Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pour devenir All-Star, Scottie Barnes doit trouver ses deux ou trois points forts

NBA – Dans sa troisième saison, le meilleur marqueur et rebondeur des Raptors, livre un début de saison très convaincant.

Scottie Barnes« C’est une bonne chose, mais en même temps, c’est un problème. Il a tellement de qualités et (il peut faire tellement de) choses à un haut niveau. » Voilà ce qui s’appelle un problème de riche pour Darko Rajakovic, au moment de décrire l’impact de Scottie Barnes dans le jeu des Raptors.

Le coach du club canadien s’exprime à l’issue d’une rencontre largement dominée par son équipe devant les Pistons. Avec 9 offrandes, l’ailier a contribué à établir un record de franchise de passes décisives (44), et confirmé son solide début de saison en finissant tout proche du triple-double (17 points à 7/11 aux tirs, 7 rebonds et +37 lorsqu’il était en jeu). Sa vision du jeu, son aisance balle en main et ses prises de vitesse en transition ont été fatales à Detroit.

« Je dis toujours que si tu es vraiment bon dans un domaine en NBA, tu trouveras un contrat et tu survivras dans cette ligue. Si tu es vraiment bon dans deux domaines, tu es un sacré joueur. Si tu es vraiment bon dans trois domaines, tu es un All-Star. Et si tu penses être bon dans quatre domaines, tu es probablement hors de la ligue et tu joues en Europe » plaisante Darko Rajakovic, provoquant un rire collectif dans la salle de presse.

Leader dans quasiment toutes les catégories statistiques

Le technicien considère qu’il n’est pas possible d’être « extrêmement bon dans tous les secteurs. C’est un problème que je rencontre parce qu’il (Barnes) est bon dans plusieurs domaines. On doit trouver deux ou trois de ces secteurs pour qu’il passe au niveau supérieur et devienne All-Star, ce qu’il est selon moi. »

Nul doute que si les Raptors étaient amenés à envoyer un représentant au match des étoiles, à condition de remonter à l’Est, Scottie Barnes pourrait griller la priorité à Pascal Siakam. Car à l’heure actuelle, le joueur de 22 ans est le meilleur marqueur (20), rebondeur (9), intercepteur et contreur (1,5) de son équipe, et le second passeur (6) !

Lorsqu’on l’interroge sur les domaines de prédilection déjà notables chez son joueur, Darko Rajakovic rétorque que les Raptors sont encore en train de le découvrir. « Il est très bon pour aller vers le cercle, pour assurer la connexion avec ses coéquipiers. Parfois, le fait de le placer dans une position où il peut poser l’écran et couper vers le cercle nous ouvre beaucoup de choses. C’est un processus encore en cours, il a encore 22 ans. »

C’est dire le potentiel du joueur qui avait semblé marquer le pas la saison dernière, statistiquement au moins.

« Mon jeu évolue encore, c’est le point essentiel. Le développement de mon tir, progresser tous les jours… Je dois continuer à bosser dessus, c’est vraiment la prochaine étape pour moi », assure de son côté Scottie Barnes, auteur d’un 3/4 de loin face aux Pistons, alimentant son très bon 39% de réussite derrière l’arc cette saison.

Scottie Barnes Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2021-22 TOR 74 35 49.2 30.1 73.5 2.6 4.9 7.5 3.5 2.6 1.1 1.8 0.7 15.3
2022-23 TOR 77 35 45.6 28.1 77.2 2.3 4.3 6.7 4.8 2.2 1.1 2.0 0.8 15.3
2023-24 TOR 60 35 47.5 34.1 78.1 2.4 5.9 8.2 6.1 2.0 1.3 2.8 1.5 19.9
Total   211 35 47.4 31.1 76.4 2.4 5.0 7.4 4.7 2.3 1.1 2.2 1.0 16.6

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités