Matchs
NBA hier
Matchs
hier
IND102
BOS105
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Caitlin Clark (Iowa) et Paige Bueckers (Connecticut), les attractions du Final Four féminin

NCAA – Les Final Four du championnat universitaire animent le week-end, avec comme premier temps fort le duel entre Caitlin Clark (Iowa) et Paige Bueckers (Connecticut).

Caitlin Clark (Iowa) au Final Four NCAA 2024Après la folie de mars, l’heure est aux grands rendez-vous pour la NCAA. Les Final Four ont lieu ce week-end et débutent par la version féminine à Cleveland dans dans la nuit de vendredi à samedi. Qui succèdera à LSU, couronnée en 2023 ? Iowa et sa star Caitlin Clark, tombeurs des Tigers au tour précédent, seront scrutées de très près. L’affiche de la demi-finale contre Connecticut promet un nouveau choc XXL pour les Hawkeyes. Dans l’autre partie de tableau, South Carolina tentera de boucler sa saison invaincue.

North Carolina State (#3) – South Carolina (#1) | Samedi, 1h00 (sur BeIN Sports Max 5)

Le duel des Caroline est l’affiche la plus surprenante de ce Final Four féminin. Pour South Carolina, la qualification était attendue, après une saison régulière sans fausse note.

Les joueuses de Dawn Staley sont dans le dernier carré pour la quatrième saison de rang, malgré le départ de l’intégralité du cinq de départ lors de l’intersaison. Portée par une attaque de feu (85.6 points/match), South Carolina est le favori pour le titre. Reste à écarter North Carolina State, présent au Final Four pour la première fois en 26 ans. Le Wolfpack, qui ne figurait même pas parmi les têtes de série en présaison, reste sur deux victoires de prestige pour écarter Stanford (#2), puis Texas (#1).

– Le duel : Kamilla Cardoso – River Baldwin

Si North Carolina State compte avant tout sur l’arrière Aziaha James, une des révélations de la saison, pour alimenter la marque (16.7 points), le jeu devrait passer largement à l’intérieur.

Kamilla Cardoso est l’un des principaux dangers du championnat au poste bas, où elle fait parler ses 2m01 pour dominer (14.1 points, 9.4 rebonds et 2.5 contres de moyenne) et porter l’attaque de South Carolina. Baldwin aura fort à faire pour limiter l’impact de sa vis-à-vis brésilienne. Mais elle avait réussi à freiner Cameron Brink, leader de Stanford, bloquée à 13 points et sortie prématurément pour cinq fautes.

– Le chiffre : 10

Si South Carolina parvient à conserver son bilan immaculé jusqu’en finale dimanche, les Gamecocks deviendraient le dixième champion féminin invaincu sur une saison NCAA. Il faut remonter au Connecticut de Breanna Stewart en 2016 pour trouver trace d’une pareille performance.

Connecticut (#3) – Iowa (#1) | Samedi, 3h30 (sur BeIN Sports Max 5)

Le comeback de l’année contre la joueuse de l’année, l’affiche pouvait difficilement être plus prometteuse. Après avoir remporté la revanche de la finale 2023 contre LSU lors de l’Elite Eight, Iowa va désormais chercher à offrir un titre universitaire à Caitlin Clark comme cadeau de départ.

Pour sa dernière saison avant d’être le premier choix de la Draft WNBA quasi garanti, la meilleure marqueuse de l’histoire de la NCAA peut boucler un exercice encore plus historique. Mais les Hawkeyes ne sont pas infaillibles, en particulier quand les tirs extérieurs ne tombent pas. UConn en revanche est quasi intouchable quand l’attaque va : 25 victoires pour une seule défaite quand les Huskies inscrivent 75 points ou plus.

– Le duel : Paige Bueckers – Caitlin Clark

Après le choc à distance entre Clark et Angel Reese (LSU), le serial shooteuse va cette fois affronter un adversaire davantage « à sa taille ». Revenue d’une saison blanche après s’être rompu les ligaments croisés d’un genou, Paige Bueckers a prouvé qu’elle n’avait rien perdu de son énorme talent. L’arrière est l’atout numéro un des siennes en attaque (22 points à 53.4%, dont 41.8% à 3-points) mais aussi de l’autre côté du parquet.

Elle pourrait être envoyée en mission pour tenter de contenir Caitlin Clark par son envergure et son instinct (2.3 interceptions, 1.4 contre à « seulement » 1m80). Il faudra au moins cela pour faire face à celle qui tourne à 32.2 points et 10 passes décisives sur cette March Madness.

– Le chiffre : 2 323

C’est le montant moyen, en dollars, d’un billet pour assister aux demi-finales, et c’est dû en large partie à Caitlin Clark. Derrière les prouesses de la double AP Player of the Year, le choc entre Iowa et LSU au tour précédent avait signé un record historique d’audience pour une rencontre de basket féminin avec 12.3 millions de téléspectateurs.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités