NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL25
BOS16
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draymond Green et Klay Thompson se moquent de l’attitude de « dur » de… Rodney McGruder

Après la défaite de son équipe, le joueur des Pistons s’est rapproché du banc des Warriors pour dire deux mots à Juan Toscano-Anderson.

Le « garbage time » entre Warriors et Pistons venait de se terminer et tous les protagonistes se dirigeaient vers les vestiaires. Tous sauf Rodney McGruder, venu « s’expliquer » avec Juan Toscano-Anderson.

On ne sait pas précisément quel était l’objet du litige. Ce n’était pas en tout cas pas en lien avec un fait de jeu. Rodney McGruder s’est contenté de six minutes sur le parquet pour finir la rencontre tandis que le joueur des Warriors n’a de son côté pas joué.

Reste que cette étrange séquence n’a pas manqué de faire réagir les cadres des Warriors. À commencer par Klay Thompson, qui était à quelques mètres de l’incident, dans la cabine commentateur.

« Ce type pourrait bientôt perdre sa place dans la ligue, ça le rend sans doute fou, qui sait », a sévèrement envoyé Klay Thompson, en direction du « role player », passé par le Heat et les Clippers.

« Il vient voir mon gars, en essayant de provoquer quelque chose, comme si c’était un bon joueur. Bouge de là, tu es… désolé, c’est fini ! », a poursuivi le Warrior. « Du calme, du calme ! », réclamaient ses compagnons télévisuels, très amusés par les commentaires du « Splash Brother ».

Draymond Green ironise sur les « durs » de la ligue

On aurait pu en rester là mais Draymond Green a été interrogé sur le sujet en conférence de presse. Selon l’intérieur des Warriors, Rodney McGruder est venu prendre la défense de son coéquipier Wayne Ellington, à qui Juan Toscano-Anderson aurait envoyé une pique lors de la première période.

« Depuis quand Rodney McGruder est un dur bordel ? De nos jours, tout le monde veut jouer les durs dans la ligue, c’est fou. J’en vois beaucoup cette année, je ne comprends pas. […] Se la ramener pour dire de la merde. Mais fous le camp de là ! Rodney, le putain de dur à cuire ! », a ainsi ironisé Draymond Green.

L’ancien meilleur défenseur de l’année a du mal à comprendre cette attitude. « Tu n’as rien de mieux à faire que de rester bloqué sur quelque chose qui s’est passé dans le premier ou deuxième quart-temps alors tu n’étais pas en jeu ? Donc je suppose que Wayne Ellington a dû revenir sur le banc et est allé le dire à McGruder. Ouais… je ne sais pas. Il y a trop de durs pour moi dans cette ligue de nos jours. Mais je sais que personne n’a peur de ce foutu Rodney McGruder. C’est dingue. Mais Klay l’a mieux dit que moi. »

https://www.youtube.com/watch?v=53weJEtZGlY

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités