Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Vers un bras de fer sur la date de la reprise de la saison

Alors que la NBA est pressée d’entériner le calendrier, avec une reprise prévue pour le 22 décembre, le syndicat des joueurs ralentit les discussions.

Le syndicat des joueurs est clair : reprendre le 22 décembre est trop tôt ! Pas question de donner rendez-vous aux joueurs pour le 1er décembre pour le début du training camp alors même que la saison s’est terminée il y a 15 jours. C’est le message envoyé par Michele Roberts, la directrice de la NBPA, l’union des joueurs.

« L’union et les joueurs analysent toutes les données, et on ne nous forcera pas la main » a-t-elle prévenu dans une interview accordée à The Athletic. « On a demandé et reçu toutes les données impliquées, et nous allons travailler sur une contre-proposition le plus rapidement possible. Mais je n’ai aucune raison de croire qu’une décision sera prise vendredi. Je ne vois pas vendredi comme une date-butoir. »

Dans l’idéal, la NBA aimerait parvenir à un accord sur le salary cap et le calendrier ce vendredi. Mais le syndicat des joueurs est donc beaucoup moins pressé, et il se justifie, notamment par la nécessité d’avoir une coupure plus longue au sortir d’une période d’isolement très éprouvante sur le plan personnel.

« Cet été, et jusqu’à il y a encore deux semaines, nos joueurs ont accepté les défis et les risques pour leur santé et leur sécurité personnelles afin de sauver notre saison. Séparés de leurs communautés et de leurs familles, ces hommes ont vécu en total isolement pendant des mois. Chaque jour, ils auraient pu apprendre que cet horrible virus avait envahi leur espace et qu’ils étaient exposés à une infection probable. Ils ont maintenu le cap, ont suivi le protocole et, par conséquent, ont pu livrer une compétition fabuleuse et sont parvenus à terminer la saison pour couronner un champion. Il a été rapporté que ces efforts ont généré 1,5 milliard de dollars de revenus supplémentaires dont les joueurs et les propriétaires d’équipes peuvent profiter. »

« Nous prévoyons de procéder à un rythme qui permettra à nos joueurs de déterminer la meilleure façon de procéder »

Aujourd’hui, il semble donc évident que le syndicat des joueurs ne souhaite pas reprendre fin décembre, et la carotte de 500 millions agitée par la NBA n’est pas une motivation suffisante.

« On demande aujourd’hui aux joueurs de refaire leurs valises et de retourner au camp dans un peu plus d’un mois. La perte de revenus attendue constitue en grande partie la base de cette proposition. Depuis la réception de cette proposition il y a une semaine, le syndicat – comme c’est notre habitude – examine et évalue la proposition et ce qu’elle implique. Nous le ferons aussi rapidement que possible. Notre objectif comprendra également une analyse de toutes les implications essentielles pour la santé et la sécurité. Simultanément, nous aborderons ces problèmes avec nos joueurs. Et bien que nous soyons tous soucieux de résoudre ces problèmes de fond et d’autres questions de fond en suspens entre les parties, nous prévoyons de procéder à un rythme qui permettra à nos joueurs de déterminer la meilleure façon de procéder. »

En clair, ce n’est pas à la NBA et à ses propriétaires d’imposer unilatéralement son rythme à des joueurs qui veulent une vraie coupure après trois mois passés dans une « bulle », pour certains.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés