Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.62MIL1.49Pariez
  • IND2.03CHA1.79Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Rockets se paient les Nets pour une 7e victoire de suite !

NBA – Les retrouvailles de James Harden avec le public de Houston se passent mal puisque Brooklyn s’incline 114-104. Il faut dire que Kevin Durant et LaMarcus Aldridge étaient laissés au repos.

Steve Nash commence à reposer les jambes de ces trentenaires, et cette nuit, les Nets ont débarqué à Houston sans Kevin Durant, ni LaMarcus Aldridge. Premier constat, la salle n’est même pas pleine pour assister aux retrouvailles avec James Harden. Deuxième constat, le public lui en veut toujours puisqu’il est hué à chaque ballon touché.

Dans cette ambiance étrange, c’est Eric Gordon qui place les Rockets sur les bons rails, tandis que James Harden perd (déjà) ballon sur ballon. Sans être géniaux, les Rockets s’échappent, et c’est l’épatant Garrison Mathews qui leur donne 11 points d’avance (36-25).

C’est un match de contrastes entre l’attaque pépère des Nets et le rythme des jeunes Rockets. Cela profite à Josh Christopher, qui fête son anniversaire avec deux tirs primés de suite pour prendre 17 points d’avance (44-27). À la pause, Houston a le match bien en main avec 15 points (67-52). Au retour des vestiaires, les Nets se fâchent et Nic Claxton apporte de l’alternance et de la hauteur dans le jeu des Nets. Mais ça manque de constance, et les Rockets reprennent leurs courses avec Christian Wood au alley-oop puis Kenyon Martin Jr. sur contre-attaque (90-73).

On pense assister à un « garbage time » de douze minutes mais les Nets signent un 10-0 pour recoller au score. James Harden s’est réveillé, et il a trouvé un improbable compère pour l’épauler : David Duke Jr. Les Rockets doutent, s’énervent et Eric Gordon est même expulsé. Il reste six minutes à jouer, et les Nets sont revenus à -4 (98-94)…

Mais Mathews se prend pour Tyler Herro, ou plutôt le héros, et il récupère le 8e ballon perdu de James Harden pour aller au dunk. Derrière, Christopher ponctue sa soirée parfaite d’un alley-oop et Houston décroche sa 7e victoire de rang (114-104) !

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Le public n’a pas oublié… Pour sa deuxième visite de Houston, mais la première avec du public, James Harden a été accueilli par des sifflets au Toyota Center, à la fois lors de la présentation des équipes, mais aussi pendant le match. Hué à chaque fois qu’il avait le ballon en main, il a eu droit au traditionnel clip hommage. Cette fois, le public l’a applaudi et il a remercié les fans en formant un coeur avec ses mains. Finalement, tout est peut-être oublié…

– L’agressivité des Rockets. Ces Rockets nous rappellent les Grizzlies d’il y a deux ans. Ils ne possèdent pas un talent comme Ja Morant mais ça court tout le temps, et des deux côtés du terrain. En attaque, le ballon circule en permanence. Un vrai contraste avec les Nets où le ballon a beaucoup stagné, dans les mains d’Harden.

– Séries. Leaders de la conférence Est, les Nets restaient sur six victoires à l’extérieur. Après leur série de 15 défaites de suite, les Rockets enchaînent avec un 7e succès d’affilée. Cela ne leur était plus arrivé depuis novembre 2019. À l’époque, James Harden et Russell Westbrook faisaient les beaux jours de l’équipe.

TOPS/FLOPS

Eric Gordon. C’est l’assurance tous risques de cet effectif très jeune, et c’est lui qui a mis sa formation sur les bons rails. Titulaire, il ne tire pas la couverture à lui, et joue juste. Hélas, il était aussi nerveux, et il a rejoint les vestiaires avant tout le monde après deux techniques.

Garrison Mathews. Houston était à la recherche d’un second souffle pour attaquer le « money time », et c’est lui qui est sorti de sa boîte. Il plante un 3-points pour redonner de l’air après une période de flottement avec plusieurs techniques sifflées. Puis il vole un ballon et s’en va dunker de l’autre côté du terrain. Sa rage enflamme la salle, et les Rockets foncent vers la victoire.

Josh Christopher. Pour ses 20 ans, ce rookie s’offre le match parfait avec 18 points à 7/7 aux tirs, dont 4/4 à 3-points. C’est lui qui met le feu à la salle dans le « money time » sur un somptueux alley oop.

James Harden. Privé de Kevin Durant, James Harden est redevenu, le temps d’un soir, le (mauvais) Harden de Houston. Il noircit la feuille comme il en a l’habitude, mais il signe un vilain 4/16 aux tirs et perd aussi 8 ballons ! Et ce sont le plus souvent des pertes de balles sur de la nonchalance ou des mauvaises lectures du jeu. En gros, du déchet largement évitable qui empêche son équipe de trouver du rythme.

LA SUITE

Houston (8-16) : les Rockets tenteront le grand huit face aux Bucks vendredi.

Brooklyn (17-8) : les Nets se déplacent à Atlanta vendredi.

Rockets / 114 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Tate 27 3/8 0/2 4/9 1 1 2 5 5 1 2 1 +7 10 7
C. Wood 34 5/16 1/6 1/2 3 12 15 3 3 1 1 3 +6 12 21
E. Gordon 28 8/12 2/4 3/3 1 1 2 2 2 0 4 1 -6 21 18
G. Mathews 39 5/13 3/11 6/7 0 2 2 0 4 3 0 1 +9 19 16
A. Brooks 29 5/10 3/8 1/1 0 5 5 4 2 1 3 1 +10 14 17
K. Martin Jr. 21 2/5 0/2 2/4 1 1 2 2 1 0 0 1 +3 6 6
D. Nwaba 5 0/1 0/1 0/0 1 1 2 0 1 0 0 0 +3 0 1
A. Sengun 14 2/5 0/1 2/2 1 1 2 1 2 0 0 0 +4 6 6
D.J. Augustin 20 3/4 1/2 1/1 0 4 4 4 0 1 2 0 +16 8 14
J. Christopher 23 7/7 4/4 0/0 1 1 2 2 3 2 1 1 -2 18 24
Total 40/81 14/41 20/29 9 29 38 23 23 9 13 9 114
Nets / 104 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Johnson 19 2/6 0/1 0/0 0 4 4 4 2 0 1 0 -4 4 7
N. Claxton 16 3/6 0/0 2/3 1 3 4 0 2 0 0 1 -8 8 9
P. Mills 31 3/11 3/9 3/4 1 0 1 1 1 0 0 1 +3 12 6
J. Harden 39 4/16 3/12 14/16 0 11 11 8 3 2 8 0 -5 25 24
D. Bembry 19 2/5 0/0 1/2 2 1 3 0 2 0 1 1 -3 5 4
P. Millsap 19 5/11 0/1 0/0 3 3 6 3 4 1 1 0 -2 10 13
B. Griffin 13 3/4 0/0 1/1 0 3 3 0 3 0 0 0 -2 7 9
B. Brown 20 2/5 0/0 2/2 4 2 6 1 3 3 1 0 -4 6 12
J. Carter 9 0/1 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 1 0 -5 0 -1
C. Thomas 32 7/15 1/5 3/3 1 1 2 0 0 1 0 0 -22 18 13
D. Duke Jr. 22 4/9 1/4 0/0 2 1 3 1 3 0 0 0 +2 9 8
Total 35/89 8/33 26/31 14 30 44 18 23 7 13 3 104

A lire aussi