Summer
league
Summer
league
MIA102
OKC73
HOU73
DET87
MEM108
DAL88
PHI95
POR97
SAC82
UTH70
LAL49
BOS65
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets ont bataillé pour maintenir en vie leur série de victoires

NBA – L’adresse n’était pas au rendez-vous mais, avec des efforts, les Texans ont réussi à écarter le Jazz. Peu importe la forme, le fond est là : c’est une onzième victoire d’affilée.

Fred VanVleet RocketsIl y a une semaine, les Rockets collaient 147 points à une équipe du Jazz engluée dans une série de défaites. Récidiver aurait été l’idéal, mais la soirée a été plus compliquée que prévu. Deux jours après une grosse victoire en prolongation à Oklahoma City, les Texans n’étaient pas en réussite.

L’action qui symbolise le mieux le match des Rockets se trouve à quatre minutes de la fin de la rencontre. Pour commencer, Fred VanVleet est à deux doigts de perdre le ballon. Ensuite, Jalen Green conserve la balle avec des dribbles stériles. Il n’y a pas de mouvement et il envoie un shoot à 3-pts. C’est raté mais Jeff Green prend le rebond. VanVleet tente sa chance de très loin : encore raté. Jock Landale sauve la mise avec un nouveau rebond, mais Amen Thompson se fait contrer sur une tentative de dunk.

Un match arraché avec les dents

Ce n’est pas terminé. La balle est rendue aux Rockets, avec un autre raté de « FVV », avant, enfin, la délivrance avec un tir à 3-pts de Jalen Green. C’est dire si ce fut dur de marquer un simple panier pour Houston…

« C’était compliqué comme environnement, avec une équipe qu’on avait battue de beaucoup et qui s’en souvenait sûrement », commente VanVleet. « Ils étaient bien présents, physiquement. J’ai du respect pour ce groupe, pour ce coach. C’était une bataille. On n’avait pas les jambes une grande partie de la soirée, on ne pouvait pas mettre un tir. Mais on s’est battu, on a joué ensemble. »

Jalen Green, si bouillant depuis plusieurs jours, l’a bien montré en première période avec seulement quatre points. Après la pause, il a inscrit 30 points, dont ce shoot primé sur cette folle séquence de plusieurs possessions et rebonds offensifs.

« On a continué de lui dire de shooter, même si ça ne rentrait pas », poursuit l’ancien joueur de Toronto en parlant de son coéquipier. « Il nous porte depuis la reprise et on a confiance en lui. On lui donne la balle dans ses positions et on le laisse créer le jeu. Il peut devenir bouillant. Ce n’était pas très beau, mais il est resté agressif et nous a donné un coup de boost en troisième quart-temps. »

Parole à la défense

Houston a réussi à s’en sortir en profitant des 20 ballons perdus par les joueurs de Will Hardy et aussi avec ses 15 rebonds offensifs, transformés en 25 points. « Mon boulot, c’est d’apporter de l’énergie. Si les shoots ne rentrent pas, je vais au rebond offensif et je fais des claquettes. Ce sont des tirs à haut pourcentage », livre Amen Thompson, 8 rebonds offensifs (14 au total) pour aller avec ses 18 points.

« On s’est appuyé sur notre défense ces derniers matches quand les tirs ne tombaient pas dedans. En début de match, c’était affreux. Tout le monde semblait lent au démarrage, avait du mal à réagir », constate Ime Udoka. « Jusqu’à ce que Jalen et VanVleet montent d’un cran en deuxième période, on était dans le dur. Mais on était agressif et les gars sont allés au rebond offensif. »

La pente va devenir de plus en plus raide pour Houston, désormais sur onze succès d’affilée, avec des matches contre Dallas et Minnesota, dimanche et mardi. Avant un choc capital dans la course au « play-in » face aux Warriors, jeudi soir, puisque les Californiens n’ont actuellement qu’une victoire d’avance sur les Texans…

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités