Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le hold-up parfait

Menés de 20 points par les Spurs de Tim Duncan (30 pts, 18 rbds), les Lakers parviennent à renverser la vapeur et à s’imposer in extremis (89-85).
Muselé par Bruce Bowen en première période, Kobe Bryant inscrit 25 de ses 27 points après la pause, et permet ainsi aux Lakers de rester invaincus dans leur salle.

« Je suis admiratif de ce qu’a fait Kobe, déclare Gregg Popovich. En première mi-temps, il a fait jouer son équipe. Il a mis en confiance ses coéquipiers. En deuxième mi-temps, il a pris les choses en mains. Il est allé au charbon et il arrache la victoire. C’est vraiment difficile à encaisser pour nous. Nous avions vraiment une belle opportunité de prendre l’avantage du terrain« .

Difficile de ne pas faire un gros plan sur le MVP 2008. En première période, il ne prend que trois tirs. Il a Bowen collé aux fesses mais on le sent vraiment concerné par le jeu de son équipe. Comme l’explique le coach des Spurs, Bryant fait jouer les autres. Il termine d’ailleurs la partie avec 9 passes.
Le souci, c’est que les Spurs en profitent. 51-43 à la pause avec un Bryant à 2 points, c’est presque encourageant.

Mais la suite est pire pour les Lakers. Au retour des vestiaires, les Spurs mettent le turbo. On se souvient que face aux Hornets, le troisième quart-temps était une catastrophe pour eux.
Cette fois-ci, ils le débutent par un 14-2. Résultat : 65-45 pour les Spurs dans un Staples Center muet.
On pense que le match est plié, mais le renversement de vapeur est immédiat. Comme par miracle, les Lakers retrouvent leur jeu, tandis que les Spurs s’assoupissent. A ce niveau, ça ne pardonne pas. 14-0 en trois minutes pour les Lakers, avec 7 pts de Kobe, dont un génial numéro sur Ginobili (feinte, dribble dans le dos, etc). Un Kobe qui réussit deux passes pour des alley-oop de Paul Gasol.
Le match est relancé puisque les Lakers reviennent à six points.
Manu Ginobili stoppe la léthargie des Spurs avec un 3 pts qui leur permet de mener 72-65 à la fin du troisième quart-temps.

Mais le money time ne sera pas mieux pour les Spurs qui déjouent complétement. 3/21 aux tirs dont 1/9 à 3 pts. Les Spurs s’entêtent à jouer extérieur alors que Tim Duncan donnait une leçon à Pau Gasol.
Les Lakers grignotent leur retard. Ils égalisent grâce à Lamar Odom en poste bas, et ils passent devant (85-81) après un 10-0.
Les Spurs restent plus de six minutes sans marquer un point.
Deux lancers de Ginobili et un panier de Duncan sur une claquette permettent aux Spurs d’égaliser à 85-85.
La fin de match est irrespirable, et c’est Kobe Bryant qui va délivrer les siens sur un tir à 3-4 mètres à la limite du passage en force. Il reste alors 24 secondes à jouer. Une possession pour les Spurs pour égaliser ou gagner d’un point.
Ils jouent la gagne mais Ginobili manque son tir à 3 pts. Belle mélée dans la raquette, puis faute sur Sasha Vujacic. Le Serbe, exceptionnel en défense cette nuit sur l’Argentin, inscrit les deux lancers de la victoire (89-85).

Les Lakers ont eu chaud. Même très chaud. Mais ils sont parvenus à renverser le cours d’un match où ils étaient menés de 20 points face aux champions en titre ! « C’est ce que je retiendrais ce soir. Nous sommes une équipe jeune et nous venons de battre les champions après avoir été menés de 20 points. C’est très bon pour la confiance » conclut Kobe Bryant.

Quant à San Antonio, il ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Lorsqu’on mène de 20 points à l’extérieur dans le troisième quart-temps d’un match de finale de conférence, on ne peut pas se permettre de jouer petits bras.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés