Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Sans convaincre, les Lakers assurent l’essentiel à Memphis

NBA – Sauvés par LeBron James et Anthony Davis (73 points à deux), les Lakers ont eu besoin d’attendre la dernière minute pour écarter des Grizzlies pourtant décimés (123-120).

LakersMal embarqués au classement, les Lakers n’avaient pas le droit à l’erreur à Memphis et, contre une équipe fortement diminuée, ils ont assuré le strict minimum, c’est-à-dire la victoire (123-120), mais sans jamais se montrer rassurants et autoritaires de la soirée.

Attendu par son coach, Anthony Davis (36 points, 14 rebonds, 5 passes) a fait un petit chantier. Idem pour LeBron James (37 points, 9 rebonds, 5 passes), certes auteur de 8 ballons perdus, mais également de 6 points dans la toute dernière minute, quand Los Angeles était mené (117-118) et se trouvait donc au bord du précipice.

La faute à Scotty Pippen Jr. (28 points, 6 passes, 5 rebonds, 4 interceptions), revanchard contre son ancien club, ainsi que GG Jackson (31 points), Jake LaRavia (28 points, 6 passes) ou encore Jordan Goodwin (23 points, 17 rebonds, 4 interceptions). À quatre, ils ont tenu les Grizzlies à bout de bras en tirant profit des erreurs adverses, mais leurs efforts n’ont pas été récompensés…

Los Angeles se fait peur, Memphis se fait plaisir

Pendant une mi-temps, la première, on a longtemps cru que les Lakers finiraient par placer le coup d’accélérateur qu’il fallait, tant l’écart de talent entre les deux équipes était important sur le papier. Sauf que cela n’est jamais arrivé car, même si Anthony Davis dominait à l’intérieur et que LeBron James montait en puissance, les pertes de balle remettaient Memphis dans la partie, autant que leurs secondes chances et leur facilité d’accès au cercle ou à convertir les tirs ouverts à 3-points (68-64 à la pause).

Une aubaine pour les GG Jackson, Scotty Pippen Jr. et autres Jake LaRavia ou Jordan Goodwin qui, les uns après les autres, ont continué de punir Los Angeles, derrière l’arc comme près du cercle. Au point de… prendre les commandes après la pause, à un moment où les « Purple & Gold » étaient méconnaissables collectivement (91-82). Il a donc fallu que le duo LeBron/Davis se fâche pour que les Californiens reprennent le lead (98-97) puis une dizaine de points d’avance (109-101).

Mais, là encore, les Lakers n’ont pas su faire preuve de propreté et de régularité pour tenir le score jusqu’au bout, tandis que leur défense laissait juste trop d’espace et de munitions aux attaquants de Memphis. Des Grizzlies décomplexés, qui n’en demandaient pas tant et ont logiquement joué à fond le coup. Repassés devant (118-117), ils ont finalement dû s’incliner devant l’ultime run de LeBron James, clairement pas prêt à subir un revers qui n’aurait pas manqué de laisser des traces dans les têtes (123-120).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Los Angeles déçoit mais espère. Le plus important pour les Lakers était de gagner, et ils s’emparent de la 8e place. Ils ont leur destin entre les mains, avant le dernier match face aux Pelicans. À ce niveau, les « Purple & Gold » ont rempli leur mission, même s’ils n’ont en revanche pas fait rêver leurs fans. Car, entre leurs pertes de balle, leur nonchalance en défense ou leur incapacité à protéger le rebond, les hommes de Darvin Ham ont montré un visage tout sauf conquérant. À se demander s’ils jouaient avec ce sentiment d’urgence lié à la l’enjeu. L’alerte est sans conséquence pour cette fois.

Memphis privé de… TREIZE joueurs. Ja Morant, Jaren Jackson Jr, Desmond Bane, Marcus Smart, Derrick Rose, Luke Kennard, Brandon Clarke, John Konchar, Santi Aldama, Ziaire Williams, Vince Williams Jr, Yuta Watanabe et Lamar Stevens. Ce ne sont donc pas moins de treize joueurs qui manquaient à l’appel côté Grizzlies, cette nuit. Une véritable hécatombe, et on en a maintenant l’habitude dans le Tennessee, mais c’est la première fois qu’il y a autant d’absences cette saison, et c’est suffisamment rare (inédit ?) historiquement pour être souligné. Et, même comme cela, les hommes de Taylor Jenkins ont failli gagner !

Memphis / 120 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. LaRavia 43 7/13 3/6 11/11 1 2 3 6 3 1 1 1 +9 28 32
GG Jackson 40 12/23 7/13 0/2 0 1 1 1 4 3 2 0 +11 31 21
T. Jemison 35 3/4 0/0 0/0 2 3 5 0 6 0 1 1 +8 6 10
J. Goodwin 38 7/23 4/9 5/6 8 9 17 3 4 4 2 0 -4 23 28
S. Pippen Jr. 30 12/22 3/7 1/2 1 4 5 6 4 4 4 0 +9 28 28
J. White 14 0/2 0/2 0/0 1 3 4 0 2 2 1 0 -10 0 3
T. Allen 27 1/4 0/1 0/0 3 3 6 1 3 0 1 0 -17 2 5
Z. Simpson 12 1/4 0/1 0/0 0 1 1 2 1 0 1 0 -21 2 1
43/95 17/39 17/21 16 26 42 19 27 14 13 2 120 128
LA Lakers / 123 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
A. Davis 43 11/22 1/6 13/17 4 10 14 5 2 1 4 2 +2 36 39
R. Hachimura 29 5/6 2/3 2/2 2 3 5 1 1 1 1 0 -17 14 19
L. James 41 13/20 3/7 8/11 2 7 9 5 1 2 8 0 -3 37 35
D. Russell 35 2/9 0/5 0/0 0 3 3 10 3 1 2 1 +1 4 10
A. Reaves 25 5/8 3/5 0/1 0 0 0 1 5 0 2 2 -22 13 10
T. Prince 24 3/8 3/6 0/0 1 3 4 1 2 0 1 0 +17 9 8
J. Hayes 5 1/2 0/0 0/0 0 2 2 0 0 0 0 1 +1 2 4
S. Dinwiddie 20 0/1 0/1 3/3 0 1 1 1 3 0 1 0 +9 3 3
G. Vincent 19 2/5 1/4 0/0 1 0 1 1 0 0 0 0 +27 5 4
42/81 13/37 26/34 10 29 39 25 17 5 19 6 123 132

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités