Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BOS109
MIL81
PHO90
DAL123
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.73BOS2.1Pariez
  • GOL1.44DAL2.68Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Les Cavaliers, c’est du très sérieux !

NBA – En dominant avec autorité les champions en titre, Cleveland a envoyé un message à toute la ligue : Kevin Love et compagnie ont changé. Désormais, il faut compter avec eux.

En janvier, les Cavaliers avaient déjà battu des cadors. Mais Brooklyn était alors privé de Kevin Durant, le Jazz de Rudy Gobert. On se souvient qu’en décembre, ils avaient écarté le Heat, lui aussi diminué puisque Jimmy Butler et Bam Adebayo n’étaient pas là, et également les Bucks, mais c’était l’équipe B voire C…

En clair, il manquait un match référence, face à une grosse écurie au complet, aux joueurs de Cleveland. Ça tombait bien, mercredi soir, Milwaukee arrivait dans l’Ohio avec ses meilleurs joueurs et son trio Giannis Antetokounmpo – Jrue Holiday – Khris Middleton.

Une équipe de Cleveland différente

« On connaissait l’importance de ce match », explique Cedi Osman au Plain Dealer. « Ce sont les champions en titre, ils ont une grande équipe. On savait que le match serait compliqué, mais on a montré qu’on était une très bonne équipe. »

Non seulement les Cavaliers ont gagné, mais la victoire fut autoritaire (115-99). Les champions en titre ont bien démarré, mais ensuite, les joueurs de J.B. Bickerstaff ont pris les commandes de la partie, sans trembler jusqu’à la fin. Il y aura au moins dix points d’écart pendant quasiment l’intégralité de la seconde période.

Est-ce, en quelque sorte, un message envoyé aux Bucks ?

« Ce n’est pas un message pour notre adversaire, mais un message pour nos joueurs et leur capacité à être ensemble », précise le coach des Cavaliers. « C’est ça le message : on joue collectivement et on joue bien. Les Bucks sont une très, très bonne équipe, mais là, on les a dominés. On accepte les défis, on ne fuit devant personne. Il ne s’agit que d’efforts collectifs. »

Le message est bien passé puisque les champions en titre n’ont pas manqué de rendre hommage à la progression et aux performances des Cavaliers cette saison.

« Ils ont été brillants. On a été bien dominé », concède Mike Budenholzer. « Ce n’est pas l’équipe de Cleveland que nous avons connue ces dernières années », remarque Giannis Antetokounmpo. « Ils ont une belle équipe et on doit les respecter davantage. Ils sont une équipe de playoffs et se battent eux-mêmes pour le titre. »

Depuis 1998, les Cavaliers n’ont pas atteint les playoffs sans LeBron James

Une qualification directe pour les playoffs serait déjà une réussite pour les Cavs, qui n’ont plus goûté aux choses sérieuses du printemps depuis 2018 et le départ de LeBron James. Ils pointent actuellement à la troisième place de la conférence Est, devant Brooklyn, Milwaukee et Philadelphie ! Il faut savoir que les Cavaliers n’ont pas atteint les playoffs, sans LeBron James dans leur effectif, depuis… 1998 !

Les jeunes Cavaliers et leur coach veulent absolument obtenir le respect de la ligue, cette place sur le podium de l’Est et cette belle victoire face à Giannis Antetokounmpo et compagnie peuvent-elles leur permettre enfin de changer les regards des autres formations ?

« Si on bosse, on peut battre n’importe qui », assure Kevin Love, avant de prévenir ses coéquipiers. « Maintenant, il faut le refaire, soir après soir. Car les autres équipes vont désormais nous attendre, nous voir comme une très bonne équipe. »

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Darius Garland 68 35.7 46.2 38.3 89.2 0.6 2.7 3.3 8.6 3.6 1.3 0.1 1.7 21.7
Jarrett Allen 56 32.3 67.7 10.0 70.8 3.4 7.3 10.8 1.6 1.7 0.8 1.3 1.7 16.1
Collin Sexton 11 28.8 45.0 24.4 74.4 1.2 2.1 3.3 2.1 2.8 0.9 0.0 2.3 16.0
Evan Mobley 69 33.8 50.8 25.0 66.3 2.1 6.2 8.3 2.5 1.9 0.8 1.7 2.1 15.0
Lauri Markkanen 61 30.8 44.5 35.8 86.8 1.0 4.7 5.7 1.3 0.9 0.7 0.5 2.1 14.8
Kevin Love 74 22.5 43.0 39.2 83.8 1.2 6.1 7.2 2.2 1.3 0.4 0.2 1.4 13.6
Caris Levert 19 29.8 43.5 31.3 74.5 0.7 2.7 3.4 3.9 1.7 0.8 0.3 2.1 13.6
Ricky Rubio 34 28.5 36.3 33.9 85.4 0.4 3.7 4.1 6.6 2.6 1.4 0.2 2.2 13.1
Cedi Osman 66 22.1 43.2 35.7 66.4 0.4 1.8 2.2 2.0 1.0 0.8 0.2 1.9 10.7
Isaac Okoro 67 29.6 48.0 35.0 76.8 1.1 1.9 3.0 1.8 0.9 0.8 0.3 2.4 8.8
Malik Newman 1 7.7 60.0 0.0 100.0 0.0 1.0 1.0 1.0 1.0 0.0 0.0 0.0 8.0
Moses Brown 14 12.5 63.8 0.0 55.2 1.6 3.6 5.3 0.0 0.4 0.3 0.5 1.8 6.4
Rajon Rondo 21 19.5 42.9 39.7 75.0 0.2 2.6 2.8 4.9 1.6 0.9 0.0 1.5 6.2
Lamar Stevens 63 16.1 48.9 27.7 70.7 0.7 1.9 2.6 0.7 0.7 0.5 0.3 1.7 6.1
Dean Wade 51 19.2 45.6 35.9 66.7 0.6 2.3 2.9 1.0 0.3 0.6 0.1 1.7 5.3
Brandon Goodwin 36 13.9 41.6 34.5 63.2 0.4 1.5 1.9 2.5 1.0 0.7 0.0 1.1 4.8
Justin Anderson 3 15.5 50.0 33.3 75.0 0.0 2.0 2.0 2.0 0.7 0.3 0.0 1.3 4.3
Tre Scott 2 5.7 50.0 0.0 0.0 0.5 0.5 1.0 0.0 0.0 0.5 0.5 1.0 3.0
Denzel Valentine 22 9.3 37.1 40.9 0.0 0.4 1.3 1.7 0.5 0.5 0.3 0.0 0.8 2.9
Dylan Windler 50 9.2 37.8 30.0 83.3 0.4 1.4 1.8 0.7 0.3 0.3 0.1 0.9 2.2
Luke Kornet 2 7.4 20.0 0.0 66.7 1.0 0.5 1.5 0.5 0.0 0.0 0.5 0.5 2.0
Kevin Pangos 24 6.9 32.6 23.1 75.0 0.1 0.4 0.5 1.3 0.3 0.1 0.0 0.5 1.6
Tacko Fall 11 5.3 41.7 0.0 28.6 0.6 1.5 2.1 0.2 0.3 0.0 0.5 0.3 1.1
R.j. Nembhard 14 4.5 33.3 0.0 75.0 0.2 0.3 0.5 0.9 0.2 0.1 0.0 0.1 1.1
Tim Frazier 2 4.0 50.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.0 0.5 1.0 0.0 0.0 1.5 1.0
Ed Davis 31 6.5 68.8 0.0 42.9 0.5 1.6 2.1 0.2 0.2 0.1 0.3 1.1 0.9