NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
MIN2:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DAL1.75MIN2.05Pariez
  • IND3.3BOS1.3Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pelicans « sweepent » les Kings pour défier OKC au premier tour

NBA – Six matches, six victoires pour les Pelicans cette saison face aux Kings ! Grâce à un banc hyper efficace, les coéquipiers de Brandon Ingram se qualifient pour les playoffs.

Pelicans - KingsPas de Zion Williamson ? Pas de problème ! Comme à l’Est, la logique a été respectée puisque les Pelicans, 7e, de la conférence Ouest, ont décroché leur billet pour le premier tour des playoffs ! Ce sera face au Thunder, et même sans Zion Williamson, les joueurs de Willie Green ont les moyens de créer la surprise.

Devant leur chaud public, les Pelicans avaient pris un départ moyen. La faute à Domantas Sabonis qui multiplie les feintes pour marquer près du cercle, et à De’Aaron Fox qui découpe trop facilement le premier rideau.

Pourtant, le beau jeu est côté New Orleans avec la recherche de l’extra-passe pour trouver Brandon Ingram. Aux côtés d’un Jonas Valanciunas agressif, Ingram assume ses responsabilités. Mais Harrison Barnes donne cinq points d’avance avec un joli Eurostep (20-15). Il faut attendre l’entrée des remplaçants pour que les Pelicans passent dans l’action, et non plus la réaction. C’est Larry Nance Jr, toujours bien placé, qui piège la défense, tandis que Jose Alvarado a de suite un impact. Après 12 minutes, les Kings restent devant (24-22).

Et puis l’impact de Nance et Alvarado va se faire de plus en plus sentir. Le meneur vole des ballons, et s’en va marquer la faute. Quant à Nance, il fait exploser la salle avec, en quelques secondes, un dunk, suivi d’une interception, puis encore d’un dunk.

Une séquence qui ponctue un 10-0 pour prendre les commandes, et même huit points d’avance (39-31). Naji Marshall imite son coéquipier : il arrache un ballon au sol, et s’en va aussi dunker pour donner 10 points d’avance (47-37). Les Kings ont les jambes coupées, et seul Fox surnage. A la pause, New Orleans mène 54-45.

Jose Alvarado fait tellement mal

Au retour des vestiaires, même scénario avec Brandon Ingram, au contre, puis Herb Jones, à l’interception, qui font des dégâts. La défense des Kings est en retard, et les Pelicans s’échappent : 65 – 51. Sous les panneaux, Valanciunas prend le dessus sur Sabonis, et la maladresse de Keegan Murray laisse Fox bien seul. Et quand Willie Green relance ses remplaçants, Nance s’empresse d’ajouter un dunk à sa collection (77-66).

Les Kings ne parviennent pas à recoller au score, et Murphy prend la ligne de fond pour signer un gros dunk à deux mains ! Sacramento est au bord de la rupture, d’autant que Jose Alvarado leur fait toujours aussi mal (87-74).

Mike Brown cherche des solutions. Il envoie Sasha Vezenko et Davion Mitchell, mais ça ne change rien. C’est même pire, et Jose Alvarado donne même 20 points d’avance aux Pelicans (97-77). Il reste six minutes à jouer, et le « body language » des Kings est terrible. Ils prennent un gros coup sur la tête, et Trey Murphy se charge de calmer la moindre tentative de « comeback ». Fox y croit encore et il oblige Green à laisser ses meilleurs joueurs sur le terrain. Au final, les Pelicans s’imposent 105-98, et décrochent leur billet pour les playoffs.

CE QU’IL FAUT RETENIR

– 6-0. « C’est difficile de battre la même équipe six fois dans la même année ». C’est ce qu’avait déclaré Fox la veille, et les Pelicans y sont parvenus. Cette fois, les Kings n’ont pas pris de fessée, même s’ils sont comptés jusqu’à 20 points d’avance. Mais le tarif est le même, et surtout cette « série sur un match » perdue les envoie en vacances.

– Le duel lituanien. En l’absence de Zion Williamson, Valanciunas a élevé son niveau de jeu, et son duel contre son compatriote Domantas Sabonis valait le coup d’oeil. D’un côté, la puissance et du jeu dos au panier. De l’autre, des feintes et de la technique. Un vrai duel d’intérieurs à l’ancienne.

– Le banc des Pelicans. Malgré l’absence de Zion Williamson, Willie Green peut compter sur un effectif riche, et on avait pu déjà le constater lors de l’absence de Brandon Ingram. C’est lorsque Larry Nance, Naji Marshall et Jose Alvarado sont rentrés que la rencontre a changé de visage. Ils cumulent 34 points, contre 12 pour les remplaçants de Sacramento. Sans Malik Monk, les Kings ne pouvaient pas rivaliser.

New Orleans / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
B. Ingram 37 10/20 1/2 3/3 1 5 6 6 4 0 4 1 +1 24 23
H. Jones 26 2/3 1/2 0/2 0 1 1 4 2 1 3 1 -14 5 6
J. Valanciunas 27 8/16 0/1 3/3 6 6 12 3 4 0 0 2 -4 19 28
C. McCollum 36 3/8 1/2 0/0 0 2 2 3 1 1 4 2 +7 7 6
T. Murphy III 43 6/12 2/7 2/2 0 8 8 6 1 1 4 0 +6 16 21
L. Nance Jr. 21 6/7 0/0 1/2 2 2 4 3 4 2 0 0 +11 13 20
N. Marshall 24 5/11 1/4 0/0 2 4 6 2 2 2 0 1 +17 11 16
J. Alvarado 24 4/8 1/1 1/1 0 5 5 2 0 2 0 1 +11 10 16
D. Daniels 2 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 1
44/85 7/19 10/13 11 34 45 29 19 9 15 8 105 137
Sacramento / 98 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
D. Sabonis 42 9/14 0/1 5/5 3 11 14 7 4 3 4 1 -7 23 39
H. Barnes 38 6/14 3/5 2/4 1 4 5 4 1 0 1 0 -7 17 15
K. Murray 38 4/12 2/7 1/2 5 2 7 3 2 1 1 1 -9 11 13
D. Fox 42 12/29 4/16 7/11 2 5 7 5 3 3 5 0 -3 35 24
K. Ellis 28 0/5 0/4 0/0 0 0 0 1 4 0 1 2 -20 0 -3
T. Lyles 13 0/1 0/0 0/0 1 2 3 0 1 0 2 0 -7 0 0
S. Vezenkov 11 1/4 0/2 0/0 2 0 2 0 0 1 0 0 +3 2 2
A. Len 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 1 0 0 +5 0 1
D. Mitchell 24 4/9 2/6 0/0 0 2 2 1 2 0 1 0 +10 10 7
36/88 11/41 15/22 14 26 40 21 17 9 15 4 98 98

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités