Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.82PHI1.96Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Pour Harrison Barnes, les Kings ne doivent pas se focaliser sur les playoffs

NBA – L’ailier de Sacramento a attiré l’attention sur d’autres objectifs à court terme avant de se projeter sur une éventuelle saison supplémentaire sans qualification en postseason.

Harrison Barnes n’a pas fini d’entendre ce chiffre lui être rabâché au cours de la saison : 16, comme le nombre d’années sans playoffs pour les Kings si ces derniers n’arrivaient pas à rallier le Top 8 sur cet exercice 2021/22, ce qui constituerait un record dans l’histoire de la NBA.

L’ancien joueur des Warriors et des Mavs a donc essayé de prendre les devants dès la conférence de presse de rentrée de Sacramento, avec pour objectif d’enlever de la pression à son équipe devant cet objectif qui semble loin d’être évident à relever. Son propos : se concentrer sur des objectifs à plus court terme.

« Pour nous, il va être question de se créer une bonne routine au jour le jour et de gagner en régularité. Est-ce que notre saison sera considérée comme bonne si on fait les playoffs et qu’on se fait sweeper au premier tour ? Est-ce qu’on doit s’en tenir à ça et dire que c’était ce pour quoi nous avons travaillé toute la saison ? Je pense que notre état d’esprit doit dépasser ça », a-t-il déclaré. « Bien sûr, participer aux playoffs est important. Pour ceux qui en ont joué, on sait à quel point c’est particulier et ceux qui ne l’ont jamais connu veulent se mêler à cette bataille. Mais tout ça commence par notre esprit, qui doit être clair tous les jours et commencer à bosser maintenant jusqu’à ce que la saison commence ».

Ne pas regarder plus loin que la semaine à venir

Plutôt que de se focaliser sur le Top 8, voire le Top 10 avec le « play-in », Harrison Barnes aimerait que son équipe se fixe des défis chaque semaine pour ne pas perdre le fil.

« Il y a un débrief après chaque match, mais honnêtement, on peut dire qu’à chaque semaine, vu qu’on à 3-4 matchs par semaine, on peut se dire : « Pour cette semaine, comment on se trouve, qu’est ce qu’on veut avoir accompli à la fin de la semaine, quels sont les éléments-clés sur lesquels on veut se concentrer… Et à la fin de la semaine, faire le bilan. Comment a-t-on exécuté notre plan ? Avons-nous été à la hauteur sur les priorité établies ? Notre classement est aussi un indicateur, mais la façon dont on gère les petits détails a également son importance », a-t-il ajouté. « Tu peux toujours gagner des matchs sans exécuter correctement ton plan de jeu. Mais c’est quand tu shootes à 45%, que l’autre équipe est en feu, et que les petits détails entrent en jeu, est-ce que dans ces conditions on peut toujours gagner ? Pour moi, on peut se fixer ces objectifs à la semaine, sur 3-4 matchs définir des priorités et voir comment on se débrouille ».

Avec la défense qu’il a reconnue comme étant un facteur « déterminant », Harrison Barnes a également mis en avant la continuité et la stabilité de son groupe comme première base pour l’aider à franchir un cap puisque le roster a peu changé durant l’intersaison.

« On a des joueurs avec lesquels nous sommes familiers, avec qui on sait ce qu’on est en train de construire. On a cette cohésion sur laquelle on doit continuer de travailler. Et comme je l’ai dit l’an dernier, ce qui va être la clé pour nous cette saison, c’est notre régularité. A quel point on peut être réguliers chaque soir, et ça commence maintenant avec nos entraînements, notre boulot à la salle. Il nous faut garder ça en tête à l’approche du Training camp », a-t-il poursuivi, ajoutant que chacun allait devoir apporter plus. « On a beaucoup de joueurs qui sont revenus de la saison dernière. Mais on doit faire un pas en avant. Chacun d’entre nous doit être meilleur. Si on fait comme la saison dernière, on aura le même résultat et on ne pourra rien espérer d’autre. On doit clairement progresser et on prend tous ce défi personnellement ».

Harrison Barnes Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 GOS 81 25 43.9 35.9 75.8 0.7 3.5 4.1 1.2 1.7 0.6 1.3 0.2 9.2
2013-14 GOS 78 28 39.9 34.7 71.8 0.9 3.1 4.0 1.5 2.0 0.8 1.1 0.3 9.5
2014-15 GOS 82 28 48.2 40.5 72.0 1.4 4.1 5.5 1.4 1.8 0.7 0.9 0.2 10.1
2015-16 GOS 66 31 46.6 38.3 76.1 1.2 3.8 4.9 1.8 2.1 0.6 0.9 0.2 11.7
2016-17 DAL 79 36 46.8 35.1 86.1 1.2 3.8 5.0 1.5 1.6 0.8 1.3 0.2 19.2
2017-18 DAL 77 34 44.5 35.7 82.7 1.0 5.1 6.1 2.0 1.2 0.6 1.5 0.2 18.9
2018-19 * All Teams 77 33 42.0 39.5 82.4 0.7 4.0 4.7 1.5 1.6 0.7 1.3 0.2 16.4
2018-19 * DAL 49 32 40.4 38.9 83.3 0.7 3.5 4.2 1.3 1.6 0.7 1.4 0.2 17.7
2018-19 * SAC 28 34 45.5 40.8 80.0 0.8 4.8 5.5 1.9 1.5 0.6 1.1 0.1 14.3
2019-20 SAC 72 35 46.0 38.1 80.1 1.1 3.9 4.9 2.2 1.3 0.6 1.2 0.2 14.5
2020-21 SAC 58 36 49.7 39.1 83.0 1.1 5.5 6.6 3.5 1.3 0.7 1.6 0.2 16.1
2021-22 SAC 3 37 50.0 55.6 78.3 3.3 7.0 10.3 1.7 0.3 1.0 2.0 0.0 28.3
Total   673 32 45.2 37.9 80.0 1.0 4.1 5.1 1.8 1.6 0.7 1.2 0.2 14.0

A lire aussi