Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.05ORL9.15Pariez
  • MIA1.3DEN3.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le phénomène des lycées, Mikey Williams, signe avec Puma

Prospect – Puma recrute de plus en plus jeune, avec le lycéen de 17 ans, Mikey Williams, meneur/influenceur star en Caroline du Nord.

Alors que certains joueurs universitaires commencent à s’associer avec des marques pour obtenir des avantages en nature, Puma va encore plus loin en signant un lycéen prodige, Mikey Williams (1m88, 84kg).

« Combo guard » de 17 ans, Mikey Williams a été nommé meilleur freshman du pays la saison passée, après avoir cumulé 30 points, 7 rebonds et 5 passes de moyenne. Déjà suivi par LeBron James et Kevin Durant (et Drake), il a déménagé cet été pour jouer en Caroline du Nord, à la Vertical Academy.

Avec déjà plus de trois millions de followers sur Instagram et plus de cinq millions sur les réseaux sociaux en général, Mikey Williams est une belle prise pour la marque qui compte profiter de l’influence grandissante du jeune meneur et qui agrandit encore son écurie basket, déjà riche de LaMelo Ball, RJ Barrett ou encore Deandre Ayton et Killian Hayes parmi ses clients NBA.

Un influenceur basket

« Son rayonnement chez les jeunes consommateurs est incroyable », se félicitait ainsi Adam Petrick, le directeur international de la marque, pour Bloomberg. « C’est évidemment un joueur de basket avant tout, mais on le voit aussi comme un influenceur basket. (…) Son talent sur le terrain et sa capacité à se connecter avec les jeunes athlètes et les fans, aideront à faire avancer la culture du basket et à inspirer la prochaine génération d’athlètes. Il a un brillant avenir devant lui et nous sommes fiers de faire partie de son parcours. »

Déjà apparu dans une publicité pour NBA 2K, Mikey Williams est un lycéen très actif, déjà businessman affirmé. Mais le garçon hésite encore quant à son futur basket. Entre un passage par la case universitaire ou le passage en NBA, par la G-League peut-être, le natif de San Diego ne sait pas quelle voie suivre. Dans sa deuxième année de lycée, il a encore deux ans devant lui pour se décider.

« Je veux prendre les bonnes décisions. J’ai mon entourage autour de moi en qui j’ai confiance pour m’aider à réaliser mes objectifs pour que je me concentra sur le basket », conclut-il. « Mais hors basket, je me considère comme un créateur de contenus. Je me verrais bien participer à ce genre de projets créatifs. J’aime établir des relations avec les gens et je veux continuer à le faire. »

Bonus : sa publicité avec Jayson Tatum