NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ATL129
IND117
NYK122
NOR112
MIA74
BRO77
CHA
POR1:00
ORL
HOU1:00
TOR
OKC1:00
DAL
SAC1:30
LAC
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.46POR1.53Pariez
  • ORL1.88HOU1.89Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Nikola Jokic remercie Felipe Eichenberger, mi-préparateur physique, mi-ange gardien

Pointé du doigt pour son hygiène alimentaire pas toujours exemplaire au début de sa carrière, le pivot serbe a pu compter sur l’investissement à plein temps de son préparateur physique pour l’aider à rectifier le tir et ainsi donner le meilleur de son potentiel.

« Quand vous arrivez à son niveau, au point où il est All-Star, les gens pensent qu’il est intouchable. Je ne suis pas comme ça. Depuis le premier jour, je lui dis : ‘Hé, mec, tu dois intensifier ton entraînement’ ou ‘Ton régime alimentaire est (merdique), il faut changer’. Même s’il était en colère, je lui ai dit : ‘Je ne suis pas là pour être ton ami. Je suis là pour te rendre meilleur. On peut être amis après’. »

La NBA compte ainsi de nombreux hommes de l’ombre, des préparateurs physiques, des spécialistes du shoot, du développement des joueurs, de l’analyse vidéo, de la nutrition… qui participent grandement à pousser leurs protégés à donner « la meilleur version » d’eux-mêmes, selon l’expression à la mode.

Felipe Eichenberger, préparateur physique en chef des Nuggets, est l’un d’entre eux. Le Brésilien s’est donné pour mission de perfectionner la routine de Nikola Jokic pour en faire le pivot injouable qu’il est devenu aujourd’hui.

Clairement pas l’intérieur le plus physique, mais doté de qualités techniques et d’une vision de jeu très largement au-dessus de la moyenne, le Serbe a mis un peu de temps mais a compris l’importance d’une bonne hygiène de vie en dehors des terrains pour continuer à progresser. « Pour comprendre le fonctionnement de Nikola, c’est le genre de gars qui, s’il vous dit : ‘Je vais faire ça’ et qu’il vous regarde droit dans les yeux, il va s’y tenir ».

Pas de poulet frit, le comble pour un Nugget

Il a néanmoins fallu du temps pour que la méthode Eichenberger fasse son effet, mais force est de constater qu’aujourd’hui, Nikola Jokic est un joueur transfiguré depuis son arrivée en NBA, en 2015.

« C’était un moment très intéressant », s’est remémoré Felipe Eichenberger lorsqu’il a pris le Serbe en main il y a six ans, en commençant par lui interdire son pêché mignon, les sodas. « Lorsqu’il est arrivé à Denver, sur l’exercice de base de la planche, il tenait, au mieux, 30 secondes. Pour un gars qui arrive en NBA, ce n’est pas possible. C’est effrayant, n’est-ce pas ? Mais je lui ai expliqué que c’était un défi personnel. ‘Voilà ce que tu dois faire. On va travailler dessus’. Et il était tout à fait d’accord ».

De cette sincérité qui a toujours encadré la relation entre les deux hommes, est née une confiance aveugle de la part de Nikola Jokic envers son préparateur physique, au point de s’en remettre à son expertise pour choisir le menu au restaurant, ou même de zapper le traditionnel repas d’après-match pour chaque équipe de passage à Memphis, des ailes de poulet à la mode Buffalo, à savoir du poulet frit bien gras. Pour le Serbe, c’était riz et poulet sans sauce…

Sincérité, respect et confiance mutuelle

D’autres fois, Felipe Eichenberger est allé jusqu’à se rendre au domicile de Nikola Jokic pour lui livrer un repas séquilibré, lui apprendre à faire des milk-shakes protéinés ou encore lui rappeler l’importance de tel ou tel exercice.

« Je ne veux pas manger mal parce que je sais que ce n’est pas seulement pour moi, mais aussi pour lui. Je ne veux pas le décevoir », a ainsi confié le pivot des Nuggets au Denver Post. « Il fait partie de ma famille. Je suis vraiment honnête avec lui. Il me comprend. Il sait quand je mens. C’est drôle… Nous ne nous cachons rien l’un l’autre. Il se donne à 100% pour m’aider. C’est quelque chose que je peux voir, que je peux sentir, il se soucie vraiment de moi. C’est pourquoi je pense que je ne pourrai jamais le remercier assez ».

D’autres ajustements ont consisté à revoir ses installations et méthodes d’entraînement lors de ses retours à Sombor (Serbie) pendant l’intersaison. Il y a trois ans, le tandem a aussi pris la décision de faire une séance de musculation après chaque match.

« Il va se battre sous le panier tous les jours, il a besoin de ça », a rappelé l’ange gardien de Nikola Jokic. « Et la seule façon de le faire … c’est de s’entraîner après le match. On peut vous charger davantage et tu peux faire beaucoup plus que ce que tu aurais pu soulever le jour suivant. Il voulait participer. C’était il y a environ trois ans. Il n’a vraiment pas raté un entraînement programmé depuis ».

« Peut-être que si c’était quelqu’un d’autre, je ne serais pas là pour m’entraîner après les matchs. Peut-être que je n’irais pas à chaque fois en salle de musculation. Je ne prendrais pas autant soin de mon corps. Il est essentiel, juste parce qu’il me motive chaque jour »

La saison dernière, après une entame difficile, Nikola Jokic a confié que le régime concocté par Felipe Eichenberger l’avait aidé à perdre plus de dix kilos, un chiffre qui serait même en dessous de la vérité selon le préparateur physique. Aujourd’hui, le Serbe, passé de 41e choix de Draft à potentiel MVP, joue son meilleur basket et le travail de son préparateur physique dévoué n’y est forcément pas étranger.

« Peut-être que si c’était quelqu’un d’autre, je ne serais pas là pour m’entraîner après les matchs. Peut-être que je n’irais pas à chaque fois en salle de musculation. Je ne prendrais pas autant soin de mon corps. Il est essentiel, juste parce qu’il me motive chaque jour. C’est quelque chose que j’apprécie vraiment », a conclu le pivot, aussi reconnaissant envers son mentor que ce dernier est impressionné par le travail accompli par le Serbe en six ans.

« D’avoir transformé son corps pour qu’il soit là où il est, pour prouver à tout le monde, en silence, c’est tout simplement incroyable pour moi. Si je pouvais montrer aux gens à quel point ce type travaille dur, c’est époustouflant », a ajouté Felipe Eichenberger.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Felipe Eichenberger (@eichbra)

Nikola Jokic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 DEN 80 22 51.2 33.3 81.1 2.3 4.7 7.0 2.4 2.6 1.0 1.3 0.6 10.0
2016-17 DEN 73 28 57.8 32.4 82.5 2.9 6.9 9.8 4.9 2.9 0.8 2.3 0.8 16.7
2017-18 DEN 75 33 49.9 39.6 85.0 2.6 8.1 10.7 6.1 2.8 1.2 2.8 0.8 18.5
2018-19 DEN 80 31 51.1 30.7 82.1 2.9 8.0 10.8 7.3 2.9 1.4 3.1 0.7 20.1
2019-20 DEN 73 32 52.8 31.4 81.7 2.3 7.5 9.7 7.0 3.0 1.2 3.1 0.6 20.0
2020-21 DEN 55 35 56.4 41.8 85.3 2.9 8.0 10.9 8.8 2.7 1.5 3.1 0.7 26.0
Total   436 30 53.1 35.0 83.0 2.6 7.2 9.8 5.9 2.8 1.2 2.6 0.7 18.1

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |