Summer
league
Summer
league
CHI96
MIL89
NYK90
CHA94
BOS37
MIA36
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le 15 novembre 1960, Elgin Baylor inscrit 71 points contre les Knicks

NBA – Il y a 63 ans, la star des Lakers avait établi le record de points dans l’histoire de la NBA, devenant ainsi le premier joueur à franchir la barre des 70 points dans une rencontre.

Immense joueur mais aussi immense perdant puisqu’il n’a remporté aucun titre malgré huit Finals disputées, Elgin Baylor, qui a disparu le 22 mars 2021, reste une des légendes et une des grandes stars de la NBA des années 1960, avec Bill Russell et Wilt Chamberlain.

Cet élégant et aérien ailier, prototype du joueur « moderne », a multiplié les grands matches et les performances légendaires (61 points en Finals en 1962, un record qui tient toujours). Ce fut le cas le 15 novembre 1960 notamment, lors d’un déplacement au Madison Square Garden.

Devant 10 132 spectateurs et dans la victoire de Los Angeles, le joueur des Lakers a marqué 71 points (sans oublier 25 rebonds) face aux Knicks ! C’était le record NBA à l’époque et l’ancienne meilleure marque était déjà en possession d’Elgin Baylor, qui avait inscrit 64 points en novembre 1959 contre Boston.

« C’est la plus grande performance individuelle que j’aie jamais vue », avait déclaré Ned Irish, le président des Knicks, pour le New York Post. « La première fois que je l’ai vu à l’université, à Seattle, je suis parti de la salle en me disant que c’était le meilleur joueur que j’avais jamais vu. On l’a vu ce soir : je n’avais pas tort. »

Un record effacé par les 100 points de Wilt Chamberlain

Les fans présents lors de cette rencontre avaient notamment retenu qu’avec sa performance, Elgin Baylor avait également établi un nouveau record pour le Madison Square Garden.

L’ancien était encore récent puisqu’il appartenait à Wilt Chamberlain, alors rookie, qui avait marqué 58 points à New York en février 1960. Au moment de le dépasser, la star des Lakers avait été ovationnée par le public.

« J’étais terriblement nerveux, comme jamais auparavant, quand ils ont annoncé que j’avais le record avec 59 points », raconte Elgin Baylor. « Avant ce moment-là, je n’étais pas du tout conscient de tout ça. »

La suite de l’histoire est connue : le record de 71 points d’Elgin Baylor ne tiendra « que » 472 jours puisque le 2 mars 1962, Wilt Chamberlain réalise son chef-d’œuvre avec 100 points, toujours contre les malheureux Knicks.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →