Matchs
hier
Matchs
hier
TEA150
LEB170
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2020 : Onyeka Okongwu veut être le prochain Bam Adebayo

Attendu dans le Top 10 de la Draft, le pivot de Southern California prend la trajectoire de l’intérieur du Heat comme modèle à suivre.

Parce que des incertitudes demeurent autour du physique et de la maturité de James Wiseman, Onyeka Okongwu pourrait être le premier pivot appelé mercredi soir dans la Draft 2020. Les Hornets ont un œil sur lui, les Cavaliers l’ont rencontré, et l’intérieur de USC devrait être sélectionné dans le Top 10. Freshman, il est souvent comparé au jeune Bam Adebayo, et c’est justement son modèle.

« Je veux être un joueur comme Bam » a-t-il lancé lors d’une visioconférence vendredi. « Bam fait ma taille. On a les mêmes qualités athlétiques. À Kentucky, il ne faisait pas tout ce qu’il fait actuellement. Cela lui a pris du temps pour devenir un All-Star dans sa troisième année, et donc je peux clairement faire le même cheminement pour devenir un joueur solide comme Bam. Je peux être un pilier défensif dans n’importe quelle équipe. »

Avec ses 16.2 points, 8.6 rebonds et 2.7 contres de moyenne, il a eu les honneurs du meilleur cinq de la conférence Pac 12, et ce qui séduit les recruteurs, c’est sa mobilité en défense et sa dureté.

« Personne ne m’a vraiment dominé. Personne ne m’a battu. J’ai le sentiment que mes qualités physiques sont utiles face à des intérieurs costauds, et je bouge bien mes appuis face à des joueurs plus petits. Je peux clairement changer sur les écrans, et j’ai une très bonne vitesse latérale. J’ai confiance dans mes capacités à défendre aussi bien sur des joueurs plus grands que des joueurs plus petits et fuyants. »

Quant à savoir s’il est plutôt un 4 ou un 5, peu lui importe. « Je fais 2m08, et je peux jouer 5 dans du « small ball », et je suis assez mobile pour jouer 4. Peu importe ce que veut le coach, je le ferai. »

Quant à ses lacunes, il les connaît, et c’est le maniement du ballon. Contrairement à Bam Adebayo, il ne peut pas défier un adversaire en dribbles ou remonter le terrain. « Je n’ai jamais vraiment travaillé ça auparavant. Mais je n’ai pas joué depuis mars. On est en novembre. J’ai eu une longue intersaison pour m’améliorer. Je me sens plus en confiance sur l’ensemble de mon jeu. Je me sens mieux pour shooter. Je me sens mieux pour tenir la balle. J’ai aussi appris d’autres choses sur et en dehors du terrain pour être meilleur en tant que personne, car je ne suis qu’un joueur de 19 ans qui arrive en NBA. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires