Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.06CHI1.8Pariez
  • IND1.15OKL5.9Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draymond Green en pleine maturation

Avec le changement d’ère entamé à Golden State, l’intérieur des Warriors ne peut plus être le chien fou qui se laisse constamment déborder par ses émotions. Il est désormais l’ancien, le leader, qui doit montrer la voie et encadrer les jeunes.

En reconnaissant très rapidement ses torts pour son expulsion contre les Hornets, Draymond Green s’est comporté en leader et en exemple pour les jeunes présents dans le vestiaire des Warriors.

On le sait, l’intérieur de 31 ans est l’âme de cette équipe, le ministre de la défense, là où Stephen Curry reste la star et le moteur offensif. Son attitude et ses prestations sont le baromètre de l’équipe de Steve Kerr. Quand il déconne, ce sont les Warriors qui peinent et qui payent.

Et cette saison, il doit non seulement être à son meilleur niveau afin de maintenir les Californiens dans le rythme pour accrocher les playoffs, mais aussi servir de mentor et de guide pour les jeunes, James Wiseman en tête. Le triple champion doit faire deux choses en même temps.

« On dépense beaucoup d’énergie et de concentration à évoluer à haut niveau, avec régularité, chaque soir », concède Curry pour ESPN. « Mais on doit aussi être conscient qu’il faut aider les jeunes à se développer, il faut les encourager. Cela demande une énorme implication. On le comprend, on fait de notre mieux, mais c’est nouveau pour nous cette année. On ne peut pas tricher dans ce domaine, il faut le vivre. »

« David West était celui qui pouvait littéralement prendre Draymond physiquement, dans ses bras, et l’éloigner d’une situation de tension »

Désormais, Green n’a plus Andre Iguodala ou David West pour le calmer. Le jeune chien fou doit se transformer en vieux sage et pour un tel tempérament, aussi sanguin, cela demande évidemment un gros effort.

« L’impact est important », relate l’intérieur sur son changement de statut, de plus jeune joueur à plus vieux de l’équipe. « Je n’ai plus mes anciens, donc je dois trouver les solutions moi-même. La situation est totalement différente de celle à laquelle j’étais habitué avant. Ça fait partie de l’apprentissage, du fait de grandir. On ne peut pas être jeune éternellement. »

Et si Green ne fait pas lui-même descendre la pression, personne ne pourra vraiment le faire contrairement aux années passées, comme le raconte Steve Kerr.

« David West était celui qui pouvait littéralement prendre Draymond physiquement, dans ses bras, et l’éloigner d’une situation de tension. Il avait le respect de Draymond pour faire ça. Dans cette équipe, il y a des jeunes qui ne seront pas à l’aise pour faire une chose pareille. La dynamique est différente. Draymond le sait. On comprend aussi que, par moments, il faudra évidemment l’aider à ne pas franchir cette ligne. Car il est construit comme ça. »

Si c’est le cas, comme contre Charlotte, alors Green devra assumer vite et bien. Ce qu’il a fait, pour le plus grand plaisir de son meneur de jeu. « La façon dont il a géré ça en dit beaucoup sur lui, sur sa capacité à prendre ses responsabilités », souligne le double MVP. « C’est authentique. »

Draymond Green Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 GOS 79 13 32.7 20.9 81.8 0.7 2.6 3.3 0.7 2.0 0.5 0.7 0.3 2.9
2013-14 GOS 82 22 40.7 33.3 66.7 1.1 3.9 5.0 1.9 2.8 1.2 1.1 0.9 6.2
2014-15 GOS 79 32 44.3 33.7 66.0 1.4 6.8 8.2 3.7 3.2 1.6 1.7 1.3 11.7
2015-16 GOS 81 35 49.0 38.8 69.6 1.7 7.8 9.5 7.4 3.0 1.5 3.2 1.4 14.0
2016-17 GOS 76 33 41.8 30.8 70.9 1.3 6.6 7.9 7.0 2.9 2.0 2.4 1.4 10.2
2017-18 GOS 70 33 45.4 30.1 77.5 1.1 6.6 7.6 7.3 2.6 1.4 2.9 1.3 11.0
2018-19 GOS 66 31 44.5 28.5 69.2 0.9 6.4 7.3 6.9 3.0 1.4 2.6 1.1 7.4
2019-20 GOS 43 28 38.9 27.9 75.9 0.5 5.7 6.2 6.2 2.6 1.4 2.3 0.8 8.0
2020-21 GOS 50 31 41.6 26.0 77.3 0.9 5.7 6.6 8.5 3.1 1.6 2.9 0.8 6.6
Total   626 28 43.4 31.6 71.3 1.1 5.8 6.9 5.2 2.8 1.4 2.1 1.0 8.8

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |