Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Mike Conley aura attendu quatre ans pour se venger…

NBA – Face aux Nuggets, dans un Game 7, l’ancien meneur du Jazz tient sa revanche. Il y a quatre ans, Mike Conley avait manqué le tir de la qualification, face aux coéquipiers de Nikola Jokic.

Mike ConleyC’était en 2020, dans la « bulle », au premier tour des playoffs. Le Jazz s’était incliné face aux Nuggets après un dernier shoot manqué, au buzzer, de Mike Conley. Un shoot que le meneur des Wolves n’a jamais oublié, et il aura attendu quatre ans pour l’effacer, et tenir sa revanche.

« C’est difficile d’y échapper. Je n’y ai pas pensé ces dernières 48 heures, mais depuis quatre ans », avait-il confié avant la rencontre. « Cette action tourne en boucle. Parfois, ça arrive sur mon téléphone, alors que je ne la cherche même pas. Je ne veux pas trop évoquer ce souvenir. Mais en même temps, c’est quelque chose à laquelle j’ai pensé pendant les séances d’entraînement. J’y pense quand je passe une journée difficile, quand je rate un tir. Je me dis qu’il faut que je le réussisse parce que je pourrais me retrouver à nouveau dans cette situation. Je pourrais avoir à nouveau l’occasion de le faire. »

Mike Conley, « sans doute le joueur le plus sous-estimé de la NBA » ?

Cette nuit, les Wolves n’ont pas eu besoin d’un tir au buzzer pour s’imposer, mais Mike Conley a encore été déterminant par sa défense, son leadership, mais aussi son calme au milieu de la tempête.

« J’y ai pensé à chaque série, parce que c’était peut-être l’occasion de forcer la porte et d’avoir une chance de remporter un titre », a-t-il expliqué sur ce tir manqué. « Les occasions ne se présentent pas toujours comme ça. On n’a pas souvent l’occasion d’être aussi démarqué. Certaines équipes semblent être toujours au sommet de la ligue. Mais en ce moment, j’ai l’impression que beaucoup d’équipes ont la possibilité d’aller au bout ».

Effectivement, pour la sixième année de suite, il y aura un champion différent. Ils sont encore quatre en lice : les Celtics, les Pacers, les Mavericks et donc les Wolves.

Pour Mike Conley, ce n’est que la 2e finale de conférence en douze tentatives, et c’est même la première fois qu’il remporte un Game 7 après quatre échecs. De quoi recevoir l’hommage appuyé de Nikola Jokic. « Mike Conley est sans doute le plus joueur le plus sous-estimé de la NBA. J’adore ce gars. Il est tellement bon ! »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →