Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC55
WAS57
BRO20
ORL28
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit | Anthony Edwards et sa recette du dunk salé

NBA – L’arrière des Wolves a signé le dunk de sa carrière, sur John Collins, qui a eu un effet catalyseur sur son équipe en déplacement dans l’Utah.

Anthony Edwards sur John CollinsAnnulaire gauche déboîté pour l’un, possible contusion à la tête pour l’autre. Le bilan physique des deux protagonistes impliqués témoigne de la violence du geste. Celui d’Anthony Edwards qui a grimpé sur la tête de John Collins dans le milieu du troisième quart-temps, lors du déplacement des Wolves sur le parquet du Jazz.

« Je pensais que j’allais le rater parce que j’étais assez loin du cercle, mais j’ai réussi à finir l’action quand même. Ça me donne des frissons d’en parler, parce que c’est vraiment le type de dunk que je rêve de réaliser ! », lâche Ant après la victoire, parlant logiquement de son meilleur dunk en carrière.

Difficile de le contredire quand on voit que son pied d’appel était situé au niveau de la ligne en pointillés… John Collins, touché à la tête donc et qui n’a pas joué du quatrième quart-temps, pourra en témoigner. Avec ce geste, le leader des Wolves a rendu un bel hommage à l’une des idoles en matière de dunk, Vince Carter.

Ancien coéquipier de la légende de la discipline aux Grizzlies, Mike Conley pense qu’il s’agissait peut-être du meilleur dunk qu’il ait jamais vu en personne.

Un effet catalyseur

« Il est presque comme un chat. Il continue d’avancer et retombe sur ses pieds. C’est ce genre de choses qui fait de lui ce qu’il est et qui lui permet de manœuvrer dans le jeu comme il le fait », décrit le meneur.

En plus de choquer le public du Delta Center, ce dunk a surtout eu un effet catalyseur pour les Wolves et le joueur lui-même, qui avaient tant de mal à se débarrasser du Jazz. Portés par leur arrière volant, les visiteurs ont remporté le dernier quart-temps de 10 points.

Des Wolves qui ont perdu Naz Reid en première période alors qu’ils évoluaient déjà sans Rudy Gobert et Karl-Anthony Towns. « Cela donne de l’énergie à tout le monde. Cela donne à tout le monde l’envie de défendre, de faire des stops. Cela rend le jeu plus excitant » énumère le MVP de la soirée, auteur au final de 32 points (13/23 aux tirs), 8 passes et 7 rebonds.

« Il a toujours été capable de faire basculer un match. Il sait quand il faut relancer, quand faire le grand jeu. Il est parfois capable de sortir du nulle part. Mais maintenant, il est plus à l’aise avec ce qu’il fait. Il est un peu plus calme, il ne se précipite pas autant », termine son coach Chris Finch.

Anthony Edwards Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2020-21 MIN 72 32 41.7 32.9 77.6 0.8 3.9 4.7 2.9 1.8 1.1 2.2 0.5 19.3
2021-22 MIN 72 34 44.1 35.7 78.6 0.9 3.9 4.8 3.8 2.3 1.5 2.6 0.6 21.3
2022-23 MIN 79 36 45.9 36.9 75.6 0.6 5.2 5.8 4.4 2.4 1.6 3.3 0.7 24.6
2023-24 MIN 79 35 46.1 35.7 83.6 0.7 4.8 5.4 5.1 1.8 1.3 3.1 0.5 25.9
Total   302 34 44.6 35.3 79.3 0.7 4.5 5.2 4.1 2.1 1.4 2.8 0.6 22.9

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités