Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Rick Brunson parfois jaloux du talent de son fils

NBA – Père évidemment fier des performances de sa progéniture, Rick Brunson admet aussi être envieux du talent de la star des Knicks, bien supérieur au sien quand il était joueur.

Jalen Brunson et Rick BrunsonRick Brunson est aux premières loges pour assister aux performances de son fils, Jalen, puisqu’il est assistant de Tom Thibodeau chez les Knicks depuis deux ans, et l’arrivée du joueur à New York. Une place privilégiée, qui est plus facile à vivre cette saison que lors du dernier exercice.

Pourquoi donc ? « Car il y avait tellement d’attente et de négativité autour de lui, par rapport à son salaire, qu’il serait surpayé », répond Rick Brunson. « Maintenant qu’il est bien installé, qu’il est un excellent joueur, c’est sans doute plus facile pour le père que je suis. Je peux me détendre, être plus calme et moins nerveux. »

Impossible néanmoins d’éviter la tension en playoffs. « Sur le banc, il y a beaucoup d’émotions. J’essaie de garder ça en moi, de ne pas le montrer. Je suis un coach, j’ai un travail à faire. Je suis nerveux comme un fou. Pour le Game 5, j’étais noué », avoue-t-il.

Comme Rick Brunson le dit, il reste un assistant. N’est-ce pas difficile de coacher son propre fils, encore plus quand il est All-Star et réalise de grands playoffs ? « Le plus important pour un père, c’est de ne pas être fan. Il faut rester père. Quand je suis avec lui, je suis son père, pas son ami, ni son pote ou un fan. Il ne franchit pas cette ligne, moi non plus », définit l’ancien joueur de Portland.

La même passion, le même maillot mais pas le même talent

Un père, un fils, mais deux joueurs également. Rick était lui aussi un meneur de jeu (1m93) et a joué à New York. Qu’a-t-il également en commun avec Jalen Brunson ?

« On a la même passion, la même éthique de travail, la même dureté. Jalen est plus calme que moi, j’étais un nerveux. » De plus, le paternel ajoute que lui et son fils n’ont « pas le même talent ».

Les chiffres le montrent très bien : entre 1997 et 2006, Rick Brunson a disputé 337 matches et inscrit 1 090 points au total. Sa meilleure saison ? Aux Clippers, en 2004/05, avec 5.5 points et 5.1 passes de moyenne. Même lors de ses deux premières années à Dallas, ses moins bonnes, Jalen Brunson fait mieux.

Donc même s’il est fier de sa progéniture, Rick avoue qu’il est un peu jaloux des capacités de son fils. « Je peux le dire avec respect et fierté : parfois, j’aimerais être lui. Je regarde mon fils et je me dis que j’aurais voulu faire ça. Je n’avais pas ce talent », admet-il. « Alors que, habituellement, c’est le contraire : le fils veut être comme le père. Je veux être comme mon fils. Je le dis tout le temps. Je l’affirme avec fierté. »

Jalen Brunson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2018-19 DAL 73 22 46.7 34.8 72.5 0.3 2.0 2.3 3.2 1.7 0.5 1.2 0.1 9.3
2019-20 DAL 57 18 46.6 35.8 81.3 0.4 2.0 2.4 3.3 1.3 0.4 1.2 0.1 8.2
2020-21 DAL 68 25 52.3 40.5 79.5 0.4 3.0 3.4 3.5 1.6 0.5 1.2 0.0 12.6
2021-22 DAL 79 32 50.2 37.3 84.0 0.5 3.4 3.9 4.8 1.9 0.8 1.6 0.0 16.3
2022-23 NYK 68 35 49.1 41.6 82.9 0.6 3.0 3.5 6.2 2.2 0.9 2.1 0.2 24.0
2023-24 NYK 77 35 47.9 40.1 84.7 0.6 3.1 3.6 6.7 1.9 0.9 2.4 0.2 28.7
Total   422 28 48.9 39.1 82.4 0.5 2.8 3.2 4.7 1.8 0.7 1.6 0.1 16.9

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités