Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.23BOS4.35Pariez
  • TOR3.45IND1.33Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Julius Randle et les Knicks en démonstration à Houston

Solides, sérieux, et portés par un remarquable Julius Randle, les Knicks ont étouffé les Rockets (122-97). Grâce à cette victoire, ils consolident leur 4e place et finiront la saison avec un bilan positif, une première depuis 2013.

Les Rockets auront fait illusion pendant sept minutes en début de match, avec un Avery Bradley opportuniste. Puis, le jeu offensif et la défense de New York ont pris le pas. D’abord RJ Barrett de loin, puis Julius Randle partout.

Le All-Star des Knicks s’occupe de tout. Que ce soit près du cercle, de loin ou pour fixer les défenseurs et délivrer des passes décisives à 3-pts, il porte les Knicks durant un 16-3. Derrick Rose ajoute son grain de sel avec ses floaters à une main et New York a déjà pris les commandes (24-34).

La recherche de l’extra-passe

Si les hommes de Stephen Silas ne parviennent pas à revenir ni à respirer, c’est à cause de la défense des troupes de Tom Thibodeau. Les Rockets multiplient les dribbles et les tentatives, mais rien n’y fait. En face, c’est solide et Randle enchaîne les paniers en tête de raquette. La rencontre semble quasiment pliée à la pause (44-59).

Surtout que Julius Randle enfonce le clou au retour des vestiaires. Il inscrit notamment deux paniers primés de suite qui font mal aux Rockets. Dans la foulée, Julius Randle refuse un 3-pts pour mieux servir Derrick Rose, qui passe ensuite à Reggie Bullock dans le coin à 3-pts. Quelques instants après, c’est « D-Rose » qui frappe derrière l’arc. L’écart a dépassé les 20 points (71-93), New York est trop fort.

Immanuel Quickley finit le travail

Le dernier quart-temps n’a aucun intérêt, si ce n’est de laisser des opportunités à Immanuel Quickley de briller. Le rookie commence par des lay-up, puis il se permet un shoot à 3-pts de très loin. On arrive aux 30 points d’écart et Tom Thibodeau fait souffler ses titulaires. Victoire facile et autoritaire (97-122) des Knicks avec un Julius Randle à 31 points en 30 minutes. Parfait pour commencer ce « road-trip » de six matches.

Cette 36e victoire pour les Knicks est synonyme de saison à 50% de victoires quoi qu’il arrive désormais. C’est une première pour la franchise depuis 2013 et ce succès confirme aussi leur 4e place à l’Est.

Rockets / 97 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
K. Olynyk 36 5/10 1/4 6/7 1 9 10 7 2 3 3 1 17 29
J. Tate 29 3/11 0/3 2/4 2 5 7 1 3 0 4 0 8 2
C. Wood 35 6/14 0/5 7/11 3 5 8 3 3 0 2 1 19 17
A. Bradley 20 3/5 1/2 0/0 0 1 1 0 0 1 1 1 7 7
K. Porter Jr. 37 6/13 0/4 2/6 2 4 6 6 0 1 4 0 14 12
D. Jeffries 19 3/6 3/6 0/0 2 2 4 0 5 0 0 1 9 11
A. Lamb 13 2/4 1/2 2/2 1 1 2 1 1 1 1 1 7 9
K. Martin Jr. 32 5/9 1/2 2/2 3 3 6 0 4 0 1 1 13 15
A. Brooks 18 1/7 1/7 0/0 0 3 3 1 0 0 1 0 3 0
Total 34/79 8/35 21/32 14 33 47 19 18 6 17 6 97
Knicks / 122 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Randle 30 13/22 4/9 1/1 0 7 7 6 3 1 3 0 31 33
R. Bullock 26 4/7 3/6 0/0 0 3 3 1 3 1 0 0 11 13
N. Noel 11 1/3 0/0 0/0 2 0 2 0 2 0 1 0 2 1
E. Payton 14 3/6 1/1 0/0 0 0 0 1 2 2 1 0 7 6
R. Barrett 40 7/16 3/7 4/5 0 7 7 5 3 2 2 0 21 23
N. Pelle 5 0/1 0/0 0/0 1 0 1 0 2 0 0 0 0 0
O. Toppin 17 1/4 0/1 3/4 0 3 3 1 2 1 2 1 5 5
K. Knox II 5 0/3 0/1 2/2 0 0 0 0 0 1 1 0 2 -1
T. Gibson 32 3/4 0/0 0/0 1 4 5 0 3 0 0 0 6 10
D. Rose 31 8/11 4/5 4/4 1 5 6 4 0 1 1 0 24 31
J. Harper 2 0/1 0/0 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0
F. Ntilikina 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
T. Pinson 1 0/0 0/0 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 1
I. Quickley 23 5/9 3/5 0/0 1 1 2 4 0 1 1 0 13 15
Total 45/87 18/35 14/16 6 32 38 22 21 10 12 1 122

A lire aussi