NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO53
MIL47
Pariez en ligne avec Unibet
  • PHO1.56LA 2.5Pariez
  • PHI1.33ATL3.45Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Hall Of Fame : Kevin Garnett a remercié (presque) tout le monde

NBA – Dans un discours de sept minutes, l’ancienne star des Wolves et des Celtics a multiplié les hommages.

Il l’a dit avec humour, en introduction de son discours : il voulait être le premier à parler, et faire vite pour que les anciens, présents dans la salle comme Bill Russell, ne se couchent pas trop tard. Kevin Garnett n’a donc pas traîné (sa prise de parole a duré sept minutes, moins que le timide Tim Duncan) et il a enchaîné les « merci ».

Il a commencé par sa mère, qui a joué un rôle important dans le caractère du joueur si combatif et énergique qu’il était sur les parquets.

« Beaucoup de gens ne savent pas que je viens de la Caroline du Sud, je suis un gars de la campagne. J’aime le dire comme ça. Cela m’a aidé à perfectionner mes qualités. Ma mère était une femme très intense et passionnée, très attentive à son métier. J’ai pris ça d’elle. Donc si vous voulez m’en vouloir pour mon intensité, c’est à elle qu’il faut s’en prendre. Merci maman, Shirley, pour ça. »

Glen Taylor et Ray Allen snobés

Bien évidemment, Kevin Garnett est également revenu sur Minnesota, là où il a passé la majorité de sa carrière. Glissant au passage sa volonté, bien connue, de s’impliquer dans la franchise et la communauté.

« Je hâte de reconstruire cette ville de Minneapolis. Merci à Kevin McHale. Merci à Flip Saunders, décédé, qui m’a beaucoup appris, m’a aidé. Merci à Sam Mitchell d’avoir été un frère pour moi, à Sam Cassell d’avoir été constamment sur mon dos toutes ces années, à Gary Trent, Troy Hudson, Trenton Hassell, les véritables amis que j’ai aujourd’hui. Mon seul regret avec Minnesota, c’est de ne pas avoir gagné le titre, mais je suis impatient de reconstruire Minneapolis. »

Glen Taylor, le désormais ex-propriétaire de la franchise avec lequel Kevin Garnett entretient des relations froides, n’a pas été cité (il l’avait été en revanche vendredi dans la conférence de presse).

L’autre absent, un peu attendu, c’est Ray Allen quand Kevin Garnett a évoqué son aventure à Boston. L’ancien intérieur, champion en 2008, a aussi soufflé qu’il attendait Paul Pierce, son ancien coéquipier, dans le panthéon l’année prochaine, ce qui devrait se produire d’après le Boston Globe.

Le MVP 2004 a terminé avec des mots pour ses camarades de promotion 2020 : Tim Duncan et Kobe Bryant, si souvent affrontés dans les années 1990 et 2000.

« Merci à Timmy. Félicitations à toi et à Kobe. Nos batailles étaient épiques. Je les attendais. C’est un honneur d’être au Hall of Fame avec toi et Kobe. Félicitations Vanessa, je vous aime tous. »

A lire aussi