Matchs
NBA hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.66CHA2.28Pariez
  • BOS1.76WAS2.12Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Pelicans – Nets : le dernier mot pour Kyrie Irving

Quatrième défaite de suite des Pelicans, battus 134-129 à domicile face aux Nets. Kyrie Irving (32 points) a fait très mal dans le « money time ».

À cause des absences de James Harden et Kevin Durant, il est très compliqué de jauger cette équipe des Nets, et quand Kyrie Irving n’est pas dans son assiette, ça l’est d’autant plus…

À l’image de son équipe, le meneur All-Star subit le rythme imposé par les Pelicans en début de match. Face à une défense de zone amorphe, les hommes de Stan Van Gundy font très bien circuler le ballon. Comme toujours, Zion est trouvé poste haut et poste bas et sa puissance fait le reste. Sur son banc, Steve Nash est soucieux (23-11)…

Les Pelicans en tête

La sortie de Zion permet à Brooklyn de respirer un peu. Petit à petit, les Nets prennent confiance et Jeff Green va signer l’action de la soirée. Il remonte la balle et s’envole écraser un énorme dunk sur la tête de Jaxson Hayes. Un dunk rageur qui permet aux Nets de sortir un peu la tête de l’eau. À la fin du premier acte, les Pelicans mènent toujours (29-26).

Malgré l’échec sur le fil à New York, New Orleans est en confiance. Après Zion Williamson, c’est Brandan Ingram qui prend le relais. Comme toujours, il étale toute sa panoplie offensive. Grand et élégant, dès qu’il peut s’élever à mi-distance, c’est souvent panier derrière. La justesse offensive et les efforts défensifs sont à souligner côté Pelicans. Mais petit à petit, Brooklyn monte en puissance.

Blake Griffin montre de belles choses sur pick-and-roll avec Kyrie Irving à la passe. Collectivement, Brooklyn a augmenté le tempo. Ils arrivent enfin à libérer Joe Harris et Landry Shamet tandis que Bruce Brown se régale sur le jeu de transition. À la pause, les Pelicans n’ont plus que deux points d’avance (59-57).

Le réveil de Kyrie Irving

Assez timide en première mi-temps, Kyrie Irving sort enfin de sa boîte. Par deux fois, il attaque l’intervalle pour aller scorer. Mais il ne force rien. Dès qu’il voit une aide déclenchée par ses adversaires, il a l’intelligence de chercher le joueur seul. Ses passes pour un alley oop pour DeAndre Jordan ou pour le tir à 3 points de Joe Harris confirment qu’il a élevé son niveau de jeu, et grâce à sa star, Brooklyn a pris les commandes (75-65).

Les Nets déroulent dans ce 3e acte et semblent avoir fait le plus dur. L’apport du banc est bon et chacun arrive à briller. Timothé Luwawu-Cabarrot, Jeff Green et Deandre Jordan maintiennent l’écart (83-71).

Dépassés depuis le retour des vestiaires, les Pels s’en remettent à Lonzo Ball. On peut lui reprocher parfois sa nonchalance, mais ce dernier se cache rarement. Il score 7 points d’affilée et il motive ses troupes en cette fin de 3e acte. Brooklyn encaisse un 19-8 et redonne espoir à son adversaire. Au buzzer et après un rebond offensif, Zion Williamson réduit l’écart à un point (93-92).

Quand ils arrivent à mettre leur jeu en place, les Nets sont redoutables. TLC, Landry Shamet puis Joe Harris profitent de trois très bons systèmes exécutés pour marquer très facilement (104-98). C’est compliqué pour les Pels mais ils peuvent compter sur Zion Williamson, trop puissant pour Blake Griffin. La star des Pelicans tient son équipe à bout de bras (109-107).

New Orleans ne sait toujours pas finir un match

Très efficace en sortie d’écran grâce à son jeu sans ballon, Joe Harris score 4 points et aidé par Irving, il redonne 7 points d’avance (120-113). Mais Williamson insiste. Il demande tous les ballons et il attaque sans cesse Griffin, incapable de le défendre loin du cercle. L’ancien phénomène de Duke ramène les siens à deux points (124-122).

Place alors au « money time », et Kyrie Irving est prêt à prendre ses responsabilités. Par deux fois et après des dribbles dont lui seul a le secret, le magicien des Nets score sur la tête de Brandon Ingram puis de Steven Adams. Deux actions splendides qui viennent couronner une très bonne deuxième période de sa part (128-123).

Déjà battus sur le fil chez les Knicks, les Pelicans tombent avec les honneurs (132-129) et la 10e place, synonyme de « play-in », s’éloigne un peu plus…

Pelicans / 129 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
Z. Williamson 35 14/19 0/0 5/6 3 4 7 4 3 1 4 0 33 35
B. Ingram 32 10/17 2/5 5/6 1 3 4 5 4 0 2 0 27 26
S. Adams 29 3/5 0/0 1/2 0 5 5 1 3 0 0 2 7 12
L. Ball 26 6/11 3/6 0/0 0 4 4 3 3 2 2 0 15 17
E. Bledsoe 17 2/6 2/5 0/0 0 1 1 3 1 0 2 0 6 4
W. Iwundu 20 3/5 0/2 0/0 1 2 3 0 1 0 0 0 6 7
N. Marshall 35 6/15 2/8 1/6 1 5 6 7 1 2 1 0 15 15
W. Hernangomez 18 2/3 0/0 3/4 0 3 3 1 2 0 1 0 7 8
J. Hayes 9 1/2 0/1 0/0 1 2 3 0 2 0 0 0 2 4
K. Lewis Jr. 19 4/8 3/6 0/0 0 1 1 4 1 0 1 0 11 11
Total 51/91 12/33 15/24 7 30 37 28 21 5 13 2 129
Nets / 134 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
J. Green 33 5/14 1/6 4/4 1 8 9 6 0 0 1 1 15 21
J. Harris 32 10/16 3/6 1/2 0 2 2 2 3 1 0 0 24 22
D. Jordan 21 3/3 0/0 2/4 1 5 6 1 2 1 1 0 8 13
K. Irving 38 12/19 3/7 5/6 0 2 2 8 3 1 5 0 32 30
L. Shamet 33 7/12 3/7 1/1 0 1 1 8 3 0 2 0 18 20
B. Griffin 28 6/13 1/5 3/3 4 4 8 3 6 0 1 1 16 20
A. Johnson 7 0/2 0/1 0/0 1 4 5 1 0 0 0 0 0 4
B. Brown 26 3/4 1/1 4/6 3 8 11 0 1 4 1 0 11 22
T. Luwawu-Cabarrot 22 3/6 2/4 2/2 0 0 0 1 3 0 2 0 10 6
Total 49/89 14/37 22/28 10 34 44 30 21 7 13 2 134

A lire aussi