Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Zion Williamson, talent unique en quête de victoires

L’intérieur des Pelicans rayonne individuellement depuis plusieurs matchs mais, collectivement, son excellente passe actuelle ne se traduit pour le moment pas par des victoires.

Auteur d’un deuxième exercice dans la lignée de sa campagne rookie, Zion Williamson a haussé son niveau de jeu en 2021. Depuis le passage à la nouvelle année, il affiche effectivement des moyennes de 26.3 points et 7.7 rebonds, contre 19.4 points et 8.4 rebonds sur ses cinq premières rencontres de la saison.

Problème : les Pelicans ne gagnent presque plus, ne l’emportant que deux fois en huit sorties en 2021. Avec cette mauvaise série, les voilà désormais 12e à l’Ouest, avec deux matchs de retard sur le Top 8. Et les différentes sorties à 25 points ou plus du n°1 de la Draft 2019 n’ont pu inverser la donne. Comme cette nuit chez le Jazz.

Dans une excellente passe à titre individuel, Zion Williamson se démultiplie offensivement, en attaquant le cercle à outrance, en remontant la balle sur transition, en sanctionnant les défenses dans un rôle de poseur d’écran sur « pick-and-roll » ou en fixant ses adversaires dans la raquette, pour mieux ressortir sur ses shooteurs à 3-points.

Respectant, de ce fait, les consignes que lui assigne son coach Stan Van Gundy, depuis sa prise de fonctions à l’automne dernier. Une façon de diversifier sa palette offensive. « Il est l’un des talents uniques de cette ligue » embraye SVG à NOLA.com. « Et nous avons besoin qu’il fasse toutes ces choses. »

Progrès attendus en défense

L’entraîneur déplore en revanche l’absence de coups de sifflet sur Zion Williamson (quasiment 7 lancers francs tentés par soir), comme il l’avait déclaré après le match à 31 points de son joueur, chez les Kings.

« Il devrait probablement tirer deux fois plus de lancers francs mais ce n’est pas le cas parce qu’il n’est pas déséquilibré et ne tombe pas. Ils le laissent juste jouer malgré tout. […] Mais même sans obtenir de coups de sifflet, il reste efficace. »

Depuis plusieurs rencontres, l’ailier-fort de 20 ans semble en tout cas avoir trouvé le parfait équilibre dans son jeu, même si ses performances ne profitent pas encore pleinement aux Pelicans.

« Plusieurs joueurs attaquent le panier. Plusieurs joueurs pénètrent et ressortent à 3-points. Cela fluidifie notre attaque et nos shooteurs shootent avec plus de confiance lorsque tout se déroule de la sorte. Tâchons de le reproduire dès que possible », analyse ainsi l’ancien joueur de Duke.

À l’instar de son coéquipier Brandon Ingram, l’autre leader de la franchise, Zion Williamson se devra cependant de s’investir bien plus sur le plan défensif. Car c’est pour le moment là que le bât blesse du côté de NOLA.

« Nous possédons deux grands jeunes talents », reconnaît Stan Van Gundy. « Ils jouent bien. Ils travaillent dur. Nous devons construire davantage pour eux. Et mon rôle est de construire un meilleur système offensif pour eux, avec de l’espace. En revanche, leur rôle est d’assumer leurs responsabilités en défense, pour que l’on progresse, et qu’ils deviennent de meilleurs défenseurs, pour qu’ils soient la solution à nos problèmes dans ce domaine. »

Karl Malone en mentor ?

Pour progresser et atteindre le niveau qui lui est prédit, Zion Williamson peut compter s’il le souhaite sur le soutien de Karl Malone. Originaire de la Louisiane, où il réside toujours, l’ailier-fort historique du Jazz aurait effectivement proposé ses services au jeune ailier-fort des Pelicans.

« J’adore Zion Williamson », a confié le « Mailman » dans le podcast Knuckleheads. « Mais il doit se remettre en forme car, sinon, nous pourrions ne jamais connaître son plein potentiel. […] Et j’attends toujours qu’il dispute une saison complète. Ou plutôt : nous attendons tous qu’il dispute une saison complète. »

Karl Malone en a également profité pour réclamer que le temps de jeu moyen de Zion Williamson soit de « 40 minutes », compte tenu de son jeune âge. Notons tout de même qu’il dispute en moyenne 32 minutes par match. Jusqu’à présent, seul Brandon Ingram (35) peut se targuer de jouer davantage avec la Nouvelle-Orléans.

Surtout, le premier choix de la Draft 2019 n’a pour le moment raté qu’une seule rencontre cette saison, pour cause de test Covid-19 « non concluant ». Une nouvelle évidemment rassurante d’un point de vue physique, tant pour les Pelicans que pour lui.

Zion Williamson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 NOP 24 28 58.3 42.9 64.0 2.7 3.6 6.3 2.1 1.8 0.7 2.5 0.4 22.5
2020-21 NOP 34 33 61.4 31.6 69.5 2.7 4.5 7.2 3.4 2.4 0.9 2.6 0.7 25.6
Total   58 31 60.2 36.4 67.4 2.7 4.1 6.8 2.9 2.1 0.8 2.5 0.6 24.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |