Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.06ORL8.7Pariez
  • MIA1.3DEN3.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le très ambitieux John Collins

NBA – Prolongé chez les Hawks pour 125 millions de dollars sur cinq ans, John Collins vise les Finales NBA et rien d’autre cette saison.

Finalistes de conférence à la surprise générale, les Hawks font partie des équipes qui montent dans la conférence Est. Les Nets et les Bucks sont encore un ton au-dessus, a priori, mais la jeune troupe d’Atlanta a des ambitions plus élevées que jamais et ne va pas bouder son rôle de poil à gratter derrière les deux ogres.

Prolongé pour 125 millions de dollars sur cinq ans, John Collins fait partie du noyau dur des Hawks, et ses prestations lors des derniers playoffs (14 points, 9 rebonds de moyenne) lui ont permis d’entrer dans une nouvelle dimension. De quoi souffler un bon coup après avoir apposé sa signature en bas de cet énorme contrat.

« C’est comme de se réveiller d’une longue nuit de repos. C’est ce que j’ai ressenti en signant ce contrat », affirme John Collins dans The Athletic. « Cette décharge de stress et de pression font que je me sens complètement réveillé maintenant. Ça me met de meilleure humeur. Ça m’a pris un moment de comprendre tout ce stress mais sur le moment, c’était un pur bonheur. »

Nouveau contrat, nouveau statut

Avec ce nouveau contrat vient néanmoins un nouveau statut, à assumer, pour John Collins qui se dit pourtant plus serein. Aux côtés de Trae Young qui a lui été prolongé au max, l’ailier fort est désormais le partenaire officiel du meneur aux sommets de la pyramide à Atlanta.

« Je dois devenir le meilleur joueur possible pour vraiment passer un nouveau cap, pas seulement pour récolter les fruits de ce contrat mais pour comprendre qui je suis en tant que joueur. Ça viendra de ma progression. Je ne ressens pas de pression, je me sens libéré. Mais je veux encore pousser pour devenir le meilleur joueur possible sachant que je suis maintenant dans la situation où l’équipe a besoin que je le devienne. »

Souvent bousculé, voire ridiculisé par Joel Embiid et les Sixers par le passé, John Collins a vécu son moment de gloire en postérisant le pivot camerounais et en éliminant Philadelphie des derniers playoffs.

Mieux, les Sixers sont encore en pleine crise avec le cas Simmons qui n’est toujours pas réglé alors que la saison reprend ses droits cette semaine…

« Je ne pense pas que ce soit arrivé uniquement à cause de nous mais on a clairement braqué les projecteurs sur eux et on a peut-être mis en lumière pourquoi Philly n’avait pas réussi à faire ce qu’on attendait d’eux, à savoir atteindre les Finales et gagner des titres. Ça ajoute de l’huile sur le feu mais ça nous met aussi une cible dans le dos car on a fait tomber un gros. Je sais que d’autres équipes vont venir pour nous battre et on doit s’y préparer. »

De vrais prétendants à l’Est

En l’occurrence, s’il a obtenu son gros contrat, John Collins sait que c’est aussi par son investissement défensif. Utilisé aux côtés de Danilo Gallinari et Clint Capela lors des derniers playoffs, l’ancien de Wake Forest a démonté sa polyvalence de ce côté-là du terrain aussi. Nate McMillan s’en félicite car ça lui facilite grandement la tâche, surtout que son secteur intérieur n’est pas encore au complet en cette rentrée.

« Il peut défendre sur ce type de joueurs [extérieurs]. John peut défendre sur les postes 3, 4 et 5. Ça va certainement nous aider dans nos stratégies défensives. »

Ayant accepté de scorer moins la saison passée avec l’essor de plusieurs jeunes pousses, dont Kevin Huerter ou De’Andre Hunter, John Collins va de nouveau devoir évoluer en tant que leader chez les Hawks. Plus que par les stats, c’est à l’aune du bilan collectif d’Atlanta qu’on pourra juger de sa saison, dans son nouveau costume de patron.

« Je pense qu’on est des vrais prétendants. Je pense vraiment qu’on peut atteindre les Finales. L’Est est chargé. Je ne dis pas qu’on ne veut pas que Kyrie joue mais ça nous aide si on n’a pas à le croiser sur le terrain. Collectivement, on doit rester en bonne santé, on a ajouté un peu de profondeur de banc, de l’expérience et des automatismes et on ne va donc pas limiter nos ambitions. Notre objectif est d’aller en finale NBA. Perdre est toujours un échec dans notre esprit. Si on ne gagne pas le titre, ça ne sera pas assez bien. »

John Collins Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 ATL 74 24 57.6 34.0 71.5 2.4 4.9 7.3 1.3 2.9 0.6 1.4 1.1 10.5
2018-19 ATL 61 30 56.0 34.8 76.3 3.6 6.2 9.8 2.0 3.3 0.4 2.0 0.6 19.5
2019-20 ATL 41 33 58.3 40.1 80.0 2.8 7.3 10.2 1.5 3.4 0.8 1.8 1.6 21.6
2020-21 ATL 63 29 55.6 39.9 83.3 1.9 5.5 7.4 1.2 3.1 0.5 1.3 1.0 17.6
2021-22 ATL 20 32 57.6 38.5 78.8 1.8 6.2 7.9 2.2 2.8 0.8 1.1 1.2 16.8
Total   259 29 56.8 38.1 77.8 2.6 5.8 8.4 1.6 3.1 0.6 1.6 1.1 16.6

Tags →