NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CLE
MIL1:00
IND
CHA1:00
ORL
LAC1:00
ATL
SAC1:30
MIA
NYK1:30
BRO
DEN2:00
CHI
TOR2:00
SAS
MEM2:30
UTH
PHO4:00
POR
DAL4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.49MIL1.54Pariez
  • IND2.02CHA1.8Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Après le coup de gueule de Rudy Gobert, le Jazz a redressé la barre

NBA – Le pivot français était fâché après la première défaite face aux Pelicans. Son club s’est vite rattrapé mais la question de l’altruisme au sein du groupe est toujours en suspens…

Drôle de sentiment à Utah. Le club est actuellement 3e à l’Ouest (13 victoires – 7 défaites) mais le Jazz est bien loin des Warriors et des Suns en ce début de campagne, avec de vilaines défaites face au Magic, ou encore face aux Grizzlies mais également aux Pelicans à domicile.

La nuit dernière, le club s’est tout de même repris face à La Nouvelle-Orléans mais Rudy Gobert avait poussé un de ses (réguliers) coups de gueule après le revers de vendredi soir.

« Je ne crois pas qu’on joue comme une équipe qui veut gagner un titre », pestait ainsi le pivot. « On joue comme une jeune équipe qui perd contre des jeunes équipes. Même les jeunes équipes jouent mieux que nous dans le money time. »

Battu sur un tir décisif de Devonte’ Graham ce soir-là, le Jazz avait vu Donovan Mitchell continuer à arroser (6/21), tout comme Jordan Clarkson (3/12). Pendant ce temps-là, Rudy Gobert avait dû se contenter de trois tirs…

Comment une équipe, dont le noyau dur est en place depuis quelques saisons désormais, peut-elle à ce point chercher son équilibre dans le jeu offensif ?

« C’est une très bonne question. J’aimerais avoir la réponse », continuait Rudy Gobert. « Je ne sais pas combien de fois nous allons devoir perdre en playoffs avant d’en tirer des leçons. On fait le même truc, encore et encore. D’habitude, on apprend. J’espère que ça nous fera assez mal pour qu’on mette nos egos de côté et qu’on grandisse. »

« Quand nous pensons à nous-mêmes, ce n’est pas aussi amusant et cela affecte notre défense et nous perdons des matchs que nous ne devrions pas perdre »

Quin Snyder a également pointé du doigt un certain égoïsme au sein de son équipe…

« Nous l’avons fait pendant deux ou trois matchs, nous sentions que ça commence à venir et puis nous nous en éloignons », expliquait le coach. « C’est juste une question d’état d’esprit, de ce que nous valorisons au cours du match et ce que nous valorisons collectivement. Pour faire circuler le ballon, il faut faire confiance à ses coéquipiers, et lorsque nous le faisons, je pense que nous sommes récompensés. Quand nous ne le faisons pas, nous sommes pénalisés. »

Comme l’entraîneur, Rudy Gobert ne nomme personne, mais il pointe également le manque d’altruisme de certains.

« Quand nous pensons à nous-mêmes, ce n’est pas aussi amusant et cela affecte notre défense et nous perdons des matchs que nous ne devrions pas perdre », avait ainsi conclu le pivot.

Évidemment, et même s’il n’est jamais nommé, Donovan Mitchell a dû avoir les oreilles qui sifflent. Très maladroit ces derniers temps, l’arrière n’en continue pas moins de shooter et de prendre les tirs décisifs. À ses yeux, le problème est surtout dans l’intention, notamment lors des débuts de possession.

« C’est la première passe. Lorsqu’elle n’est pas faite, tout le reste s’écroule derrière » assure-t-il. « Certains matchs, on ne prend pas nos tirs et les feintes mènent à de mauvais tirs. Honnêtement, il faut le faire, sinon ça va rester ainsi. Mais ce n’est pas l’identité de cette équipe. Je dois être meilleur, je ne suis pas comme ça. »

La nuit dernière, Donovan Mitchell a rendu une copie beaucoup plus propre avec 21 points à 9/17 au tir, 7 rebonds et 7 passes décisives. Rudy Gobert n’a eu que quatre tirs mais Utah a vite éteint les Pelicans pour se rassurer. Même si l’enjeu est de trouver un équilibre sur le long terme, et pas seulement par à-coups.

Tags →
A lire aussi