison, Boston… « C’est marrant oui, mais je suis heureux de ma décision. »

Outre le fait de jouer les Finals, il a réalisé la meilleure saison de sa carrière avec 8.6 points de moyenne à 34% de réussite à 3-pts, ses deux meilleures marques. « Je pense que j’ai bien profité de cette opportunité. Mon coach et mes coéquipiers ont beaucoup cru en moi et ça a fonctionné », glisse-t-il.

« Il est pour une grosse part dans la culture des Mavericks », estime son coach Jason Kidd. « On parle de sa défense, mais il shoote aussi à 3-pts. Il est vraiment constant au niveau de son message : il veut simplement gagner. Il fait clairement partie de ça, il nous aide à gagner. On est vraiment chanceux de l’avoir, peu importe si on l’a signé le premier ou le dernier jour. »

Boston ou Dallas, l’ailier retrouve donc les Finals, déjà disputées en 2020, dans la « bulle », avec le Heat face aux Lakers. Il n’avait que très peu joué, mais a retenu quelques leçons. « Chaque match est difficile. Il faut jouer avec une mentalité de Game 7. On ne sait jamais à quoi va ressembler un match, il faut tout donner », raconte l’ancien vainqueur du concours de dunks.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités