NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Tournoi pré-olympique : le Canada débute son stage de préparation avec une raquette décimée

JO de Tokyo – Nick Nurse a dirigé ses premiers entraînements à la tête du Canada, et son équipe est privée de ses quatre meilleurs intérieurs !

Mercredi, le Canada a envoyé à la FIBA la liste des joueurs pré-sélectionnés pour participer au Tournoi de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Une liste dans laquelle beaucoup de noms ont disparu, et pas des moindres. Il s’agit de Tristan Thompson, Brandon Clarke, Kelly Olynyk et de Khem Birch. C’est rien de moins que les quatre meilleurs intérieurs de l’équipe, Kelly Olynyk et Khem Birch étant contraints de déclarer forfait à cause de leur statut de « free agent » en NBA.

En revanche, la présence d’Andrew Wiggins est confirmée, et Nick Nurse pourra aussi compter sur Dwight Powell (Dallas), Nickeil Alexander-Walker (New Orleans), RJ Barrett (New York), Oshae Brissett (Indiana), Dillon Brooks (Memphis), Luguentz Dort (Oklahoma City), Cory Joseph (Detroit), Trey Lyles (San Antonio) et Mychal Mulder (Golden State). Soit dix NBAers présents à Tampa, lieu de rassemblement du Canada, où Nick Nurse a dirigé mercredi son premier entraînement.

« Il y a une fierté nationale difficile à surpasser »

« Vous m’avez demandé par le passé pourquoi j’avais choisi ce boulot » rappelle le coach des Raptors à la presse. « Le basket avec l’équipe nationale est extraordinaire. Et cela commence par l’engagement et la passion que les joueurs y mettent. Il y a une fierté nationale difficile à surpasser, la passion est vraiment agréable à vivre. »

Un Nick Nurse qui rend hommage aux joueurs qui ont accepté ce défi de jouer pour leurs pays après 15 mois de pandémie, de tests et de protocole sanitaire.

« Il n’y a rien d’autre que je préférerais faire » assure-t-il. « Je suis super reconnaissant envers les gars qui sont ici. Nous avons été dans la « bulle » (l’été dernier) à Orlando, beaucoup de ces gars étaient là aussi. Nous avons joué dans des salles vides. Nous sommes passés par tous ces protocoles. Il y a eu des tests, comme 400 jours consécutifs de tests ou un truc du genre. Et nous sommes de nouveau soumis à des protocoles assez lourds, sans parler des contrats, du physique, du repos et de la famille, et la liste est longue, longue, longue. »

Après ce stage, les Canadiens rentreront au pays, à Victoria, pour défier la Grèce, la Chine, l’Uruguay, la République Tchèque et la Turquie. En jeu, un seul ticket pour aller à Tokyo.

A lire aussi