NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Andrew Nembhard n’avait pas froid aux yeux

NBA – Sorti de Gonzaga il y a deux ans, Andrew Nembhard s’est révélé en l’absence de Tyrese Haliburton.

Andrew NembhardPour les Pacers, tout n’est pas à jeter en dépit de cette lourde défaite (4-0) contre les Celtics. Loin de là ! Cette saison se termine avec beaucoup d’expérience engrangée pour les Pacers, entre la finale du premier tournoi NBA et cette finale de conférence. Les joueurs de Rick Carlisle ont clairement franchi un cap, et l’avenir semble radieux. À l’image de celui d’Andrew Nembhard, passé titulaire en cours de saison, et qui a brillé en l’absence de Tyrese Haliburton.

« Pour une jeune équipe comme la nôtre, cette expérience est sans équivalent, » estime le meneur canadien. « Il y a beaucoup de premières fois, il y a beaucoup de petites choses qu’on aurait voulu mieux faire. Mais nous avons découvert comment se déroulent ces matchs et ce que ça fait de jouer une série. Je n’avais jamais joué une équipe six ou sept fois de suite auparavant. C’est un sentiment étrange et une expérience plaisante. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous pourrons revenir et qu’il faudra prendre en compte pour l’année prochaine. »

Connu d’abord pour sa gestion du jeu et ses passes au moment de la Draft, Andrew Nembhard a démontré qu’il pouvait un fort attaquant. Sur les deux derniers matchs, il a tourné à 28 points et 9.5 passes de moyenne. Le tout à 56% aux tirs, dont 54% à 3-points !

« Il pourrait être titulaire dans n’importe quelle équipe de cette ligue », affirme T.J. McConnell. « Il a fait ses preuves soir après soir. Ce qu’il a fait en playoffs, où les défenses se préparent chaque match encore plus à vous, est vraiment remarquable. Il a simplement relevé le défi chaque soir. »

Encore une pépite canadienne

Les dernières sorties du Canadien sont loin de ses 9.2 points et 4.1 passes de moyenne sur cette saison régulière, et sa capacité d’adaptation en a surpris plus d’un. « Il ne s’est jamais comporté comme un rookie, et il était déjà si important pour nous l’année dernière, » rappelle TJ McConnell. « Il était notre remplaçant sur le poste 2, puis notre poste 1 principal lorsque Tyrese (Haliburton) s’est blessé. Sa capacité à s’adapter et à jouer en fonction de nos besoins est incroyable. Je suis heureux et fier de lui, c’est clair. »

Mais Andrew Nembhard n’a pas attendu la fin de la série face aux Celtics pour se montrer, puisqu’on se souvient qu’il avait été « clutch » dans le Game 3 contre les Knicks. Il ne lui reste plus qu’à gagner en justesse pour éviter de perdre des ballons importants comme dans les deux fins de matchs à Indianapolis.

« On voit en lui un jeune joueur déterminé, malin et très compétitif, qui n’est pas effrayé à l’idée de relever ces défis. Ce n’est pas un hasard si le Canada a tenté de l’enrôler au cours des deux derniers étés, » souligne Rick Carlisle. Selon le coach des Pacers, Andrew Nembhard est d’ailleurs partant pour disputer les Jeux olympiques, aux côtés de Shai Gilgeous-Alexander, Dillon Brooks, mais aussi Jamal Murray, RJ Barrett et Lu Dort.

Andrew Nembhard Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2022-23 IND 75 28 44.1 35.0 79.0 0.5 2.2 2.7 4.6 2.4 0.9 1.7 0.2 9.5
2023-24 IND 68 25 49.8 35.7 80.4 0.5 1.5 2.1 4.1 2.1 0.9 1.5 0.1 9.2
Total   143 26 46.7 35.3 79.7 0.5 1.9 2.4 4.3 2.3 0.9 1.6 0.1 9.3

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités