NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Sa co-propriétaire décriée par les joueuses WNBA, l’Atlanta Dream va changer de main

La franchise WNBA de Géorgie est sur le point de changer de propriétaire. L’élue républicaine Kelly Loeffler, qui s’était opposée au mouvement « Black Lives Matter », devrait quitter le navire.

Alors que la « free agency » WNBA vient de s’ouvrir, du changement s’annonce pour l’Atlanta Dream. Selon ESPN, la franchise de Géorgie s’apprête en effet à changer de propriétaire. Cinq candidats au rachat se seraient manifestés.

Mais l’information principale est que Kelly Loeffler, actuellement propriétaire minoritaire, ne devrait bientôt plus avoir de lien avec le club.

La sénatrice républicaine s’était retrouvée au cœur d’une polémique l’été dernier. En pleine campagne, elle s’était ainsi adressée directement par écrit à Cathy Engelbert, la commissionner de la ligue, pour s’opposer à l’idée que les joueuses portent à l’échauffement des t-shirts avec les inscriptions « Black Live Matter ».

« Il n’y a pas de place pour Loeffler dans la WNBA, une ligue où la minorité est majoritaire », avait notamment rétorqué Candace Parker, en réclamant son exclusion, à l’instar du syndicat des joueuses. De son côté, la ligue avait assuré qu’elle ne pousserait pas la dirigeante à vendre ses parts (49%).

Plus récemment, et dans le prolongement de la réaction de cet été, les joueuses avaient affiché leur soutien à Raphael Warnock, candidat concurrent à Kelly Loeffler, pour l’élection sénatoriale de Géorgie de début janvier, décisive pour le contrôle du Sénat américain. Et le pasteur démocrate avait remporté ce scrutin.

Kelly Loeffler avait acquis ses parts dans la franchise en 2012, aux côtés de Mary et John Brock (ancien dirigeant de Coca-Cola Enterprises), propriétaires majoritaires.

L’été dernier, l’intéressée assurait pourtant avoir « accueilli de nouveaux partenaires pour faire en sorte que l’équipe continue de se développer » et affichait son envie de continuer à « faire partie de l’équipe », malgré les tensions avec les joueuses. Elle estimait également avoir perdu 10 millions de dollars depuis son rachat. Une paille tout de même par rapport à sa fortune globale, estimée à plus de 800 millions de dollars.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |