NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Nicolas Batum à 1000 matchs en NBA : « Ils vont devoir me dégager à coups de pied aux fesses ! »

NBA – Croquant à pleines dents dans sa renaissance californienne, Nicolas Batum se démultiplie pour les Clippers, lui qui vient de dépasser le cap symbolique des 1 000 matchs NBA en carrière.

Nicolas BatumAu fond du trou à Charlotte il y a maintenant trois saisons, Nicolas Batum n’a pas boudé sa petite revanche face aux Hornets l’autre soir, au moment de parapher une soirée de rêve à 21 points à 7/10 à 3-points, plus 7 rebonds et 2 passes.

Désormais vétéran au service de l’équipe des Clippers, qui peut prétendre au titre avec Paul George et Kawhi Leonard tous deux en action, Nicolas Batum est le pompier de service, amené à jouer sur plusieurs postes, dans un rôle de soutier et de défenseur polyvalent. Un rôle qu’il accepte volontiers, vu sa courbe de carrière récente…

« A l’époque, je pensais plutôt à la retraite ! »

« Il y a deux ans, je ne pensais pas que je serais dans la situation dans laquelle je suis maintenant, à jouer encore beaucoup de minutes importantes, avec un rôle dans une équipe qui joue le titre. A l’époque, je pensais plutôt à la retraite ! »

De passage à Portland récemment, le vétéran qui a récemment dépassé la barre de 1 000 matchs NBA en carrière (saison + playoffs) a forcément eu un petit pincement au coeur. Car c’estdans la Cité des Roses de l’Oregon que l’ailier tricolore a effectué ses débuts en 2008 et où il a passé les sept premières saisons de sa carrière américaine (pour 11 points, 5 rebonds et 3 passes de moyenne).

« C’est un endroit à part pour moi », explique Nicolas Batum dans le LA Times. « J’ai grandi ici ! [Monty Williams, alors assistant coach] m’avait vraiment dit : ‘Tu crois que tu as les crocs et que tu veux ta place à mort, mais ne t’inquiète pas, il y aura un autre Nic Batum l’année prochaine, et l’année suivante. Il y a des Drafts chaque année ! Être drafté est difficile, mais jouer en NBA l’est encore plus. Rester en NBA, c’est ça qui est le plus dur !‘ C’est un moment que je n’oublierai jamais. »

Scotché sur le banc des Hornets pour sa dernière saison, perdu dans la dynamique insufflée par James Borrego, Nicolas Batum était pourtant un des « favoris » de Steve Clifford, comme sur cette période dorée de 2015 à 2017 où il tournait à 15 points, 6 rebonds, 6 passes de moyenne.

« C’est son QI basket », démarre Steve Clifford. « Des deux côtés du terrain pour prendre les bonnes décisions. Il sait où la balle doit aller avant de la récupérer. Auparavant, beaucoup des gars savaient le faire, mais maintenant, ça devient de plus en plus rare. »

« Il voulait dunker [sur Pau Gasol] à chaque fois »

À Los Angeles, il a aussi su tisser une belle relation de confiance avec son entraîneur Ty Lue, qui est venu le voir cet été à Paris pour lui annoncer que son rôle allait changer comme les Clippers ont pléthore d’ailiers à faire jouer. Nicolas Batum répond actuellement avec un record en carrière à 3-points, avec 43% de réussite.

« Parfois, si tu dis à un gars de faire ci, de faire ça, ils deviennent robotiques », détaille Monty Williams. « Mais pas lui ! Il a toujours gardé cette envie et il a continué à grandir en tant que joueur. Il avait cette passion en lui et je l’ai découvert quand il jouait contre des gars qu’il joue depuis longtemps, particulièrement Pau Gasol. Il voulait lui dunker dessus à chaque fois et je me demandais, mais c’est quoi ce truc !? En fait, ça vient de leur histoire en équipes nationales. Mais c’est comme ça que j’ai découvert que [Nicolas] avait cette hargne. »

Peut-être un peu trop rassasié par son gros contrat et rincé par le rythme harassant des compétitions année après année, notamment après la Coupe du Monde 2014, fini avec la première médaille tricolore à un Mondial, une place dans le meilleur cinq de la compétition… mais surtout un vieux burnout dont il a dû se remettre. Petit à petit.

« Après ce qui m’est arrivé à Charlotte, je me suis promis, surtout avec la sélection française, de faire le maximum pour prendre ma retraite comme je le souhaite », explique Nicolas Batum qui compte en l’occurrence tirer le rideau sur le maillot bleu sur un dernier coup de force aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.

« C’est l’attitude que j’ai adoptée maintenant. Je vais continuer à travailler et ils vont devoir me dégager à coup de pied aux fesses. Je leur souhaite bonne chance. »

Nicolas Batum Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2008-09 POR 79 18 44.6 36.9 80.8 1.1 1.7 2.8 0.9 1.8 0.6 0.6 0.5 5.4
2009-10 POR 37 25 51.9 40.9 84.3 0.9 3.0 3.8 1.2 2.2 0.7 0.7 0.7 10.1
2010-11 POR 80 32 45.5 34.5 84.1 1.4 3.2 4.5 1.5 2.4 0.9 1.0 0.6 12.4
2011-12 POR 59 30 45.1 39.1 83.6 1.4 3.2 4.6 1.4 1.8 1.0 1.5 1.0 13.9
2012-13 POR 73 38 42.3 37.2 84.8 1.3 4.3 5.6 4.9 1.9 1.3 2.6 1.1 14.3
2013-14 POR 82 36 46.5 36.1 80.3 1.4 6.0 7.5 5.1 1.9 0.9 2.5 0.7 13.1
2014-15 POR 71 34 40.0 32.4 85.7 0.9 5.0 5.9 4.8 1.5 1.1 1.9 0.6 9.4
2015-16 CHA 70 35 42.6 34.8 84.9 0.8 5.3 6.1 5.8 1.6 0.9 2.9 0.6 14.9
2016-17 CHA 77 34 40.3 33.3 85.6 0.6 5.7 6.3 5.9 1.4 1.1 2.5 0.4 15.1
2017-18 CHA 64 31 41.5 33.6 83.1 0.9 3.9 4.8 5.5 1.1 1.0 2.1 0.4 11.6
2018-19 CHA 75 31 45.0 38.9 86.5 1.0 4.3 5.2 3.3 1.9 1.0 1.6 0.6 9.3
2019-20 CHA 22 23 34.6 28.6 90.0 1.1 3.4 4.6 3.0 1.9 0.8 1.0 0.4 3.6
2020-21 LAC 67 27 46.4 40.4 82.8 0.8 4.0 4.7 2.2 1.5 1.0 0.8 0.6 8.1
2021-22 LAC 59 25 46.3 40.0 65.8 0.5 3.8 4.3 1.7 1.4 1.0 0.7 0.7 8.3
2022-23 LAC 78 22 42.0 39.1 70.8 0.8 3.0 3.8 1.6 1.9 0.7 0.6 0.6 6.1
2023-24 * All Teams 60 26 45.3 39.5 71.4 1.2 3.0 4.1 2.1 1.8 0.8 0.7 0.6 5.3
2023-24 * PHL 57 26 45.6 39.9 71.4 1.2 3.0 4.2 2.2 1.8 0.8 0.7 0.6 5.5
2023-24 * LAC 3 18 37.5 28.6 0.0 0.0 2.3 2.3 1.7 1.7 1.0 0.3 1.3 2.7
Total   1053 30 43.7 36.6 83.2 1.0 4.0 5.0 3.3 1.8 0.9 1.6 0.6 10.4

Comment lire les stats ? MJ = matches joués ; Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; Off = rebond offensif ; Def= rebond défensif ; Tot = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; Pts = Points.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités