Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR61
MEM66
SAC23
WAS17
BRO
ORL2:00
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Sans Alperen Sengun, les Rockets étirent le jeu… et ça marche !

NBA – Avec Jabari Smith Jr. comme pivot, les Rockets écartent le terrain au maximum. Et c’est notamment Jalen Green qui en profite.

Jalen Green et les RocketsLorsque Alperen Sengun s’est blessé, les Rockets étaient en train de valider un deuxième succès consécutif, face aux Kings. Depuis ? Ils ont rajouté trois victoires de plus, face aux Spurs, aux Wizards et surtout face aux Cavs.

C’est que Houston a retrouvé du rythme offensif depuis le All-Star Break, en étant l’une des rares équipes à jouer plus vite sur cette deuxième partie de saison. Et avec la blessure du pivot turc, c’est Amen Thompson qui a glissé dans le cinq majeur, Jabari Smith Jr. coulissant sur le poste de pivot pour apporter un « spacing » différent.

Etirer le jeu au maximum

« Le fait que Jabari soit une menace différente sur le pick-and-pop aide beaucoup, surtout contre les équipes qui jouent avec deux intérieurs, comme eux (les Cavaliers) » explique Ime Udoka alors qu’Alperen Sengun n’est pas de son coté une menace derrière la ligne à 3-points. « Même avant la blessure d’Alpi, la hausse du rythme avait déjà fait du bien aux gars. C’était sans doute notre match le plus complet de l’année, du début à la fin. »

Auteur de 13 points et 15 passes décisives (pour une seule perte de balle), Fred VanVleet s’est ainsi régalé.

« S’ils mettent un pivot qui flotte sur Jabari, on fait du pick-and-pop. C’est l’un de nos meilleurs shooteurs. Il y a Amen qui roule vers le cercle. C’est l’un de nos meilleurs finisseurs. Il peut faire la passe après avoir reçu la balle sur le pick-and-roll également. Il s’agit juste de trouver des moyens d’être efficace et de mettre les gars dans les bonnes dispositions, afin qu’ils réussissent » confie l’ancien meneur de jeu des Raptors.

Mais le plus grand bénéficiaire de ce terrain soudainement plus écarté, c’est sans doute Jalen Green, qui a encore compilé 26 points à 9/20 au tir, dont 4/9 au tir, plus 11 rebonds, face à Cleveland.

Jalen Green en pleine confiance

« Le spacing est différent désormais. Et il a surtout davantage le ballon » explique Ime Udoka. « Parce qu’on ne passe plus par Alpi, il va avoir davantage l’occasion de porter la balle. Il faut qu’il soit capable de lire les situations, de mettre les tirs mais aussi de faire les décalages. Il le faisait déjà quand Alpi s’est blessé. Mais la menace générée par tous ces gars, notamment Fred, ça ouvre tout pour nous. »

Et ça permet aux Rockets (32 victoires – 35 défaites) de continuer de croire au « play-in », à trois matchs et demi derrière les Lakers (36-32), qui détiennent désormais la 10e place de la conférence Ouest.

« Jalen est en pleine forme », conclut Fred VanVleet. « Il a cette assurance, cette confiance, il réussit des tirs à un haut niveau. Ses 3-points s’améliorent. Mais cela fait un moment qu’il joue bien, des deux côtés du terrain. Il défend. Il prend des rebonds. Mieux il joue, plus c’est facile pour tout le monde. Et il se donne à fond ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités