Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Pourquoi Gail Miller a-t-elle décidé de vendre le Jazz ?

Alors qu’elle n’avait aucune intention de se séparer de la franchise, le propriétaire du Jazz a cédé à l’offre de Ryan Smith. Notamment parce qu’elle a l’assurance que le Jazz va rester à Salt Lake City.

L’annonce fut une totale surprise. Non seulement parce que la famille Miller, Larry jusqu’à son décès en 2009 puis sa femme Gail avec ses enfants, était propriétaire de la franchise depuis 35 ans, mais aussi parce que personne n’avait anticipé que le Jazz serait vendu.

Même si la famille Miller avait l’intention de diversifier son activité, la franchise n’était pas à vendre. « On a toujours dit non », rappelle Gail Miller. C’était un héritage du travail de Larry Miller, décédé en 2009 et qui a toujours eu la ferme intention de rester propriétaire du Jazz.

Pourquoi dès lors avoir changé d’avis maintenant ?

« C’est évident que lorsqu’on commence à émettre cette idée, on se demande ce que Larry aurait fait », a expliqué Gail Miller au Deseret News. « Mon sentiment le plus profond, c’est que je ne pense pas que Larry s’en soucie. Il m’a donné les commandes et dit de faire ce qui était le mieux. Il avait confiance en mon jugement et en ma capacité à prendre des décisions. Les gens qui disent qu’il se retournerait dans sa tombe s’il savait que j’ai vendu l’équipe, que savent-ils de ce que Larry aurait fait ? Je suis la propriétaire de cette franchise et tout ce que j’ai fait le fut sous la bénédiction de Larry. Je suis en paix et j’aime penser que j’ai honoré Larry avec mon travail. »

Une rencontre en janvier, une offre en août

C’est après une discussion avec ses cinq enfants et son petit-fils que Gail Miller a pris cette décision.

« On est tous arrivé à cette conclusion par nous-mêmes. Certains plus lentement que d’autres, mais à la fin, on a tous vu la sagesse de cette décision, qui ouvrait des possibilités avec lesquelles on pouvait faire encore plus. »

La franchise va donc être vendue 1,66 milliard de dollars à Ryan Smith. Le fondateur de l’entreprise Qualtrics, originaire de l’Utah et qui a récemment vendu sa société pour huit milliards de dollars, était intéressé par l’idée d’investir dans une franchise NBA. Il s’était déjà rapproché de franchises et avait même entamé des négociations.

Puis, en janvier dernier, il croise Gail Miller à la Silicon Slopes Tech Summit, où la désormais ex-propriétaire du Jazz est intervenante. Ryan Smith veut parler à Gail Miller pour lui demander des conseils suite à ses envies de rachat de franchise. Au fil de la discussion, il pose des questions sur le futur du Jazz et sur l’éventualité de racheter la franchise, dont il est fan. Gail Miller lui répond comme aux autres que sa franchise n’est pas à vendre.

Une offre sérieuse qui permet de garder le Jazz à Salt Lake City

Sauf que, finalement, Ryan Smith n’est plus intéressé par l’investissement dans une franchise. Ou du moins, dans une franchise qui n’est pas celle de Salt Lake City car il a ses attaches dans la région. En août dernier, il a montré de l’intérêt pour racheter le club de football Real Salt Lake, qui évolue en MLS. Là encore, il échange avec la famille Miller puis fait une offre pour le Jazz.

« On a alors discuté », raconte Gail Miller. « On a pesé le pour et le contre. Cela nous a fait réfléchir. Comme on parlait de diversification, le timing était intéressant. Les discussions ont été longues, disputées. Quelles conséquences pour les employés ? Comment le public va-t-il réagir ? Comment Larry aurait-il fait ? Mais à la fin, on a déterminé que c’était la juste chose à faire. »

Un des éléments déterminants fut également la volonté de Ryan Smith de ne pas faire déménager la franchise.

« Tout était en place. L’offre était sérieuse et elle nous permettait de garder le Jazz ici. Ryan l’a promis. On le croit, on est convaincu que c’est son objectif puisque sinon, on n’aurait pas vendu la franchise. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés