Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC55
WAS57
BRO20
ORL28
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2023 | Le Français Rayan Rupert également présent

NBA – Sans surprise, le jeune Français va également s’inscrire à la Draft 2023.

Il n’y aura pas que Victor Wembanyama chez les Français lors de la prochaine Draft NBA. Rayan Rupert vient ainsi de confirmer à ESPN qu’il allait s’inscrire pour rejoindre la Grande Ligue la saison prochaine !

« Mon rêve a toujours été de jouer en NBA » explique le fils du regretté Thierry Rupert, qui aura 19 ans le mois prochain. « Je suis prêt pour la prochaine étape de ma carrière. »

Rien de surprenant pour l’arrière/ailier, placé à la 17e place des meilleurs « prospects » de la cuvée par ESPN, et qui est globalement annoncé en milieu ou fin de premier tour de la Draft 2023. Il faut dire qu’à 1m99, mais surtout une envergure de 2m20, le Français a les atouts physiques pour défendre sur quasiment tous les postes.

Avec son sens du jeu et sa capacité à peser sur les matchs de différentes manières, Rayan Rupert a de quoi intriguer les franchises NBA, alors qu’il explique que son passage dans le championnat australien a été positif.

Le Draft Combine pour booster sa cote

« La NBL est une bonne ligue pour les jeunes joueurs. Ça joue vite comme en NBA. Les Breakers m’ont aidé à devenir un meilleur joueur et une meilleure personne en affrontant des professionnels tous les jours. C’était une bonne décision pour moi de jouer en NBL. J’ai dû gagner mes minutes, me concentrer sur ma défense, apprendre à jouer sans ballon, devenir un joueur plus intelligent et utiliser mon QI pour influencer le jeu » assure-t-il.

Rayan Rupert a ainsi compilé 6.6 points, 2.5 rebonds et 1.0 passe décisive de moyenne en 20 matchs cette saison (20 minutes par match) avec les New Zealand Breakers. Ce sont toutefois ses pourcentages de réussite qui peuvent interroger les scouts, avec seulement 36% de réussite au tir dont 25% à 3-points. Alors qu’on l’a souvent comparé à un jeune Nicolas Batum, lui explique prendre plutôt modèle sur Mikal Bridges, dans un rôle de « 3&D ».

« Je regarde beaucoup de matchs des Nets. Mon joueur préféré est Mikal Bridges » continue ainsi Rayan Rupert. « Il joue avec une grande énergie et peut vraiment tout faire sur le terrain. Il était autrefois un joueur « 3&D » comme moi, mais maintenant il est un « franchise player ». J’aime vraiment tout chez lui. »

Alors qu’il s’entraîne actuellement à Dallas, le jeune Français aura le Draft Combine, du 14 au 21 mai à Chicago, pour rassurer les franchises sur ses qualités de shooteur, sa fracture du poignet en novembre l’ayant sans doute perturbé dans ce rôle. S’il y parvient, sa cote devrait logiquement grimper, et le rapprocher donc de Victor Wembanyama, attendu de son côté à la toute première place de la cuvée.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →