Summer
league
Summer
league
PHO35
MIL13
BOS
DAL22:30
CHI
ATL0:00
DET
NYK1:00
SAS
PHI2:30
MIA
TOR3:00
OKC
GSW4:30
CHA
POR5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit | Derrick « White Hot » à Miami !

NBA – Derrick White a mis au supplice la défense du Heat avec son record de points en carrière pour porter les Celtics à une victoire de la qualification.

Derrick White (Celtics) lors du Game 4 contre le HeatLe Heat pouvait difficilement faire plus mauvais timing ou adversaire pour mettre en avant son slogan « White Hot » en vue des playoffs. Car le véritable « White Hot » au Kaseya Center lundi soir portait le maillot des Celtics. Derrick White s’est ainsi imposé comme le leader offensif de Boston dans ce Game 4 à grand enjeu. Avec la blessure de Kristaps Porzingis en première période, l’arrière a pris ses responsabilités en signant son record en carrière.

L’ancien joueur des Spurs n’a pas tardé pour se mettre dans le rythme. Derrick White a profité de la défense agressive sur Jayson Tatum et Jaylen Brown pour trouver des positions de tirs préférentielles dès le premier quart-temps et se mettre immédiatement en température. Une fois amorcée, la machine s’est emballée, à 6/8 dont 4/5 de loin pour 16 points inscrits dans les dix premières minutes. « J’ai mis quelques tirs dès le début de match, cela aide toujours » a expliqué Derrick White à TNT, avant d’entrer dans le détail de ses sensations en conférence de presse.

Un cercle qui devient immense

« Être dans la zone comme ça ? C’est surréaliste. Vous commencez à mettre des tirs difficiles et vous avez l’impression que vous ne pouvez simplement rien rater, que le cercle est immense. C’est génial, je me suis beaucoup amusé. Quand vous mettez quelques tirs, vous avez l’impression d’avoir le feu vert absolu pour shooter, donc j’ai pu prendre quelques tirs idiots. Vous essayez juste de ne pas le faire et de rester dans le rythme de l’attaque. »

Déjà impressionnant en première période, Derrick White n’a pas refroidi après le repos. Privés de Kristaps Porzingis, touché au mollet en première période, les Celtics n’en ont pas vraiment pâti grâce à l’apport du duo Al Horford – Luke Kornet sous le cercle.

Mais aussi – voire surtout – parce que le numéro 9 des Celtics a continué son rôle de leader offensif du soir pour combler le vide. Après une collection de primés, Derrick White n’a pas non plus hésité à attaquer le cercle, avec deux gros dunks dans le trafic au cœur du troisième quart-temps pour maintenir l’écart à vingt points. Puis le faire fructifier jusqu’à 28 unités sur un nouveau panier de l’homme providentiel du soir, auteur de 38 points à 15/26 au tir (8/15 à 3-points), mais aussi trois contres.

Derrick White, le contrat de confiance

« Avoir un joueur comme Derrick White, capable de prendre ses responsabilités, c’est fantastique » s’est réjoui Jayson Tatum. « C’est génial de faire partie d’un effectif aussi dense et talentueux des deux côtés du terrain. Chaque soir, on peut avoir un gars capable de prendre feu et de nous faire gagner un match de playoffs. Quand il est agressif, cela rend tout plus facile. Cela devient très difficile de défendre sur nous. Cela fait de nous une meilleure équipe. »

Mis sur orbite par ses coéquipiers, à qui il a attribué le principal mérite pour sa performance, Derrick White a confirmé une fois de plus toute son importance dans le jeu des Celtics. L’intéressé loue notamment le travail de son entraîneur Joe Mazzulla pour expliquer à quel point son rôle lui va comme un gant.

« Tout débute par Joe. Depuis qu’il a pris les rênes, il m’a donné un maximum de confiance. Notre relation s’améliore chaque jour. C’est génial de jouer pour lui, j’adore ça. Mes coéquipiers m’aident beaucoup aussi. Nous avons d’excellents joueurs et ils me laissent être qui je suis. Ils croient en moi et c’est très important. »

« Je vais essayer de passer au match suivant » a-t-il vite relativisé. « J’ai déjà eu quelques très bons matchs en playoffs et je n’ai pas bien enchaîné. Je vais essayer de ne pas reproduire cela. » Boston pourra valider sa qualification pour la demi-finale de conférence dès mercredi soir, cette fois à la maison.

Derrick White Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 SAN 17 8 48.5 61.5 70.0 0.3 1.2 1.5 0.5 0.5 0.2 0.4 0.2 3.2
2018-19 SAN 67 26 47.9 33.8 77.2 0.5 3.2 3.7 3.9 2.2 1.0 1.5 0.7 9.9
2019-20 SAN 68 25 45.8 36.6 85.3 0.5 2.8 3.3 3.5 2.2 0.7 1.3 0.9 11.3
2020-21 SAN 36 30 41.1 34.6 85.1 0.4 2.6 3.0 3.5 2.5 0.7 1.3 1.0 15.4
2021-22 * All Teams 75 29 42.1 31.2 86.4 0.5 3.0 3.5 4.9 2.3 0.9 1.6 0.8 13.2
2021-22 * SAN 49 30 42.6 31.4 86.9 0.5 3.0 3.5 5.6 2.4 1.0 1.8 0.9 14.4
2021-22 * BOS 26 27 40.9 30.6 85.3 0.5 2.9 3.4 3.5 2.2 0.6 1.2 0.6 11.0
2022-23 BOS 82 28 46.2 38.1 87.5 0.6 2.9 3.6 3.9 2.2 0.7 1.2 0.9 12.4
2023-24 BOS 73 33 46.1 39.6 90.1 0.7 3.6 4.3 5.2 2.1 1.0 1.5 1.2 15.2
Total   418 28 45.0 36.3 85.4 0.6 3.0 3.5 4.1 2.2 0.8 1.4 0.9 12.3

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités