Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bradley Beal n’était pas au courant de la rivalité entre les Suns et les Mavericks

NBA – La rencontre entre les Suns et les Mavericks a été marquée par six fautes techniques, une expulsion et un début d’accrochage entre Kevin Durant, Jusuf Nurkic et Grant Williams.

Suns Mavericks

Ce n’est pas parce que Jason Kidd a joué aux Suns et aux Mavericks que c’est l’entente cordiale entre les deux franchises. Depuis les playoffs 2022, c’est même très chaud. Kevin Durant a pu le constater mercredi soir puisque la rencontre a été émaillée de plusieurs incidents, dont un l’impliquant dès le premier quart-temps. Envoyé au sol par Grant Williams, « KD » a vu l’ancien ailier des Celtics se rapprocher de lui, au point d’être sur lui.

Kevin Durant n’a évidemment pas apprécié cette provocation, et c’est Jusuf Nurkic qui a joué les justiciers pour repousser Grant Williams. Ce dernier s’en est alors pris à ce même Nurkic, et les arbitres ont distribué trois fautes techniques. Plus tard, Jusuf Nurkic va provoquer Grant Williams après un panier près du cercle. Ce dernier se plaint de cette provocation auprès des arbitres. Résultat : une deuxième faute technique, synonyme d’expulsion.

En tout, les arbitres ont sifflé six fautes techniques pendant la rencontre.

« Je ne pense pas que Grant Williams voulait jouer au basket ce soir » a lâché Devin Booker, après la victoire des Suns. « Il voulait faire l’idiot, alors qu’on essaie de mettre des paniers… Bravo à Nurk pour avoir tenu le coup. Si j’avais vu ça, j’aurais fait la même chose. C’est comme ça qu’on se calme. Nous ne sommes pas là pour faire des idioties. »

Les médias nourrissent cette rivalité

Arrivé cet été, Bradley Beal a découvert cette rivalité. « Franchement, faut demander à Booker, car je ne connais pas cette rivalité. Il y avait une ambiance de playoffs. C’était de la compétition de haut niveau, avec quelques mauvais coups, du trash talking… Nous avons fait du bon travail en ne nous laissant pas déstabiliser ».

Mais d’où vient vraiment cette rivalité ? « Lorsque des équipes se sont récemment affrontées en séries éliminatoires, cela renforce l’atmosphère et tout ce qui va avec »,  estime Devin Booker. « Les médias font du bon travail pour nourir cela parce qu’ils savent que cela attire l’attention. C’est bon pour le basket et c’est bon pour les téléspectateurs. Pour ma part, je n’ai aucun problème personnel avec qui que ce soit de Dallas, ni avec les fans, ni avec quoi que ce soit d’autre. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités