Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Un rôle à la Draymond Green pour Blake Griffin à Brooklyn ?

Les blessures au genou lui ont enlevé l’une de ses qualités principales : le jump. L’intérieur, qui fêtera ses 32 ans ce mardi, estime toutefois avoir progressé dans l’ensemble de son jeu et se sent prêt à être ce joueur polyvalent que Brooklyn attend.

« Parfois, je reviens en arrière et je regarde des vidéos du début de ma carrière et je me dis toujours : ‘Ah, j’aurais aimé voir les choses de cette façon’. Au stade où j’en suis dans ma carrière et avec toute cette expérience, on voit le jeu différemment. Je regarde ces séquences en me disant que j’aurais aimé savoir ce que je sais maintenant. J’espère donc pouvoir mettre tout ça à profit ici ».

Beaucoup moins dominant physiquement, Blake Griffin a ainsi dû apprendre à diversifier son jeu avec l’âge et depuis sa dernière blessure au genou en avril 2019, sans doute aggravée par sa participation à deux matchs de playoffs face aux Bucks, et qui a ensuite dû être soignée via une arthroscopie de débridement.

Le funambule ne quitte plus terre

Le choc a donc été brutal pour l’intérieur qui n’a jamais retrouvé son jump depuis. Dans de nombreuses situations où il aurait claqué un bon gros dunk par le passé, on l’a ainsi vu opter pour un petit layup cette saison, confirmant la fin d’une époque. La stat qui tue ? Il n’a plus dunké en match depuis le 12 décembre 2019…

Dans ces conditions, Blake Griffin doit diversifier son jeu, avoir de l’impact autrement, en apportant dans d’autres domaines. Son nouveau coach, Steve Nash, le croit capable de jouer ce rôle aux Nets.

« Il a eu des problèmes de genoux par le passé, alors que c’était un joueur qui vivait littéralement au-dessus du cercle », a rappelé l’entraîneur. « Il s’est adapté et est devenu un très bon manieur de ballon. Il passe très bien, il peut scorer à 3-points. Il s’est adapté et a changé son jeu. C’est un hommage aux compétences et à l’intelligence qu’il a en tant que joueur. Quand vous pensez à Blake Griffin au début de sa carrière, vous pensez à un numéro de funambule. Aujourd’hui, il est toujours capable d’être très productif en faisant d’autres choses. Il s’est adapté, a changé son jeu et s’est épanoui dans d’autres domaines. »

Un rôle à la Draymond Green ?

Blake Griffin sait qu’on ne lui demandera pas d’être un scoreur à Brooklyn, où il devra surtout fluidifier le jeu en attaque. « Il sera question d’être capable de faciliter pour les autres, jouer le main-à-main ou envoyer un lob pour DeAndre (Jordan) ou Nic (Claxton). J’ai beaucoup d’expérience sur ça », a-t-il glissé.

Son ancien coéquipier aux Clippers, DeAndre Jordan, est ainsi enthousiaste quant à l’arrivée de Blake Griffin.

« Blake a toujours été un super « rolleur » court. Plus tôt dans sa carrière, ce « roll » était un dunk. Peu importe qui arrivait en face, il se faisait postériser », s’est-il remémoré. « Blake est un super passeur. À chaque fois que j’étais en position pour dunker et qu’il prenait ce « roll » court, je me léchais les babines parce que je savais que ça allait arriver pour moi, parce que les gars devaient monter sur lui. Là, on va avoir Joe (Harris) et Kyrie (Irving) dans le corner. On va avoir une tonne d’options. Blake a aussi développé son « jump shot ». On va juste devoir prendre ce que la défense nous donne et leur faire payer, ce qu’il contribuera à faire ».

Steve Nash confirme qu’il voit ainsi Blake Griffin dans un rôle à la Draymond Green, à savoir un pivot sur « small ball », capable de dégainer à 3-points (même s’il ne tourne qu’à 31.5% de réussite de loin cette saison) et de profiter des situations de surnombre pour trouver ses camarades sur le pick-and-roll. Mais il faudra également assurer de l’autre côté du terrain, et son début de saison avec les Pistons n’est pas rassurant de ce point de vue…

Blake Griffin Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2010-11 LAC 82 38 50.6 29.2 64.2 3.3 8.8 12.1 3.8 3.1 0.8 2.7 0.6 22.5
2011-12 LAC 66 36 54.9 12.5 52.1 3.3 7.6 10.9 3.2 3.3 0.8 2.3 0.7 20.7
2012-13 LAC 80 33 53.8 17.9 66.0 2.3 6.0 8.3 3.7 2.9 1.2 2.3 0.6 18.0
2013-14 LAC 80 36 52.8 27.3 71.5 2.4 7.1 9.5 3.9 3.3 1.2 2.8 0.6 24.1
2014-15 LAC 67 35 50.2 40.0 72.8 1.9 5.7 7.6 5.3 2.9 0.9 2.3 0.5 21.9
2015-16 LAC 35 33 49.9 33.3 72.7 1.5 6.9 8.4 4.9 2.7 0.8 2.4 0.5 21.4
2016-17 LAC 61 34 49.3 33.6 76.0 1.8 6.3 8.2 4.9 2.6 0.9 2.3 0.4 21.6
2017-18 * All Teams 58 34 43.8 34.5 78.5 1.3 6.1 7.4 5.8 2.4 0.7 2.8 0.3 21.4
2017-18 * LAC 33 35 44.1 34.2 78.5 1.4 6.6 7.9 5.4 2.4 0.9 3.0 0.3 22.6
2017-18 * DET 25 33 43.3 34.8 78.4 1.1 5.6 6.6 6.2 2.4 0.4 2.6 0.4 19.8
2018-19 DET 75 35 46.2 36.2 75.3 1.3 6.2 7.5 5.4 2.7 0.7 3.4 0.4 24.6
2019-20 DET 18 29 35.2 24.3 77.6 0.9 3.7 4.7 3.3 1.5 0.4 2.2 0.4 15.5
2020-21 * All Teams 46 26 42.3 34.1 74.4 0.8 4.1 4.9 3.0 2.4 0.7 1.4 0.3 11.0
2020-21 * BRK 26 22 49.2 38.3 78.2 1.1 3.6 4.7 2.4 2.7 0.7 1.2 0.5 10.0
2020-21 * DET 20 31 36.5 31.5 71.0 0.4 4.9 5.2 3.9 2.1 0.7 1.6 0.1 12.3
Total   668 34 49.5 33.4 69.6 2.1 6.5 8.6 4.3 2.8 0.9 2.5 0.5 20.9

A lire aussi