NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO
MIL2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • BRO1.77MIL2.1Pariez
  • PHO1.56LA 2.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bradley Beal va jouer les recruteurs cet été

NBA – Élément-clé des Wizards avec Russell Westbrook, Bradley Beal sait que son équipe a besoin de se renforcer pour viser mieux qu’un premier tour de playoffs. Il compte donc aider ses dirigeants cet été.

Auteur de la meilleure saison de sa carrière, sur le plan individuel, avec 31.3 points, 4.7 rebonds et 4.4 passes de moyenne (à 49% aux tirs, 35% à 3-points et 89% aux lancers-francs), Bradley Beal entend désormais reproduire ces statistiques au sein d’une équipe qui compte dans la conférence Est.

Car même emmenés par un Russell Westbrook en triple-double de moyenne et un Bradley Beal longtemps meilleur marqueur de la ligue (avant de se faire détrôner par Stephen Curry), les Wizards n’ont pu faire mieux qu’une 8e place à l’Est. Parvenus à atteindre les playoffs à l’issue d’un « play-in » bien négocié, les joueurs de la capitale n’ont ensuite pas pesé très lourd face aux Sixers, au premier tour (1-4).

En vacances, Washington a donc du pain sur la planche avant de retrouver les hauteurs de sa conférence.

Derrière ses deux All-Stars, la franchise de D.C. possède, certes, quelques jeunes intéressants (Rui Hachimura, Thomas Bryant, Daniel Gafford ou Deni Avdija) et quelques joueurs de rotation confirmés (Davis Bertans, Robin Lopez, Ish Smith ou Raul Neto). Mais il lui manque encore des ingrédients avant de pouvoir véritablement s’imposer parmi les prétendants au titre, ou du moins aux Finals.

Un marché et une identité attractifs

Et malgré une marge de manoeuvre réduite pour les Wizards cet été, Bradley Beal compte s’appuyer, dans un premier temps, sur l’attractivité de la ville de Washington pour convaincre des « free agents » de rejoindre son équipe dans les prochaines semaines.

« [Washington] est un marché incroyable, une vraie ville de sport, donc je ne vois pas pourquoi personne ne serait intéressé pour venir ici », confiait-il ainsi, dans les colonnes de NBC Sports. « Bien sûr que le recrutement d’autres joueurs est compliqué, mais [ce processus] suit son cours et j’attends cet été avec impatience. »

Par ailleurs, Bradley Beal entend également faire jouer la carte du terrain auprès des « free agents ».

En dépit d’une défense poreuse et irrégulière, les Wizards développent effectivement un style de jeu capable de séduire des joueurs à l’aise offensivement et sur jeu rapide. Sans compter que les hommes de Scott Brooks sont connus pour faire partie des équipes les plus dures et combattives de NBA, avec notamment Russell Westbrook à la baguette.

« J’espère que les autres équipes nous regardent et voient ce que nous sommes capables de réaliser, la façon dont nous jouons », reconnaissait à ce sujet Bradley Beal. « Nous sommes une équipe très compétitive. Nous nous fichons de qui nous affrontons, car tout le monde met ses chaussures de la même manière. Donc nous faisons en sorte d’aller sur le terrain, de jouer, sur un rythme rapide, et de nous battre aussi dur que possible. Voilà l’équipe que nous sommes. »

MVP en devenir ?

Pour réellement franchir un cap, les dirigeants de Washington se devront avant tout de ramener du shoot à 3-points et de la défense intérieure lors de cette intersaison.

Mais ils pourront aussi faire confiance aux progrès de Bradley Beal « himself » qui, même s’il est considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs de la ligue, souhaite aller encore plus loin, à titre personnel.

À bientôt 28 ans (il les aura le 28 juin, ndlr), l’arrière All-Star est censé se trouver dans son « prime », autrement dit les meilleures années de la carrière d’un basketteur. Ce qui implique, forcément, un changement de statut pour un joueur déjà reconnu aux yeux de tous pour son talent.

« J’ai évidemment réussi une bonne année, en étant All-Star et en espérant faire partie d’une ‘All-NBA team’ », expliquait-il ainsi, toujours pour NBC Sports. « Mais je veux être un joueur de calibre MVP. La suite de ma progression passe par là. Je dois simplement continuer à me dépasser afin de me trouver dans une meilleure position pour réussir. »

Bradley Beal Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 WAS 56 31 41.0 38.6 78.6 0.8 3.0 3.8 2.5 2.0 0.9 1.6 0.5 13.9
2013-14 WAS 73 35 41.9 40.2 78.8 0.7 3.0 3.7 3.3 2.1 1.0 1.8 0.3 17.1
2014-15 WAS 63 34 42.7 40.9 78.3 0.9 2.9 3.8 3.1 2.2 1.2 2.0 0.3 15.3
2015-16 WAS 55 31 44.9 38.7 76.7 0.8 2.7 3.4 3.0 2.1 1.0 2.0 0.2 17.4
2016-17 WAS 77 35 48.2 40.4 82.5 0.7 2.4 3.1 3.5 2.2 1.1 2.0 0.3 23.1
2017-18 WAS 82 36 46.0 37.5 79.1 0.7 3.7 4.4 4.6 2.0 1.2 2.6 0.4 22.7
2018-19 WAS 82 37 47.5 35.1 80.8 1.1 3.9 5.0 5.5 2.8 1.5 2.7 0.7 25.6
2019-20 WAS 57 36 45.5 35.3 84.2 0.9 3.3 4.3 6.1 2.2 1.3 3.4 0.4 30.5
2020-21 WAS 60 36 48.5 34.9 88.9 1.2 3.5 4.7 4.4 2.3 1.2 3.1 0.4 31.3
Total   605 35 45.6 37.7 82.0 0.9 3.2 4.1 4.0 2.2 1.1 2.4 0.4 22.0

Tags →
A lire aussi