NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
PHI
DET1:00
WAS
ATL1:00
CHI
NYK2:00
HOU
UTH2:00
DAL
SAS2:30
GSW
MEM4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHI1.15DET5.65Pariez
  • WAS2.08ATL1.73Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

Coaching | Cam Johnson, symbole de ces Suns qui ont réponse à tout

NBA – L’ailier, à l’image de toute son équipe, est capable de réagir vite pour punir les différentes stratégies défensives adverses. Décryptage d’une séquence qui l’illustre bien.

Depuis le début de la saison, mais encore davantage depuis le début des playoffs, les Suns impressionnent par leur capacité à répondre collectivement à toutes les stratégies défensives auxquelles ils font face.

Les Bucks doivent-ils « switcher » ou pas sur le pick-and-roll joués par Chris Paul et Devin Booker ? Si Brook Lopez et ses coéquipiers défendent avec leur « drop coverage » habituel, avec le pivot qui reste bas, ils risquent de se faire punir à mi-distance, où les deux membres du backcourt de Phoenix excellent. S’ils changent, le duo Paul/Booker peut jouer le un-contre-un face à Brook Lopez ou Bobby Portis. Et même si Mike Budenholzer opte pour un cinq capable de tout « switcher », avec Giannis Antetokounmpo comme pivot, les Suns ont affiché des solutions pour punir les aides, qui sont beaucoup moins naturelles.

Sur Twitter, Nekias Duncan a ainsi détaillé une séquence très intéressante, qui montre l’intelligence collective des joueurs de Monty Williams, et qui illustre la difficulté de totalement les arrêter.

On y voit Chris Paul jouer un pick-and-roll rapide avec Deandre Ayton, qui provoque un changement défensif. PJ Tucker se retrouve sur le pivot, qu’il essaie d’empêcher d’avoir le ballon, et Khris Middleton doit venir dans son dos pour empêcher la passe lobée. Mais les Suns réagissent vite, et Cam Johnson vient se placer poste haut. Cette coupe « flash » est un classique, mais elle permet d’attirer l’aide gênante, et de faire la passe lobée pour Deandre Ayton.

C’est de la lecture de jeu, mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est qu’elle se fait très vite et qu’elle implique plusieurs joueurs. C’est le symbole de cette équipe de Phoenix, très jeune mais qui maîtrise pourtant les fondamentaux du jeu pour n’être plus qu’à trois victoires du premier titre de l’histoire de la franchise…

A lire aussi