Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Le dilemme des Lakers : attaquer fort la saison tout en étant patient

NBA – Avec dix nouveaux joueurs, les coéquipiers de LeBron James ont tout un collectif à créer, mais ils doivent aussi rapidement se positionner aux avant-postes.

Les Lakers ont poursuivi leur présaison avec une cinquième défaite pour autant de matches, et la première du « Big Three » n’a donc pas changé grand-chose puisque l’équipe s’est inclinée cette nuit face aux Warriors, privés de Stephen Curry et de Draymond Green. Forcément, avec dix nouveaux joueurs, les automatismes ne sont pas encore là, et LeBron James est le premier à réclamer de la patience.

« Il va nous falloir du temps pour devenir l’équipe qu’on pense pouvoir devenir. Il s’agit simplement de travailler le « process », d’être patient avec ce « process », d’avoir conscience que nous allons passer par des moments de frustration. Il y aura des moments où nous ne serons pas tout à fait au point. C’est possible que nous fassions deux pas en arrière. Mais cela fait partie de… Je pense qu’on n’obtient rien sans rien ».

Justement, combien de temps va durer ce « Process » ? « Franchement, je n’ai pas de réponse à vous donner » prévient Russell Westbrook. « Je sais que c’est une question que tout le monde se pose, mais personne n’a vraiment de réponse. Comme n’importe quelle autre équipe, c’est en jouant qu’on va trouver des réponses, et il n’y a pas besoin de les avoir le 18 ou 19 octobre, date du premier match. On a un objectif en tête, et c’est de gagner le titre. Donc, pendant la saison, il y aura des hauts et des bas, il y aura de l’adversité… Et tant qu’on restera soudés et sur la même longueur d’onde, il n’y a que ça qui compte. »

« Il y a des possibilités infinies »

Et Russell Westbrook tire tout de même du positif de cette première aux côtés de LeBron James et d’Anthony Davis. « Nous avons eu quelques bons passages… Évidemment, c’est le premier match. Mais on peut en tirer de bonnes choses. C’est encourageant. »

Même optimisme chez Anthony Davis, tout du moins du côté de l’attaque : « Nous avons vu de grandes choses avec moi, Bron et Russ en action. Il y a des possibilités infinies, des choses que nous pouvons exécuter et faire. Surtout avec des shooteurs à l’opposé comme Melo et Baze’, et tous nos shooteurs. Il y a tout de même des ajustements. Nous l’avons beaucoup fait à l’entraînement mais c’était la première fois que nous jouions ensemble ce soir. Et même s’il y a eu de bonnes choses, il y a beaucoup de choses que nous pouvons améliorer. Nous pouvons encore travailler sur nos schémas défensifs collectivement. »

« Idéalement, c’est au moment d’attaquer les playoffs qu’on est à son meilleur niveau »

Pour LeBron James, le plus important est d’être patient, et de ne pas céder à la frustration. « Personnellement, en tant que leader, mon boulot est de ne pas être frustré. Si je ne suis pas frustré, je pense que cela se répercutera sur tous les autres. Je n’ai jamais été quelqu’un qui accepte de ne pas être excellent. Mais j’ai aussi conscience que les choses prennent du temps. Tant que je ne perds pas de vue l’essentiel, que je reste attentif à tout ce qui se passe dans notre équipe, tout ira bien. »

Au final, c’est Frank Vogel qui résume le mieux la situation avec des Lakers qui veulent prendre un départ canon pour gagner en confiance et construire des automatismes, tout en ayant conscience que le plus important est d’être à son meilleur niveau dans la dernière ligne droite.

« Il nous faudra peut-être toute l’année pour être vraiment à notre meilleur niveau, et idéalement, c’est au moment d’attaquer les playoffs qu’on est à son meilleur niveau » conclut le coach des Lakers. « Mais nous avons en tête de débuter fort avec des choses qui tournent du mieux possible. Mais il est aussi raisonnable d’anticiper qu’il y aura quelques soirées compliquées en début de saison. C’était la même chose il y a deux ans, et nous avions attaqué fort la saison. C’est ce qu’on espère. »

A lire aussi