Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Donovan Mitchell (40 points) s’arrache face à l’équipe B des Celtics

NBA — Il a fallu une prolongation à Cleveland pour dominer (118-114) une équipe de Boston pourtant privée de trois titulaires, dont Jayson Tatum. Donovan Mitchell (40 points, 11 rebonds) a pris le dessus sur Jaylen Brown (32 points, 13 rebonds, 9 passes).

Pas de Jayson Tatum, Al Horford ni Robert Williams III ? Presque pas de problème pour les Celtics qui, même au lendemain d’une double prolongation, privés de trois de titulaires et sur une série de deux défaites de rang, ont été tout proches de s’imposer sur le parquet des Cavaliers, pourtant au complet !

Sauf que la prolongation a tourné à l’avantage de Cleveland, qui l’emporte donc au bout du suspense et de l’effort face à Boston (118-114). La franchise de l’Ohio peut d’ailleurs grandement remercier Donovan Mitchell (40 points, 11 rebonds), maladroit en deuxième mi-temps mais finalement héroïque pour renverser une rencontre bien mal embarquée contre les coéquipiers de Jaylen Brown (32 points, 13 rebonds, 9 passes).

Mais, à l’usure, les Cavs ont finalement trouvé les moyens d’éteindre des C’s à court de jus dans les moments-clés, mais qui n’ont clairement pas démérité dans cette partie. Une partie qu’ils ont longtemps dominé et qu’ils auraient pu gagner, s’ils négociaient mieux leurs lancers-francs…

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les prolongations sourient encore à Cleveland. Pour cette troisième prolongation en quatre matchs entre les Cavaliers et les Celtics cette saison, ce sont les locaux qui l’ont emporté, décrochant leur septième victoire en autant de confrontations dans ce cas de figure. Miraculés en fin de quatrième quart-temps, entre leur « comeback » de 11 points et le 0/2 aux lancers de Grant Williams à la dernière seconde, les Cavs ont réussi à faire plier Boston dès qu’ils en ont eu l’occasion. Merci Donovan Mitchell, le parfait leader de l’équipe, et merci aussi à Lamar Stevens, le facteur X de ce match grâce à son activité déployée de chaque côté.

Boston a lutté jusqu’au bout. En tête quasiment toute la rencontre, malgré un contexte clairement pas à leur avantage, les Celtics ont livré une prestation collective de choix cette nuit. Propulsés aux commandes par leur insolente réussite à 3-points en première mi-temps, certes favorisée par les oublis défensifs des Cavaliers, les hommes de Joe Mazzulla ont ensuite géré leur avance en seconde période, sans trop trembler sous la menace. Jusqu’à ce « money time » qui a vu les coéquipiers de Jaylen Brown et Malcolm Brogdon perdre pied au pire moment, devant les assauts répétés de Donovan Mitchell et consorts. Frustrant…

Le manque de sérieux de Cleveland. Même en « back-to-back », diminuée et dans une mauvaise passe, cette équipe des Celtics n’est pas à prendre à la légère et les Cavaliers l’ont appris à leurs dépens. À un lancer-franc de Grant Williams de se faire surprendre, les hommes de J.B. Bickerstaff ont démarré cette rencontre sans la moindre envie en défense, un comble pour cette équipe pourtant référencée dans le domaine cette saison. Il y a toutefois eu du mieux au fil des minutes, mais n’oublions pas pour autant le visage affiché par les Cavs pendant les trois-quarts de la partie. Un avertissement sans frais, qui reste un avertissement.

TOPS/FLOPS

Donovan Mitchell. Longtemps rayonnant dans la raquette, avant de disparaître durant le « money time » et la prolongation, Evan Mobley (25 points, 17 rebonds, 3 contres) n’a peut-être pas été en reste dans cette partie, mais c’est bien « Spida » Mitchell qui a montré la voie aux Cavaliers (avec Lamar Stevens). Meilleur marqueur de la rencontre, même s’il a été maladroit en deuxième mi-temps, il n’a pourtant pas lâché et a surtout haussé le ton dans les moments chauds, pour renverser Boston et offrir cette victoire inespérée à Cleveland.

Jaylen Brown. On aurait très bien pu citer Malcolm Brogdon, encore une fois génial en sortie de banc, mais difficile de ne pas souligner l’influence du All-Star de Boston qui, en l’absence de Jayson Tatum, a tenu son rang et s’est comporté en patron du collectif celte, malgré la fatigue. Omniprésent, entre scoring, création et rebond, Brown a été celui sur qui pouvaient se reposer les Celtics dès qu’ils avaient un coup de mou ou des difficultés pour se remettre en route. Typiquement le genre de perf’ « en éclaireur » que l’on attend de sa part, quand l’habituel leader des C’s n’est pas là.

Jarrett Allen. Contrairement à son compère Evan Mobley, Allen n’a pas été en mesure de profiter des absences de Robert Williams III ou Al Horford pour faire un chantier dans la raquette celte. Il a même été tout le contraire d’influent, ne compilant que 4 points, 5 rebonds et 3 passes en 26 minutes (à 2/5 au shoot). Au point d’être inutilisé par son coach dans les moments-clés, et notamment dans la prolongation, car Lamar Stevens était beaucoup plus menaçant avec son activité débordante.

Payton Pritchard. Les rotations des Celtics étaient exceptionnellement réduites, sauf que Pritchard n’a pas su en profiter pour autant : 7 points en 16 minutes, mais à 2/8 au shoot (dont 1/6 à 3-points). Une prestation ratée pour le lutin de Boston, qui n’a pas su régler la mire de loin malgré plusieurs belles opportunités. Il aura également échoué à être le héros de son équipe sur l’ultime possession du quatrième quart-temps, ne parvenant pas à convertir sa pénétration (alors que Grant Williams, découpé au rebond offensif, a quant à lui raté ses deux lancers-francs dans la foulée…).

LA SUITE

Cleveland (41-26) : réception de Memphis, dans la nuit de mardi à mercredi (04h00).

Boston (45-21) : déplacement à Oklahoma City, dans la nuit de mardi à mercredi (02h00).

Cleveland / 118 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
E. Mobley 41 10/14 1/4 4/7 4 12 16 1 5 0 3 3 +9 25 35
I. Okoro 23 3/7 1/4 2/2 0 2 2 2 1 1 0 0 -5 9 10
J. Allen 26 2/5 0/0 0/0 0 6 6 3 3 0 0 0 -8 4 10
D. Garland 42 6/18 2/7 3/4 1 4 5 12 2 1 3 0 +17 17 19
D. Mitchell 47 14/34 4/11 8/8 4 7 11 4 2 0 3 1 +3 40 33
D. Wade 11 0/1 0/1 0/0 0 2 2 0 0 0 0 0 -10 0 1
L. Stevens 17 3/5 1/2 1/2 6 2 8 1 1 0 2 0 +18 8 12
C. Osman 18 2/4 2/2 0/0 0 1 1 0 2 0 0 0 -7 6 5
R. Rubio 7 1/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 3 0 -6 2 -1
C. LeVert 33 2/7 1/3 2/2 1 6 7 4 4 2 1 3 +9 7 17
43/96 12/34 20/25 16 42 58 27 20 4 15 7 118 141
Boston / 114 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
B. Griffin 18 2/4 0/2 0/0 0 4 4 2 2 0 1 0 +7 4 7
M. Muscala 35 2/6 1/5 0/0 1 5 6 0 2 2 0 1 +9 5 10
M. Smart 37 4/17 3/11 0/0 1 2 3 5 1 2 3 1 -8 11 6
D. White 36 5/14 2/5 0/0 2 1 3 2 4 0 1 0 -9 12 7
J. Brown 45 12/26 1/7 7/10 2 11 13 9 5 0 4 1 -1 32 34
G. Williams 15 4/6 4/5 0/2 2 2 4 0 2 0 0 0 -4 12 12
S. Hauser 7 1/1 1/1 0/0 1 2 3 1 0 1 1 1 +8 3 8
L. Kornet 19 2/5 0/0 0/2 6 2 8 0 1 0 0 2 -17 4 9
M. Brogdon 36 8/14 3/6 5/5 0 4 4 5 4 0 1 0 -7 24 26
P. Pritchard 16 2/8 1/6 2/2 0 4 4 1 0 0 1 0 +2 7 5
42/101 16/48 14/21 15 37 52 25 21 5 12 6 114 124

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités