NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
IND1:00
CLE
DET1:00
ORL
SAC1:00
ATL
BRO1:30
MIA
DEN1:30
PHI
LAL1:30
TOR
MIL1:30
MEM0
CHI0
SAS
BOS2:30
NOR
WAS3:00
PHO
OKC3:00
UTH
DAL3:00
GSW
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.13IND1.79Pariez
  • CLE1.75DET2.18Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Prolongé au prix fort par les Raptors, Fred VanVleet a eu raison de « parier sur lui-même »

Non-drafté en 2016, le meneur de 26 ans a bel et bien obtenu ce gros contrat qu’il recherchait à Toronto. Il savoure ainsi cette revanche prise sur ceux qui doutaient de lui, il y a quatre ans.

« Free agent » non protégé cet automne, Fred VanVleet est finalement resté chez les Raptors. Ces derniers lui ont effectivement proposé un contrat de 85 millions de dollars sur quatre ans, qu’il s’est empressé de signer puisqu’il correspondait à ses attentes.

Déterminé à poursuivre sa carrière à Toronto, le meneur de 26 ans a rapidement trouvé un terrain d’entente avec les dirigeants canadiens afin d’assurer pour de bon son avenir en NBA.

« Mes intentions étaient claires, les leurs aussi », confie-t-il au micro de Yahoo! Sports Canada. « C’était même tellement simple que je me suis un peu remis en question, en me demandant si ça pouvait vraiment être aussi facile. Mais ce n’est qu’une étape supplémentaire de mon parcours, ce n’est que le début d’un nouveau chapitre et je peux fermer le précédent. Désormais, j’ai la sensation d’avoir réussi un objectif, d’avoir ma place [en NBA] et d’avoir les deux pieds dedans. Donc il est temps de décoller pour passer au niveau supérieur. »

Une devise : « Bet on yourself »

Il y a quatre ans, Fred VanVleet était pourtant loin d’imaginer connaître une telle carrière, bien qu’il n’ait jamais cessé de « parier sur [lui-même] » (« Bet on yourself » dans le texte).

Laissé sur la touche lors de la Draft 2016, l’ancien de Wichita State s’est vite remis au travail afin d’attirer l’œil de la franchise de l’Ontario, qui l’a recruté à l’été 2016. Au point de devenir le joueur non-drafté le mieux payé de l’histoire et de prendre sa revanche sur ceux qui doutaient à l’époque de lui.

Il se veut ainsi la source d’inspiration des autres laissés-pour-compte de la Draft.

« Cela signifie beaucoup pour moi. Je sais que ce que je réalise ouvre la voie à beaucoup de gars après moi. Il y a des joueurs draftés aujourd’hui qui ne l’auraient pas été lors de ma cuvée de ma Draft, ou encore avant, juste parce que les équipes les regardent en se disant ‘Nous ne pouvons pas manquer le prochain Fred VanVleet’ ou ‘Ce gamin peut devenir Fred VanVleet, si ce n’est mieux’. »

Un sacré duo avec Kyle Lowry

Chez les Raptors, Fred VanVleet retrouvera donc un collectif qu’il connait bien et au sein duquel il s’épanouit pleinement depuis l’arrivée de Nick Nurse, en 2018. Formant une doublette redoutable sur les lignes arrières avec son ami Kyle Lowry, fondamental dans la réussite de son jeune coéquipier.

« Il y a beaucoup d’amis avec lesquels j’ai grandi et que je considère comme des frères. Kyle fait partie de ce groupe. Lors de ces quatre dernières années, l’impact qu’il a eu sur ma carrière… C’est difficile de mettre des mots dessus, mais Kyle a eu un très grand rôle dans ma carrière. »

Même si leur effectif s’est affaibli au cours de cette intersaison, avec les départs de Serge Ibaka (Clippers) puis Marc Gasol (Lakers), les champions 2019 possèdent toujours les armes pour conserver une place dans le Top 4 de leur conférence, malgré une concurrence accrue.

Reposant (plus que jamais ?) sur un trio de calibre All-Star, et de retour dans l’ombre, les Canadiens sont prêts à créer la surprise à l’Est, si l’on en croit « FVV ».

« Je suis enthousiaste par rapport à ce que nous avons. Je pense que nous sommes en quelque sorte revenus dans la position où nous nous trouvions avant que Kawhi [Leonard] n’arrive, quand les gens nous oubliaient et nous sous-estimaient quelque peu. Ce qui n’est pas plus mal pour nous. Mais nous avons encore beaucoup de travail à effectuer, nous devons progresser en tant qu’individus et nous verrons ensuite ce que l’on peut faire. Je suis surexcité et j’ai déjà hâte de retourner au travail. »

Encore faim…

Auteur d’un exercice 2019-20 à quasiment 18 points, 4 rebonds, 7 passes et 2 interceptions de moyenne, Fred VanVleet se devra de faire aussi bien, si ce n’est mieux, la saison prochaine. Avec un tel contrat, il se sait désormais attendu et ses défenseurs ne manqueront pas de le cibler, comme l’ont démontré les derniers playoffs. Mais il s’agit assurément du genre de défi que le natif de l’Illinois adore.

Évidemment désireux de décrocher à l’avenir quelques distinctions individuelles (All-Star), le « combo guard » reste cependant concentré sur la situation collective de Toronto et non sur sa situation personnelle. En ayant, par conséquent, sa deuxième bague dans le viseur.

« Il y a beaucoup de choses que je souhaite encore réaliser mais, désormais, je suis simplement concentré sur la quête d’un deuxième titre. Cette sensation de triompher dépasse tout ce que j’ai pu accomplir jusqu’à présent dans ma carrière, dans ma vie. En dehors de mes enfants, c’est au-dessus de tout pour moi. Donc essayer de remporter un nouveau titre est ce sur quoi je suis focalisé. »

Fred VanVleet Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 TOR 37 8 35.1 37.9 81.8 0.1 1.0 1.1 1.0 1.0 0.4 0.4 0.1 2.9
2017-18 TOR 76 20 42.6 41.4 83.2 0.3 2.1 2.4 3.2 1.7 0.9 1.0 0.3 8.6
2018-19 TOR 64 28 41.0 37.8 84.3 0.3 2.3 2.6 4.8 1.7 0.9 1.3 0.3 11.0
2019-20 TOR 54 36 41.3 39.0 84.8 0.3 3.4 3.8 6.6 2.4 1.9 2.2 0.3 17.6
2020-21 TOR 16 36 40.2 36.1 86.7 0.8 3.7 4.5 6.4 2.1 1.4 1.9 0.5 19.1
Total   247 25 41.1 38.9 84.4 0.3 2.4 2.7 4.2 1.8 1.1 1.3 0.3 11.0

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |  
A lire aussi